"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

Savez-vous combien coûte l'aide aux entreprises via le CICE et les autres exonérations ?

Le Medef a pour habitude de quémander régulièrement auprès des gouvernants se succédant au pouvoir; des allègements, des simplifications, des exonérations, des facilitations, des modifications, des abrogations allant tous dans un seul sens, celui de rendre les entreprises "plus compétitives", d'abaisser "le coût du travail" car selon le patronat "le carcan des lois, codes et règlements" et le niveau "des charges" empêchent les entreprises de se développer, d'avoir des marges suffisantes et de créer des emplois.

Il se trouve que ce syndicat patronal promet de temps à autre des emplois par milliers voire par millions si le gouvernement l'écoute et cède à "ses revendications" qu'il justifie à grand renfort de site web, de simulations, de courbes, d'histogrammes lors de communiqués et conférence de presse pour tenter de démontrer le bien fondé de ses demandes.



Ainsi, le Medef est devenu au fil des années "le syndicat patronal toujours plus" de la vie sociale en France et il faut reconnaître malheureusement que le gouvernement appuyé par une majorité de gauche au parlement a un peu trop cédé aux sirènes patronales (Travail le dimanche de 5 à 52 dimanches expliqué ici, ANI, Loi Macron : Modification des règles des licenciements collectifs au détriment des salariés, la révision du code du travail concernant les prud'hommes, etc ...).

Dernièrement le refrain entamé se rapporte à l’allègement du code du travail, à la nature même du contrat de travail et aux indemnités de licenciement prud’homales car évidemment pour le patronat le CDI est devenu le diable et le code du travail un monstre de complexité et les indemnités de licenciement une contrainte économique.

Bref tout ceci étant dit, il me semble plus que nécessaire de s’intéresser aux chiffres dont le Medef ne vous parle jamais : 

Quel est le coût pour la société, pour l'Etat, pour nos impôts, des avantages, allègements et exonérations dont bénéficient les entreprises ?


  • Savez-vous combien coûte à la collectivité, l'exonération des cotisations sociales sur les bas salaires depuis 10 ans (2005-2014) ? 
  • La réponse dans ce tableau de l'Acoss extrait du bilan Acoss Stat n°223 : 270,10 milliards d'euros d'exonérations de cotisations sociales en 10 ans
(cliquez pour agrandir)

Maintenant intéressons nous au CICE via le rapport 2015 du comité de suivi du CICE et vous allez voir ici aussi, des chiffres dont Pierre Gattaz ne vous parle jamais, bien évidemment.

Rappelons que le CICE  est une aide fiscale qui est passé de 4 % de la masse salariale brute des salariés rémunérés jusqu’à 2,5 Smic, en 2013 à 6 % en 2014.

Ainsi sur la masse salariale de 2013, plus d'un million d'entreprises ont bénéficié de 11,2 milliards de réduction fiscale.


Pour l'année 2014, 926 820 entreprises ont bénéficié de 14,2 milliards d'euros de ristourne fiscale, les prévisions de la Direction Générale des Finances s'élèvent à 17,9 milliards pour la totalité de cet exercice 2014.



Enfin, la loi de finances 2016 prévoit les montants de CICE par année de 2014 à 2019 pour atteindre un "rythme de croisière" de 20 milliards par an. En additionnant ces milliards nous arrivons à la modique somme de 107,90 milliards d'euros pour ces 6 années de CICE :

Alors si l'on fait les comptes par exemple pour 2013 et 2014, on s'aperçoit;  

  • Pour 2013 que les exonérations de cotisations sociales (22,8+2,9 Mds) ajoutées au CICE de 11,3 milliards, représentent pas moins de 37 milliards d'euros de "cadeaux". 
  • Pour 2014 c'est donc 26,2 milliards d'exonération de cotisations qu'il faut ajouter aux 17,9 milliards de CICE soit un total de 44, 1 milliards pour cette seule année.
Ainsi donc, chaque année ce sont plus de 44 milliards qui vont directement aux bénéfices des entreprises soit en exonération de cotisations sociales, soit en ristourne fiscale (crédit d'impôt) du CICE. 

