"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

Valls ne changera pas, donc changeons les lois


Depuis que Valls est aux manettes du ministère de l'intérieur c'est tous les mois, toutes les semaines, tous les jours des expulsions, des reconduites à la frontière, des rétentions de personnes de nationalités étrangères venues sur le territoire national qualifiés de sans papier etc..... comme avant.




Tout cela en application des lois voulues et mises en place par Sarkozy quand il était ministre de l'intérieur, (par exemple, loi du 10 décembre 2003 relative au droit d’asile,  loi du 24 juillet 2006 relative à l'immigration et à l'intégration) puis Président de la République (par exemple loi du 16 juin 2011 relative à l'immigration, à l'intégration et à la nationalité).

Qu'attend le gouvernement pour changer ces textes ?  François Hollande a dit vouloir simplifier la régularisation des sans papiers, c'est pour quand ?

Pendant des années le parti socialiste nous a fait croire qu'avec lui ça changerait et il ne manquait jamais une occasion de critiquer la droite au pouvoir, voyez plutôt ces communiqués ronflants du PS en 2007 et 2009.






Bien avant la présidentielle et le projet de Hollande, le PS avait bati "le projet socialiste pour 2012" ou l'on peut lire que le PS avait prévu "des règles claires et justes pour l'immigration" (lire page 27 du doc). 

D'ailleurs si vous avez le temps de parcourir ce document vous trouverez d'autres engagements savoureux comme par exemple :" 
"Pour les retraites, nous rétablirons l’âge légal à 60 ans et nous engagerons la réforme des retraites promise aux Français, fondée sur des garanties collectives, permettant des choix individuels et assurant l’avenir des régimes par un financement du premier au dernier euro."
"Pour relancer l’investissement, nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % pour les entreprises qui réinvestissent intégralement leurs bénéfices et, pour compenser les pertes de recettes pour l’État, nous l’augmenterons jusqu’à 40 % pour celles qui privilégient les dividendes des actionnaires"
"Pour davantage de justice dans les impôts, nous fusionnerons l’impôt sur le revenu et la CSG dans un impôt citoyen plus progressif et prélevé à la source."

Mais revenons à l'action de Valls, à votre avis, les lois, décrets  et arrêtés de la mandature Sarkozy ont-ils été abrogés ? Non bien évidemment et Valls continue a appliquer les textes que Guéant et Hortefeux appliquaient eux même. L'affaire de ces derniers jours est clairement pour moi un point de non retour, c'est la goutte qui fait déborder le vase, l'affaire de trop. J'ai eu honte de ma république de mon pays que certains disent "le pays des droits de l'homme". 

Au delà de la loi à changer, ce sont les méthodes utilisées qui sont honteuses, indignes et inhumaines, faire stopper un bus scolaire pour en faire descendre une enfant et la mettre dans un avion à destination du Kosovo ne correspond pas à l'idée que j'ai de la gauche même s'il faut des règles concernant l'immigration.

Imaginez un instant les réactions d'un PS encore dans l'opposition et Guéant expulsant cette jeune Kosovare. Nous aurions eu droit à un communiqué comme ceux précités et des déclarations à tout va sur les chaines d'info.

Je le dis et l'affirme sereinement et calmement, le 6 mai 2012 je n'ai pas voté pour ça ! Le 6 mai 2012 je n'ai pas voté pour que la gauche fasse comme la droite ! Le 6 mai 2012 j'ai voté pour le changement et pas pour un statu-quo et ça dans tous les domaines.

Alors c'est simple, je n'ai jamais porté Valls dans mon coeur mais là s'en est définitivement terminé. Il est parfaitement exclu qu'un jour je vote pour cet homme même s'il est seul face à un candidat de droite.


Nota  : Un de mes petits camarades me fait remarquer par ailleurs qu'il ne faut pas oublier la circulaire Valls du 28 novembre 2012 relative aux conditions d'examen des demandes d'admission au séjour déposées par des ressortissants étrangers en situation irrégulière qui me dit-il "change les choses et qui établit ce qu'on peut qualifier de règles claires et justes". Je vous en laisse juge.

Partage:

14 commentaires:

  1. Ce qui se joue en ce moment c'est la prise du pouvoir par Valls au PS. Si Hollande lui cède encore, le parti deviendra blairiste. Il ne sera plus la peine d'espérer un changement des lois.

    Voir: Les "bons immigrés" de Tony Blair http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-bons-immigres-de-tony-blair_493420.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pendant les primaires, Valls était le seul candidat favorable à la TVA sociale et ....... au 1er janvier elle sera en place. Donc sont poids très infime lors des primaires (moins de 6%) a considérablement grandi depuis ..... je crains donc qu'Hollande lui ait déjà trop cédé.

      Supprimer
    2. C'est un tandem Valls - Moscovici, le 1er assume devant toutes les caméras et les micros qu'il peut croiser, ses positions blairistes, pendant que le deuxième impose en coulisses une économie libérale. Le reste du gouvernement étant dans une réserve totale, voir un effacement pour certains qui soutenaient Aubry aux primaires.
      Reste à savoir si Hollande a déjà jeté l'éponge.

