Il y a un an déjà, seules les andouilles ...


Il y a un an, le 4 novembre 2016, j'écrivais ceci sur FB : 

Donc un Mélenchon soutenu par le PCF va booster son score au premier tour de la présidentielle. Autant dire que le candidat issu de la primaire à gauche va devoir s'accrocher au bastingage car le navire socialiste risque bien de prendre l'eau et peut-être de sombrer, en 4ème position, avec les illusions de ceux qui pensent que tout va bien.  
 Add-on : Et si Macron est candidat cela risque d'être pire pour le résultat du candidat PS

Las, c'est bien ce qui est arrivé, seules les andouilles pourvues d'oeillères pensaient encore que Hollande pouvait gagner. 

Quant à DSK qui disait récemment souhaiter que le PS disparaisse et que le centre-gauche français devait se renouveler, la meilleure réponse est celle de Julien Dray, une illusion :




Commentaires

  1. Un rappel, une justesse, et on ne disait. Mais les cons avec leurs pseudo "analyses de fond", ces andouilles ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bembelly est toujours aussi con. Il confond les analyses de fond et les billets de fond.

      Supprimer
  2. "Las, c'est bien ce qui est arrivé, seules les andouilles pourvues d'oeillères pensaient encore que Hollande pouvait gagner." Mouarf ! Tu penses être le seul à avoir prévu une dérouillée de la gauche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur Facebook, hier, presque... Mais peu importe. Le fait est que le PS a empêché Hollande de se présenter et qu'il a pris une veste. Du coup, c'est Macron qui en est sorti. Le PS est ruiné, en piteux état et je pense que DSK n'a pas totalement tort. En 2012, le PS avait gagné au centre gauche...

      Supprimer
    2. tu es amusant ... il ne te viendras jamais à l'esprit que la cause de son retrait pouvait être le rejet de sa politique alors que les Français attendaient autre chose, après tant d'espoir quand ils ont fait tomber Sarkozy. Résultats toutes les élections intermédiaires ont été perdues. Et surtout ce ne sont pas 25 ou 30 "frondeurs" qui sont la cause des maux et du rejet de Hollande et du PS alors qu'il y avait plus de 300 député PS. La très grosse erreur est d'avoir nommé Valls premier ministre qui a renforcé le rejet avec sa loi Macron, loi travail, les débat sur la déchéance de nationalité qui n'aurait jamais du avoir lieu, et que dire de la perte de soutien total des classes populaires qui n'ont que leur modeste salaire ou pension de retraite pour vivre et qui attendaient plus de la gauche.

      Supprimer
    3. Oui, mais tu changes de sujet. Ce qui ne t'empêche pas d'être amusant en niant une partie des raisons de l'échec.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.