J'ai bu l'apéro au Medef avec Pierre Gattaz

Comme je suis un gros feignant et que j'étais en congés la semaine dernière je n'avais toujours pas fait un petit compte rendu de l'entretien que Pierre Gattaz a bien voulu donner à quelques blogueurs dont j'étais, le 28 octobre dernier.

Il est donc temps de réparer cet oubli (volontaire).

C'est à l'invitation de Nicolas le Community Manager du Medef que cette rencontre s'est tenue au siège même du Medef. Je l'en remercie vivement car cela me semble être une très bonne chose que de pouvoir dialoguer avec le "big boss" des patrons français.

De part ma petite activité "bloguesque" j'ai déjà rencontré nombre de personnalités, ministres ou pas, mais ce qui pour moi changeait au Medef c'est l'auditoire car à mes côtés peu de têtes familières de la blogosphère politique dont j'étais le seul représentant ........ et de gauche de surcroît.

D'abord disons le tout de suite, l'ambiance était détendue, Pierre Gattaz met à l'aise ses interlocuteurs, d'un abord facile et sympathique avec tout le monde.

D'entrée de jeu il nous parle de son parcours professionnel et de Radial, l'entreprise familiale qu'il dirige. "Une grosse boite" ayant 5 usines dont une au Mexique et en Inde, au plus près de certains des clients de Radial. D'ailleurs sachez que pour l'anecdote il a toujours un connecteur Radial dans sa poche, celui qu'il vend à Boeing, Apple et j'en passe et des meilleurs.

Pierre Gattaz, car c'est l'actualité du Medef, concentra son propos sur son projet de création d'1 million d'emplois à l'horizon 2020 (projet France2020) par les 750 000 entreprises adhérentes au Medef, Il nous a affirmé qu'à ses yeux un taux de chômage de 11% était catastrophique et que si rien n'était fait c'est 15% de chômeurs qu'il y aurait.

Pour tenir cet engagement, évidemment Pierre Gattaz émet des conditions, les voici en substance :

  • Le gouvernement doit aider les entreprises à rendre le coût du travail compétitif.
  • Il faut faire baisser les dépenses publiques, voilà 40 ans que la sphère publique grossie un peu plus chaque année.
  • Il faut simplifier le fonctionnement institutionnel, par exemple, supprimer les départements qui sont un échelon de trop.
  • Il faut libérer les énergies et simplifier les normes qui sont un carcan depuis des années, les codifications bloquent la capacité des employeurs à embaucher.
  • Pour que la France gagne, il faut un choc de simplification, 1 texte normatif créé doit engendrer la suppression de 2 autres normes.
  • Il faut revoir les 35 heures qui sont la plus grosse "connerie" depuis 20 ans.
  • Nécessité de dépoussiérer la législation du travail
  • Il faut régler le problème de la fiscalité, du coût du travail et du coût des énergies.
  • Il faut relever le défi de la révolution numérique.
  • Il faut autoriser le travail du dimanche la où c'est nécessaire (tourisme, grande agglomération)


Vous l'aurez compris Pierre Gattaz nous a dressé le catalogue des dispositions et mesures nécessaires selon lui pour "libérer les énergies" et redonner confiance aux entrepreneurs et "faire sauter la peur d'embaucher". Il y a, dit-il, 3 milliards de personnes à équiper dans le monde qui ont besoin de tout alors il y a du travail pour beaucoup selon le Président du Medef.

S'en est suivi un échange questions - réponses entre les blogueurs et Pierre Gattaz sur tel ou tel aspect. Il n'a esquivé aucune question ni répondu avec la langue de bois comme les hommes politiques ont l'art de faire.

Personnellement, je l'ai interrogé sur l'un des aspects ...... qu'il n'avait pas évoqué...... : le montant des aides de l'Etat dont bénéficient les entreprises en allègements de charges sociales et fiscales.

Pour mémoire je lui ai donc rappelé qu'actuellement les allègements de charges sociales (jusqu'à 1,6 smic) coûtent plus de 27 milliards d'euros au budget de l'Etat auquel on ajoute 20 milliards du CICE et des allègements d'impôts et taxes de tous ordres. Le tout cumulé représente 100 milliards de réductions diverses et variées dont bénéficient déjà les entreprises chaque année. N'était-ce pas suffisant ?

Et alors à mon grand étonnement vint la réponse que je n'attendais pas du tout compte tenu de ce que je venais d'entendre, puisque Pierre Gattaz m'a répondu qu'il ne souhaitait pas de nouvelles baisses de charges, les jugeant déjà suffisantes mais plutôt une baisse de la fiscalité ...... surprise et étonnement total pour moi ! Sur ce coup là il a marqué un point :)

Ensuite à propos de l'industrie je lui ai demandé s'il sentait un léger mieux avec la politique industrielle menée par le gouvernement. Il répondit que certaines choses allaient dans le bon sens, jugeant le volontarisme affiché comme utile et il a même qualifié les 34 plans industriels de la nouvelle France, de très bons.

Toute cette entrevue était arrosée d'eau gazeuse, de jus d'orange accompagnants les petits fours et au bout d'une heure trente d'échanges nous nous sommes salués et séparés.

Pour conclure, j'ai trouvé Pierre Gattaz combatif, ayant une grosse force de persuasion,  assez convaincant pour ceux ayant besoin de l'être, sincère, modeste et très déterminé. 

On sent très bien que Pierre Gattaz est un patron qui veut la réussite de l'entreprise France et pour cela il lui parait nécessaire de faire prendre à l'économie française et à son environnement législatif et réglementaire, un virage nettement plus libéral, sur ce point je doute qu'il arrive "totalement" à convaincre un gouvernement de gauche ....... même si la gauche semble lointaine à certains membres du gouvernement. 

Personnellement je trouve qu'il y a tant de patrons qui "s'arrangent" avec les droits des salariés et le droit du travail que j'ai franchement beaucoup de mal à être convaincu que la "libéralisation" serait une bonne chose ...... pour tout le monde et pas seulement pour les employeurs.




PS : Vous trouverez sur le blog de Morgane Bravo ici un reportage photo et vidéo

Liste non exhaustive des présents :

https://twitter.com/ygourven
https://twitter.com/HerveKabla
https://twitter.com/MorganeBravo
http://twitter.com/nobr_ https://twitter.com/cyril
https://twitter.com/MamzelleB
https://twitter.com/Mentalseb
https://twitter.com/AnneLaureBlin 
https://twitter.com/neocamino
https://twitter.com/Melclalex 





En bonus la lettre du Medef, 1 million d'emplois créés en 5 ans


Commentaires

  1. Réponses
    1. il faut parler à tout le monde sauf avec les imbéciles qui croient savoir tout et qui prétendent avoir toujours raison (ils sont nombreux crois moi) et donc c'était une rencontre intéressante :)

      Supprimer
  2. C'est qui Neocamino ? Fred en maigre ?

    À part ça, je suis à peu près d'accord les propositions de Gattaz que tu présentes (sauf les 35 heures) mais aussi avec ta conclusion (je n'ai aucune confiance dans le patronat).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça doit être un cousin de Fred :)
      Pour le reste il n'a pas forcément tort sur quelques points tant il est vrai que l’empilage des textes et lois peut sans doute créer une gène et peut-être un frein.

      Supprimer
    2. Non non, je ne connais pas ce Neo :)

      Sinon, on pourrait baisser les millions d'aides au patron aussi, pour faire des économies puisqu'il y tient.

      Supprimer
    3. oui Fred, je crois que le CICE n'est pas prévu pour durer dans le temps

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...