Mais pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Il est 21h30 ce 31 juillet 1914, Jean Jaurès se trouve au "Café du Croissant", à l'angle de la rue du croissant et de la rue Montmartre. 

Trois détonations retentissent : deux balles qui lui perforent le crâne, lui seront fatales.

L'assassin de Jaurès est Raoul Villain, un jeune rémois de 24 ans, étudiant en archéologie à l'école du Louvre, et surtout adhérent de la Ligue des jeunes amis de l'Alsace-Lorraine, groupement d'étudiants nationalistes.

Les dix dernières années de sa vie, Jaurès luttera contre la guerre. Il est obsédé par les menaces contre la paix, surtout pendant les guerres des Balkans (1912-1913). 

En 1910 il rédige une importante proposition de loi consacrée à l’armée nouvelle dans laquelle il préconise une organisation de la Défense nationale fondée sur la préparation militaire de l’ensemble de la Nation. 

Il mène une vigoureuse campagne contre la loi des 3 ans de service militaire, défendue ardemment par le député Émile Driant, et votée en 1913 : c'est le rassemblement du Pré-Saint-Gervais le 25 mai 1913, qui réunit 150.000 personnes.

1914 semble apporter de nouvelles raisons d'espérer : la guerre dans les Balkans est finie, les élections en France sont un succès pour les socialistes.......mais les événements se précipitent. 

L’assassinat de l’archiduc François Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914 n’est ressenti comme un événement dramatique qu’avec l'ultimatum autrichien à la Serbie du 23 juillet 1914. Jaurès tente alors d’infléchir dans un sens favorable à la paix, la politique gouvernementale.

Pacifiste mais pas antimilitariste, Jean Jaurès appelle à une grève générale, peu avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, qui, si elle n'est pas suivie, devra laisser la place à la défense nationale.

Ses prises de position en faveur du pacifisme le rendent très impopulaire parmi les nationalistes, son assassinat 3 jours avant le déclenchement des hostilités de la 1 ère guerre mondiale atteint d'ailleurs son but, il facilite le ralliement de la gauche, y compris de beaucoup de socialistes qui hésitaient, à "l'Union sacrée".

Fondateur de "l'Humanité", Jaurès est mort d'avoir été contre la guerre, sans aucun doute trop pacifiste et influant aux yeux des nationalistes.

Il est à noter qu'à l'issue de la "Grande Guerre" et en réaction au massacre qu'elle occasionna, un grand nombre de communes françaises nomment des rues et des places en son honneur, en rappelant qu'il fut le plus fervent opposant à un tel conflit. Une station du métro parisien porte aussi son nom.

Voici la très belle chanson de Jacques Brel


Commentaires

  1. Très belle chanson en effet, j'aime beaucoup.
    Et on a bien besoin de se rappeler Jaurès.
    As-tu vu la version de Zebda ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je connais la version de Zebda, elle est très bien d'ailleurs

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...