Quand Placé joue le coq de basse cour et se couvre de ridicule

Souvenez vous des critiques acerbes de Jean-Vincent Placé à l'encontre d'Arnaud Montebourg quand il était apparu avec une marinière en une d'un magazine du Parisien.


"Si le ridicule tuait, il y aurait un remaniement gouvernemental", ou encore "C'est ridicule". "Il se moque du monde. Les gens d'Aulnay, de Florange, de Pétroplus (...) vous croyez que ça les amuse de voir le ministre qui les a bonimentés, là comme, ça, avec la marinière?".





Cette posture volontaire de Montebourg pour vanter et encourager le "Made in France" créateur d'emplois, a tellement frappé les esprits que, depuis lors, dès que ici ou là on parle de "Made in France" les marnières fleurissent un peu partout.

Et donc, ce jeudi, voilà que Jean-Vincent Placé a décidé d'être la risée de bon nombre de Français en posant avec une poule dans les bras et l'on nous dit que c'est, avant le 8 mars, la journée des droits la femme, pour 

"Attirer l'attention pour dénoncer toute forme de sexisme et de misogynie dans les différents corps de métier, dont la politique"

Alors si pour dénoncer le sexisme il compare une femme à une poule qui viendrait se réfugier dans ses bras, c'est raté et le message est pour le moins trouble pour ne pas dire totalement à côté de la plaque et irrespectueux puisqu'au fond il passe là pour un macho protecteur.

Placé gesticule à tout va depuis un moment et ne sait plus quoi faire pour devenir ministre en cirant les pompes de Hollande et Valls dès qu'il le peut, pas sûr que cet épisode ridicule soit de nature à permettre à François Hollande et Manuel Valls de lui confier un portefeuille ministériel.

Définitivement Placé est un ridicule arriviste ...... à la communication foireuse.





Commentaires

  1. Sacré Jean-Vincent, il est d'un ridicule...

    RépondreSupprimer
  2. Il va falloir supprimer tout les cocktails pour le virer de la politique.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas spécialement Placé, mais cette poule est une référence à un épisode déplorable où la députée EELV Véronique Massonneau avait dû s'exprimer à la tribune de l'Assemblée Nationale sous les caquètements des députés UMP.

    http://www.liberation.fr/politiques/2013/10/09/a-l-assemblee-un-depute-ump-fait-la-poule-quand-une-deputee-ecole-parle_938122#massonneau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais, ce qui ne change rien au fond

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.