La roue de l'infortune : Patrons : 20 milliards, Smicards : 10 centimes

Une nouvelle fois je me vois contraint de dire combien je ne peux être en accord avec cette politique gouvernementale de l'offre qui est le seul, ou presque, credo de la politique économique du gouvernement consistant à, le plus possible, considérer que développer l'offre engendrera la demande. 

Sans doute en temps normal sans crise cela produit ses effets mais là dans une crise qui dure depuis 2008, c'est le fiasco le plus total.

Cette politique est un doux rêve qui ne produit aucun effet quand dans le même temps on ponctionne quelques milliards de plus par l'impôt, dans "la justice".



Cette politique du PS n'est pas une nouveauté introduite par François Hollande c'est le choix de ce parti depuis presque toujours dans la mesure où une majorité de socialistes tendance soc-dem tient le PS depuis des lustres. La composante sociologique des membres du PS explique à comprendre ce choix quand on pense que sur 100 membres du PS seuls 17% sont employés ou ouvriers (voir ci-dessous).

(cliquez pour agrandir)

Nota : tableau extrait de La revue Socialiste n°42 (2ème trimestre 2011)

Dans l'actualité qui nous occupe on vient d'apprendre que le Smic ne bénéficierait d'aucun coup de pouce au 1er janvier et pour mémoire il faut se souvenir qu'au 1er juillet 2012 le "coup de pouce généreux"  avait été de 6 centimes de l'heure (à lire ici).

Sans doute attribuer quelques revenus supplémentaires aux 3 millions de smicards seraient une absolue catastrophe (#joke) pour les entreprises et Jean-Marc Ayrault préfère éviter de se fâcher avec le patronat plutôt qu'avec les 3 millions de Smicards. C'est son droit le plus strict.

En faisant cela, le gouvernement se méprend totalement alors même que "les classes populaires" s'éloignent du PS et de la gauche pour se rapprocher de porteurs d'une idéologie nauséabonde.

Dans le même temps et à la même date du 1er janvier, les entreprises bénéficieront de 20 milliards dans le cadre de l'usine à gaz qu'est le crédit d'impôt compétitivité emploi.

Rappelons à cet égard que ce CICE est financé pour partie par l'augmentation des taux de TVA au 1er janvier prochain à hauteur, sauf erreur de ma part de 6,4 milliards prélevés sur la consommation des ménages.... et dans ces ménages les Smicards et leur famille doivent peser pour au moins 8 millions de français.

Les smicards auront donc le double effet kiss-cool, puisqu'au final c'est leur consommation qui financera une partie du CICE, le patronat en a rêvé, Jean-Marc Ayrault l'a fait.

Ce CICE, attribué sans aucune contrepartie, servira peut-être à embaucher une poignée de salariés tout au plus, car sans activité supplémentaire au carnet de commande les entreprises n'ont aucune raison d'embaucher et donc elles chercheront grâce au CICE à rétablir ou renforcer leurs marges.

En conclusion je crois bien que cette non attribution d'un coup de pouce au Smic est à mes yeux une très mauvaise décision, une grave erreur et un pur scandale. Il ne faudra pas s'étonner que les Smicards soient tentés par un autre vote que socialiste #jdcjdr

J'ai une question destinée à Jean-Marc Ayrault : si le PS ne s'occupe pas des salariés les moins biens payés qui le fera ? 

Melclalex






2 commentaires:

La "modération des commentaires" est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

Sachez tout de même que les commentaires à caractère raciste, antisémite et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

En règle générale, les commentaires haineux, injurieux, racistes ou diffamatoires seront également bannis.