      Supprimer
    3. "Ce qui se joue en ce moment c'est la prise du pouvoir par Valls au PS." (Nitro Politic)

      Et plus généralement l'orientation du quinquennat FH, si ce n'est du suivant. Je ne comprend pas que FH laisse une telle latitude à Valls, jusqu'à faire connaître son soutien quand ce dernier a sorti les pires conneries (ou plus exactement mensonges) entraînant bronca, au sujet des Roms, comme il y a 2 semaines. Valls a rien dit de ce genre avec #Leonarda, il a juste tenté une défense comme quoi la JF n'avait pas été "cueillie en milieu scolaire", ajoutant que cela avait été dit "pour blesser", tel un petit Sarkozy. Autre point commun entre Valls et Sarkozy, outre les astuces / postures de communicant : le pire est toujours devant. Il est probable que malgré tout ce qui aura précédé, Valls continue ses provocs sur les Roms, comme il fait depuis un an, tous les 3 moins environ.

      Supprimer
  2. Pareil! Mieux vaut aller à la pêche le dimanche des élections que de voter pour "Valls"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grave mais aussi c'est ce que je commençais à me dire ces derniers jours.

      Supprimer
  3. ""Pour relancer l’investissement, nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33 % à 20 % pour les entreprises qui réinvestissent intégralement leurs bénéfices et, pour compenser les pertes de recettes pour l’État, nous l’augmenterons jusqu’à 40 % pour celles qui privilégient les dividendes des actionnaires""

    bah oui, mais c'est le projet du Ps, pas celui de Hollande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce projet du PS était censé être le socle des projets des candidats aux primaires et a été soumis au vote des militants

      Supprimer
    2. "Je respecterai l'engagement du PS du non-cumul pour les investitures aux prochaines élections législatives de 2012."

      Çà c'était la lettre des engagements de Hollande à Montebourg.

      http://nitro-politic.overblog.com/la-lettre-de-fran%C3%A7ois-hollande-%C3%A0-arnaud-montebourg

      Supprimer
  4. Impulsions-Expulsions
    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/10/impulsions-expulsions/
    Une plus grande douleur masque toujours une douleur moins grande.
    On ne peut pas être politique sans avoir une sensibilité à fleur de peau...
    Sans ressentir toutes les variations du bien et du mal. Le sens des nuances comme air de danse...
    L'expulsion de Valls nous rappelle les impulsions de son prédécesseur, Sarko.
    Du beau travail. Travail de censure. Censure de l'ego. Morsure de l'ego.
    Sa majesté le moi, conscient de sa petitesse, s'empresse à chaque fois qu'il en a l'occasion, de jouer au "surmoi"... de refouler pour se rapprocher de la foule ou de se la mettre à dos.
    Sadomasochisme des petits hommes qui en ont toujours voulu à la grandeur des hommes et des actes.
    Valls et Sarko ont apparemment les mêmes frustrations, les mêmes inhibitions et les mêmes accomplissements hallucinatoires de leur désir de grossesse. Rien à enfanter. Tout à avorter.

    Paradoxe de la politique : l'impuissance est la source de tous les maux. Mais aussi la source de tous les remèdes: c'est ma nouvelle théorie d'Archimède.
    Pour vous l'étayer, je déclare :
    - Petits, tous les hommes qui n'assument pas leur petitesse.
    - Grands, tous les hommes qui la concèdent et l'acceptent avec le sourire aux lèvres.
    L'air de rien : notre condition politique n'est qu'un mouvement de va et vient entre le tragique et le comique... entre petit et plus petit... entre Sarko et Valls.
    Tragique, notre Sarko qui ne croyait pas un traître mot à ce qu'il disait.
    Comique, notre Valls qui croit dans ce qu'il dit et ce qu'il fait.
    Et si le premier nous faisait rire, le second nous fait vraiment pleurer. Et tout compte fait, on préfère en rire qu'en pleurer.
    Et comme ils ont familiarisé tous les français avec l'art de l'expulsion de ce qu'ils ont eux-mêmes impulsé...
    On peut leur rendre la monnaie de leur pièce de théâtre en les reconduisant main dans la main à la frontière. Avec une petite enveloppe pour leur mutuelle reconversion!

    RépondreSupprimer
  5. "Alors c'est simple, je n'ai jamais porté Valls dans mon coeur mais là s'en est définitivement terminé. Il est parfaitement exclu qu'un jour je vote pour cet homme même s'il est seul face à un candidat de droite." Marine Le Pen, Jean-François Copé, François Fillon et Nicolas Sarkozy vous remercient chaleureusement . #politiquedegribouille

    RépondreSupprimer
  6. Valls n'a aucun chance de se trouver en seul à seul face à eux lors d'une élection nationale tant qu'il y aura des primaires "ouvertes"à gauche. Rappel : moins de 6% obtenu aux primaires en 2011, c'est clair et limpide les gens de gauche ne veulent pas de lui qui voulait supprimer les 35h, changer le nom du parti socialiste, préconiser la TVA sociale, etc...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Lettres recommandées

Un billet au hasard ou pas

Comme Macron faites des discours creux avec le générateur de langue de bois

Hier soir avait lieu le premier "meeting" d'Emmanuel Macron, l'homme ni de droite ni de gauche bien au contraire, co...

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com