"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

20 septembre 1792 : souvenons nous des sans-culottes victorieux à Valmy


Ce 20 septembre est l'anniversaire de la bataille de Valmy, l'une des victoires les plus importantes des armées de la révolution.

L'armée compte 133 000 hommes, artilleurs non compris ou cohabitent l’ancienne armée royale – les « culs blancs » – et la garde nationale renforcée par l’arrivée de sans-culottes volontaires – les « bluets » –, qui ne sont pas amalgamés à l’armée régulière dans un premier temps mais qui le furent à Valmy.

Le commandement est totalement désorganisé par l’émigration de 3864 officiers issus de la noblesse qui n’ont pas pu être remplacés.

Le 18 août 1792, une armée de 150 000 Prussiens et Autrichiens placés sous le commandement du duc de Brunswick entre en France, et le début des opérations militaires se révèle rapidement catastrophique : 


  • l’ennemi prend Longwy le 20 août, 
  • Verdun le 29, et s’ouvre ainsi la route de Paris. 

Les troupes de Dumouriez, accourues de Sedan, et celles de Kellermann, venues de Metz, opèrent leur jonction à Sainte-Menehould le 19 septembre 1792 et arrêtent l’invasion ennemie sur le plateau de Valmy où s’était déjà brisée l’invasion d’Attila en 411. 

Le courage et le patriotisme enthousiaste des jeunes volontaires de Kellermann surprennent les troupes austro-prussiennes, qui n’ont plus aucune volonté de reprendre le combat. Ainsi Valmy est-il moins une victoire stratégique qu’une victoire morale et politique.



Cette bataille gagnée par les troupes françaises de Dumouriez et de Kellerman sur les armées prussiennes de Brunswick a eu des conséquences historiques des plus importantes pour notre pays.

Cette victoire a eu un retentissement considérable et une fois la nouvelle de la victoire connue, le député Jean-Marie Collot d’Herbois (1750-1796) propose aux députés l’abolition de la royauté et c'est ainsi que Convention abolissait la royauté à l'unanimité le 21 septembre 1792 avant, le lendemain 22 septembre, de proclamer la 1ère République. 

C'est donc un grand jour de l'histoire de France que cette victoire à la bataille de Valmy le 20 septembre 1792. 

En cas de défaite, les prussiens auraient envahi Paris et auraient remis le roi Louis XVI dans son pouvoir absolu (il était incarcéré depuis 6 semaines), la Révolution Française eut probablement subie là un coup d'arrêt.
Partage:

3 commentaires:

  1. Sauf que la victoire n'est pas glorieuse car achetée par Danton qui a stipendié le duc de Brunswick avec les diamants de la couronne de France, dont le fameux régent, volés peu auparavant. Faits confirmés par Bonaparte, qui obtint leur restitution lorsqu'il dirigea le Directoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah la bonne vieille version royaliste est de sortie .....

      * Le duc de Brunswick, Danton, Dumouriez étaient francs-maçons.
      * Le duc de Brunswick était criblé de dettes.
      * Le garde-meuble national a été fracturé le 16 septembre 1972 et des diamants ont disparu.
      * Le duc de Brunswick a remboursé 8 millions de dettes après Valmy.

      Mais rien n'est réellement prouvé au delà des suppositions d'usage

      Supprimer
  2. Autre version: les troupes du duc de Brunswick avaient faim, auraient mangé du raison et auraient eu la chiasse....

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Lettres recommandées

Un billet au hasard ou pas

Comme Macron faites des discours creux avec le générateur de langue de bois

Hier soir avait lieu le premier "meeting" d'Emmanuel Macron, l'homme ni de droite ni de gauche bien au contraire, co...

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com