"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

EELV : les idiots du village global


Il y avait un bon moment que je trouvais les écologistes dans leur ensemble plus "professionnels en politique", plus responsables, plus sérieux et compétents notamment en économie et d'ailleurs j'en avais parlé avec une amie écologiste et un responsable national d'EELV.

Tellement il me semblait qu'ils avaient changé, invité, je me suis rendu au dernier meeting de campagne du 1er tour de EELV dans le 20ème arrondissement de Paris. Et ce que j'ai pu observer et entendre n'a fait que confirmer ma perception première, les écologistes avaient changé puisque j'ai assisté à un ensemble de discours et d'interventions parfaitement de grande qualité.

Mais hier mardi, alors qu'il s'agit d'intégrer le nouveau gouvernement, voilà que EELV décide de ne pas en faire partie. Je crois là que l'on atteint le sommet de l’imbécillité politique quand on sait que le 1er ministre Manuel Valls leur donnait des garanties et le ministère de l'écologie.

La patronne du parti vert Emmanuelle Cosse ne déclare-t-elle pas dans le Monde :
"Sa proposition était solide et correcte. Il a fait la proposition que François Hollande ne nous a pas faite en 2012. Manuel Valls veut réussir comme premier ministre et il souhaitait que l'on rentre dans ce gouvernement. Mais ce que nous disons aujourd'hui, c'est qu'avant de prendre des postes nous attendons des actes. Sur les questions de transition énergétique, il nous a dit ce matin des choses très fortes, mais on ne peut pas oublier les deux ans passés d'une expérience gouvernementale qui a eu des hauts et des bas"
Alors je ne comprends pas bien ou alors trop bien cette position qui n'est en réalité que celle de Cécile Duflot et de ses soutiens au sein du parti écologiste. 

Le jeu politicien de EELV pouvant être de s'éloigner un maximum du PS quand cela va mal et à l'approche des élections européennes c'est sans doute préférable pour eux. 

Mais ils oublient que tous les élus nationaux EELV ne sont là que parce qu'une alliance d'arrière boutique avait été négociée par Placé avec Aubry à l'époque en charge du PS. L'oublier serait une faute grave. Alors quand l'apparatchik Placé, sénateur par la grâce d'Aubry, donne des leçons, lui qui n'a jamais été élu sur son nom, c'est assez risible et comique.

Mais au sein de EELV il y a bien heureusement des personnes qui restent sensées et ne sont pas tous de l'avis de Duflot et ses amis :




Le sens politique d'EELV est donc juste limité à obtenir du PS des places sur les listes électives quand le PS est fort, et le quitter quand il est en difficulté. On ne peut pas dire que ce soit glorieux !

Je doute que pour les prochaines législatives en 2017 ils aient encore 18 députés et que dire des 10 sénateurs lors des sénatoriales de 2014 et 2017. Placé va devoir s'inscrire à pôle emploi, c'est ballot.

J'avais envisagé sérieusement de rejoindre EELV, fort de leur évolution, autant vous dire que cette prise de position me fait plus que réfléchir, je vais donc attendre et voir.






Partage:

6 commentaires:

  1. Il m'a suffit d'entende Noël Mamère hier, parler de "gauche productiviste" pour comprendre qu'ils ne seraient plus des partenaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mamère a des positions très tranchées et plus que la plupart des écolos

      Supprimer
  2. Bon ! Ca devait être le thème de mon billet de ce matin. Ca de moins à faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais tu peux quand même, plus on est de fous plus on rit :-)

      Supprimer
  3. je ne suis pas d'accord, on s'en doutera. Tout ce qui constitue une opposition de gauche à ce gouvernement me satisfait. Mais par delà ma satisfaction personnelle, il y a une question de cohérence politique. Jusqu'à quand EELV devait il selon toi avaler des couleuvres ? Le ministère proposé par Valls n'était qu'une caution verte, sans réel contenu. La preuve en est que Valls avait également demandé à Anne Lauvergeon de faire partie du gouvernement. Qu'on me permette de toute façon de douter fortement des convictions écologiques et de Hollande, et de Valls. On reparle de Fesenheim ? De l'EPR et des ses dépassements colossaux de budget ? De NDDL ? Dans un tel contexte, les verts se sont grandis de ne pas participer à cette mascarade. Seuls des écolos libéraux compatibles et de surcroit pas très regardants sur le registre des droits de l'homme (cf mon dernier billet sur le rapport de la CNCDH) pouvaient se joindre à ce gouvernement.

    RépondreSupprimer
  4. je suis rassuré quand les verts disent que ce n'est pas une question de personnes.

    les européennes certainement... tu as raison!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Lettres recommandées

Un billet au hasard ou pas

Comme Macron faites des discours creux avec le générateur de langue de bois

Hier soir avait lieu le premier "meeting" d'Emmanuel Macron, l'homme ni de droite ni de gauche bien au contraire, co...

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com