Sécurité, Justice, Ecole : les actes contredisent Sarkozy le roi du bobard

Il ne se passe pas un jour sans que Sarkozy ne fasse entendre sa petite musique à propos de la sécurité des Français.

Il aime à paraître comme le Rambo des quartiers chics qui deviendrait le croisement de Superman et Batman à l'occasion, en clair la sécurité c'est lui et personne d'autre.

Concernant la justice et l'éducation là encore vous pouvez être sûr qu'avec lui au pouvoir ça se passerait différemment, en mieux et meilleur bien évidemment, c'est lui qui le dit.

Mais, malheureusement pour lui, à part le militant de son fan club membre de "les républicains" qui gobe toutes les paroles de son gourou, il n'y a plus grand monde en France qui croit les paroles de Sarkozy qui au fond est devenu aux yeux de l'opinion un simple chauffeur de salle.

Voici quelques exemples récents des envolées du loser du 6 mai 2012.

1°) La sécurité 

A propos de la police et gendarmerie c'est lui même qui a supprimé 12649 postes entre 2007 et 2012 comme le démontre une étude que j'ai effectuée en 2012 à l'appui des documents "officiels" du ministère de l'intérieur. (le détail à lire ici

En allant un peu plus loin rappelons l'adoption en Conseil des ministres le 25 juin 2008 d'un décret créant la DCRI par fusion des RG et la DST avec une baisse drastique des effectifs. Il n’empêche que les 3.900 postes des RG auraient sans doute été fort utiles pour la surveillance de certaines personnes sur le territoire national.

A cela n'oublions pas la suppression de 59 000 postes de militaires en application de la la loi de programmation militaire (2009-2014) votée en 2009 sous la mandature Sarkozy.

Ainsi si l'on fait le cumul des effectifs sur la sécurité au sens large :

  • 12 650 suppressions de policiers et gendarmes 

  • 3 900 suppressions d'agents des RG 

  • 59 000 suppressions de militaires  

  •  Total : 75 550 suppressions de postes dans la police, la gendarmerie et l'armée en 5 ans.

Alors Sarkozy peut bien tenir des discours sécuritaires, il n'est absolument pas crédible un seul instant à l'épreuve des actes et des faits.

Depuis son élection Hollande a inverser cette tendance catastrophique, en embauchant policiers, douaniers et gendarmes et en prévoyant 6 000 postes supplémentaires suite aux attentats. 

Pour l'armée c'est une annulation pure et simple de toutes les baisses d'effectifs (9200 postes) jusqu'en 2019, terme l'actuel de la loi de programmation militaire (LMP).

Sachant que la LPM 2014-2019 prévoyait une baisse des effectifs de 33 675 postes, Hollande a décidé de limiter ces suppressions à celles déjà engagées soit 8345 postes. Ainsi donc 25 330 postes sont sauvegardés.

2°) L'école 

A propos de l'école, nous allons voir que là aussi Sarkozy n'est pas blanc comme neige, il promet à qui veut l'entendre "la reconstruction de l'école", rien que ça !
 
Hélas pour les enfants de France et pour lui, lors des 100 dernières années il est et restera le 1er et seul "déconstructeur de l'école".

Entre 2007 et 2012 pour l'éducation nationale, se fut la Bérézina et Waterloo tous les ans puisqu'au final il aura supprimé pas moins de 65 400 postes alors même que le nombre d'enfants scolarisés n'a pas du tout diminué.
 

Sarkozy a sans doute la mémoire qui flanche. Heureusement Hollande redresse la barre en recréant les postes supprimés par Sarkozy.

3°) La Justice 

Là encore on croit rêver quand on lit et écoute Sarkozy, puisque, entre 2007 et 2012, 401 juridictions ont été rayées de la carte :
 
  • 21 tribunaux de grande instance (TGI);
  • 178 tribunaux d’instance et juridictions de proximité;
  •  62 conseils de prud’hommes;
  •  55 tribunaux de commerce;
  •  85 greffes détachés de tribunaux d’instance.

Ce n'est pas moi qui le dit mais le ministère de la justice le 4 janvier 2011, voyez plutôt :
 




Lors de son mandat pas moins de 62 lois, décrets, arrêtés ont été mis en application sans qu'ils ne soient bouleversés fondamentalement par Hollande.

Au final la suppression de la justice de proximité a éloigné la justice des Français. Alors effectivement il faudrait sans doute la rapprocher du citoyen, lui donner des moyens pour aller plus vite, ce que par parenthèse Hollande fait en lui attribuant 2500 postes supplémentaires.

En conclusion, à lire et écouter Nicolas Sarkozy, on a l'impression qu'il n'a jamais été Président de la République, il manie toujours grossièrement les promesses comme il le faisait en 2006 et 2007 avant son élection. Gageons que cette fois ci les Français ne seront pas dupes.





Commentaires

  1. on ne peut plus le changer , c'est trop tard , il est trop vieux (con)

    RépondreSupprimer
  2. on ne peut plus le changer , c'est trop tard , il est trop vieux (con)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois que tu as raison, il est irrécupérable :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.