"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

Cambadélis et le référendum de l'inutile


Il y a quelques jours JC Cambadélis a eu une illumination en se rasant le matin du 19 septembre consistant à inventer un "référendum pour l'unité de la gauche" qui devrait avoir lieu dans tous les départements, les marchés, et aussi sur un site internet dédié, du 16 au 18 octobre prochain.

Cette heureuse idée fait sourire dans les chaumières, car poser la question à un électeur de gauche pour savoir s'il est pour ou contre l'unité de la gauche, c'est comme si on demandait aux salariés s'ils étaient favorables ou non à une semaine de congés supplémentaires.

Le score de ce "référendum" est connu par avance. Il sera probablement digne des bonnes vieilles républiques démocratiques soviétiques de jadis, entre 90% et 99% d'avis favorables.

L'unité ne se décrète pas, elle se construit mais pour cela il faut des éléments politiques qui feront une union de la gauche et force est de constater que Cambadélis se garde bien de se demander comment nous sommes passés d'une coalition "d'une grande gauche" en mai 2012 à un émiettement de ces alliances qui font que depuis les législatives de juin 2012, la gauche et le PS en particulier perdent toutes les élections.

1°) En 2014 c'est Waterloo pour le PS aux élections municipales :


  • 182 villes de + 9 000 habitants ont été perdues par la gauche
  • 30 villes des + 50 000 habitants ont basculé de gauche à droite



  • 2°) Toujours en 2014, les élections sénatoriales confirment la tendance puisque la gauche pourtant majoritaire jusque là, perd 21 sièges au profit de la droite :




    3°) En 2015, c'est la Bérézina pour le PS aux élections départementales qui en terme de résultats revient 17 ans en arrière !




    De quoi seront faites les prochaines élections régionales à venir les 6 et 13 décembre prochain ? Sans doute d'une nouvelle catastrophe ... c'est écrit d'avance. L’électorat du PS déçu par 3 années d'une politique libérale-socialiste qu'il rejette massivement se disperse entre abstentions, votes vers la "vraie-gauche" et pire, vers l’extrême droite. 

    Il faut donc changer ce qui ne fonctionne pas, il ne sert à rien d'avoir raison seul contre tous et il est clair que la gauche n'a jamais été aussi faible et divisée depuis les années 70, et ce n'est pas un référendum sur l'unité de la gauche lancé par le PS qui y changera grand chose.

    Plutôt que d'avoir des idées idiotes, Cambadélis ferait mieux de s'interroger sur la politique menée depuis plus de 3 ans qui n'apporte aucun résultat pendant que le Front National progresse dans des proportions jamais vues jusqu'alors.

    La fameuse politique de l'offre de Hollande - Valls - Sapin - Macron qui consiste à donner 25,4 milliards de CICE (déjà encaissés par les entreprises), n'a créé aucun emploi, le chômage continue de grimper inlassablement et la croissance est atone (0% au 2ème trimestre 2015). Et que dire de la course aux 3% de Maastricht et la réduction des déficits et dettes de tous ordres qui plombent les ménages en impôts et taxes fortement augmentés.

    Ne rien changer est et sera suicidaire pour le PS qui, s'il ne prend pas la mesure des enjeux, repartira pour 20 ans dans l'opposition une fois le cycle des élections de mai et juin 2017 terminé (présidentielle et législatives).



    Illustration : Placide



    Partage:

    6 commentaires:

    1. Je pense la même chose, comme je l'écrivais dans un billet La Fable de Cambadelis , extrait :" «Le Parti Socialiste ayant gouverné en solo et à Droite tout le temps se trouva fort dépourvue quand la bise des régionales fut venue. Plus un seul petit morceau de vermisseaux-électeurs à qui l’on a afflige des politiques d’austérité. Hébété, JC Camba-Délice alla crier famine chez «la Gauche passéiste» sa voisine, la priant de lui prêter quelque attention pour subsister jusqu’à la fin de la nouvelle saison parlementaire.."...

      (...)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. excellent (je vais ajouter un lien vers ton billet)

        Supprimer
    2. Bien vu, tout est dit dans le titre : Cambadélis et le référendum de l'inutile. Si tu passes ça au réducteur, ça fait:" Cambadélis inutile".

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ah oui en effet, je n'y avais pas pensé. Bravo

        Supprimer
    3. Y'en a un qui fait de l'huile à l'approche de la branlée régionale...
      Ferait mieux de lire Mintzberg ou les autres sociologues qui se sont penchés sur le vieillissement des organisations et leur incapacité à changer de cap pour assurer leur survie.

      RépondreSupprimer

    La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

    En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

    Bienvenue

    Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

    La citation au hasard

    Lettres recommandées

    Un billet au hasard ou pas

    Comme Macron faites des discours creux avec le générateur de langue de bois

    Hier soir avait lieu le premier "meeting" d'Emmanuel Macron, l'homme ni de droite ni de gauche bien au contraire, co...

    Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

    Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com