J'attends avec impatience le moment où Pierre Gattaz viendra évoquer publiquement ces montants et cette forme d'assistanat pour remercier les Français qui, avec leurs impôts et taxes, payent quelques 440 milliards en dix ans pour aider les entreprises !

En conclusion, la question qui reste en suspens est de savoir si cette politique est efficace. Que fait le patronat de ces 44 milliards par an ? Quels sont les impacts sur l'emploi ? Combien d'emplois sauvegardés ? Combien d'emplois créés ? 

Réponse dans un prochain billet de blog ici même ? 

Peut-être ou peut-être pas :-)

Quand on observe la courbe du chômage depuis 2008, on peut penser que les résultats sont plus que maigrichons.



Je vous laisse y réfléchir et les commentaires sont ouverts pour en discuter.


Partage:

11 commentaires:

  1. Mais au fait, qui leur file tout ce blé? #JavaisUneQuestion c'est tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ma réponse est dans le texte :-)
      J'attends avec impatience le moment où Pierre Gattaz viendra évoquer publiquement ces montants et cette forme d'assistanat pour remercier les Français qui, avec leurs impôts et taxes, payent quelques 440 milliards en dix ans pour aider les entreprises !

      Supprimer
  2. Merci pour cette explication. A bientôt de vous lire.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  3. bien joué.
    Il va peut être falloir y ajouter d'autres aides aux objectifs nettement indistincts. comme le pacte de responsabilité et le CIR (les aides à l'innovation)

    Pour finir sur le CICE, celui ci avait été conçu pour dégager des marges de manœuvres aux entreprises afin de les rendre compétitives à l'export quand le taux de change de l'euro était à 1.40 dollar approximativement, ce qui est une absurdité totale puisque nombre d'entreprises qui en ont profité exportaient très peu...mais bon..

    un économiste dans son rapport à propos des effets du CICE au départ de sa mise en oeuvre, avait indiqué qu'il serait récessif pendant 2 ans, s'il s'accompagnait d'une hausse de la TVA....elle a augmenté, si vous vous souvenez de cette époque

    pour faire vite, il faut aussi citer le "pacte de responsabilité" qui va coûtet cher à la collectivité pour peau de balle

    et enfin le CIR, (15 milliards de mémoire) les aides à l'innovation. Vous pouvez lire tous les rapports que vous voulez, ils se résument ainsi : personne ne sait vraiment où passent les aides à l'innovation, ni leurs résultats...

    si vous avez le temps de rassembler tout ça, ça pourrait faire un autre joli billet avec ribambelles d'euros publics qui partent en fumée, ce mot n'est pas exagéré puisque les économistes parlent "d'évaporation" quand il s'agit des bénéfices des entreprises...

    A n'en pas trop douter, le fric public part en bénéfices....les observateurs boursiers ne parlent t'ils pas d'amélioration des bénéfices des groupes à une époque où l'économie globale est en train d'atterrir




    RépondreSupprimer
  4. Documenté et complèt, il ne manque que la réponse chiffrée de Pierre. Mais la on risque de moins l'entendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'est clair, on ne peut pas compter sur lui

      Supprimer
  5. Excellent article.
    Vous pourriez en envoyer une copie à notre ami Pierre et son petit chérubin Manu !
    Sans oublier nos amis ultra libéraux de contrepoint.org !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, si ce n'est pas eux ce sont leur(s) conseillers qui lisent les blogs politiques et/ou éco.

      Supprimer

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Lettres recommandées

Un billet au hasard ou pas

Comme Macron faites des discours creux avec le générateur de langue de bois

Hier soir avait lieu le premier "meeting" d'Emmanuel Macron, l'homme ni de droite ni de gauche bien au contraire, co...

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com