Voilà pourquoi les "amis de Montebourg" ont rejoint la motion B #CongrèsPS


Partout en France (sauf en Gironde semble t-il) les amis d'Arnaud Montebourg ont décidé, par conviction, à l'issue de la période des contributions, de se joindre aux forces politiques, au sein du PS, voulant un changement de cap économique et une réelle prise en compte des promesses et engagements sociaux du candidat François Hollande.

Cette motion dont le 1er signataire est Christian Paul, est la motion B, elle regroupe des militants qui soutiennent François Hollande, bien sûr, mais sont déçus par la politique menée plutôt sociale libérale que socialiste et par l'action du Parti Socialiste, complètement absent des choix gouvernementaux. 

Il nous a en effet semblé que les 3 années qui viennent de s'écouler depuis l'élection de François Hollande ont été difficiles pour la France, les Français, les électeurs de gauche et les militants socialistes.

Une immense espérance s'était levée au printemps 2012 et nombreux étaient les Français à souhaiter le changement. Malheureusement et bien qu'il y a ait eu de bonnes choses de réalisées durant ses 3 ans, il eu aussi de très nombreux renoncements, trop, en voici quelques uns :

  • Pas de renégociation du traité européen (TSCG) alors que le candidat Hollande et le PS prévoyaient le contraire ;
  • Un accord (ANI) national interprofessionnel pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l'emploi qui fait la part belle aux entreprises au détriment des salariés ;
  • Renoncement à une grande réforme fiscale (fusion CSG et IRPP) pourtant promise;
  • Renoncement à une véritable réforme bancaire prohibant paradis fiscaux et activités toxiques ;
  • Renoncement à présenter une loi, en début de mandat, concernant le vote des étrangers aux élections locales ;
  • Recul et capitulation devant Mittal à Florange (plan social et fermeture des 2 haut fourneaux);
  • Recul devant "les pigeons" lorsqu'il a s'agit de taxer certaines plus-values ;
  • Augmentation des impôts des plus modestes pendant 3 ans ;
  • Pas de relèvement du SMIC par un coup de pouce significatif depuis le 1er Juillet 2012 ;
  • Pas d'augmentation des retraites alors même que la CSG des retraités est alignée sur celle des salariés et entraîne donc une baisse du pouvoir d'achat ;
  • Loi Macron : Élargissement sans retenue du travail du dimanche alors que le PS était contre (mais ça c'était avant) ;
  • La révision du code du travail concernant les prud'hommes ;
  • Loi Macron : Modification des règles des licenciements collectifs au détriment des salariés, plusieurs articles constituent une grave remise en cause du droit du travail.
  • et tant d'autres éléments...
A cela, vous ajoutez la course éperdue ..... comme l'aurait fait la droite .... vers la réduction des déficits pour atteindre les trop fameux critères de Maastricht et ses non moins célèbres 3% du PIB et vous obtenez 4 énormes défaites électorales majeures depuis mai 2012. 

  • Elections municipales : perte par le PS de 470 villes de + 3500 habitants ;
  • Elections européennes : seulement 14,7% des voix pour le PS ;
  • Elections départementales : perte de 28 départements ;
  • Elections sénatoriales : la majorité bascule à droite.

De trop nombreuses décisions ont été prises en direction des entreprises (exemple : savez vous que depuis le 1er janvier aucune cotisation sociale URSSAF n'est retenue sur les salaires des Smicards ?).

Certes il fallait sans doute apporter des corrections, mais tout de même, avec 41 milliards destinés aux entreprises sans aucune contrepartie pour l'emploi, il nous semble qu'il existe un très gros déséquilibre entre la stimulation de l'offre et l'absence d'aide à la demande et à l'investissement.

Alors que Ayrault et Moscovici ont augmenté les impôts de tous voilà que Valls et Sapin promettent des baisses d'impôts pour cette année avec la suppression de la première tranche. C'est bien mais grandement insuffisant.

Ne pourrait-on pas orienter encore davantage les économies de 50 milliards prévues par Hollande et Valls, à destination du pouvoir d'achat des ménages des classes populaires et moyennes (15 milliards de réductions d'impôts par exemple) pour atténuer cette austérité qui ne porte pas son nom ? .... mais cela supposerait que la course sans fin vers la réduction des déficits à 3% du PIB soit mise en stand-by.

Depuis mai 2012 et pendant ces 3 années écoulées la direction du Parti Socialiste s'est faite bien discrète laissant le Premier ministre agir sans jamais peser sur les choix et les décisions du gouvernement. Alors je rappelle volontiers aux militants et dirigeants du PS à la mémoire de poisson rouge, que le 19 mai 2011, le projet socialiste pour 2012 a été validé et approuvé à 95,14% par les militants, un véritable score à la soviétique, et que le 28 mai ce projet était adopté définitivement par une convention nationale.

Alors, il est temps, lors de ce congrès de Poitiers, de faire entendre notre voix et c'est avec la motion B qu'il parait possible de peser sur les choix et décisions libérales du Premier ministre et de son ministre de l'économie.

Le 21 mai, militants socialistes, agissez pour vous, pour le parti Socialiste et pour la France, votez pour la motion B.


"Aujourd'hui, la réduction à marche forcée des déficits est une aberration économique, car elle aggrave le chômage, une absurdité financière, car elle rend impossible le rétablissement des comptes publics, et un sinistre politique, car elle jette les Européens dans les bras des partis extrémistes." 
Arnaud Montebourg
Le Monde 
Le 23 août 2014








Commentaires

  1. Votons! Je pense que cette Motion (B) "comme Bourget" est dans l'esprit #FH2012. Si j'étais méchant je dirais que la Motion (A) est une grosse (A)rnaque, mais bon...

    RépondreSupprimer
  2. Comme toul'monde, pour des odeurs de soupe !
    Ça mange ,tout ces gens, ça a les crocs, et ça n'a pas de boulot honnête, alors forcément....
    Rendez vous en décembre, aux régionales puis en 2017 ,les amis, ça rigolera moins

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...