Voici la lettre de Montebourg à Taylor, la réponse du berger à la bergère


Voici la réponse d'Arnaud Montebourg au dénommé Maurice Taylor ci-devant patron de Titan, grande gueule républicaine se croyant tout permis.


Très belle réponse du Ministre Arnaud Montebourg. 

Commentaires

  1. Je trouve cette histoire de courriers assez piquante. Il faut d'ailleurs lire la lettre de Maurice M. Taylor en anglais, la traduction qui en a été faite est pitoyable.

    D'un côté, un entrepreneur qui explique qu'il ne va pas risquer un rond pour une usine où les ouvriers bien payés ont une culture très frenchy de la grève. Qui explique qu'il s'est battu aux USA pour que la production US soit protégée du dumping asiatique. Et qui en somme met notre gouvernement face à ses contradictions, prétendant lutter contre la mondialisation sans rien en faire par ailleurs.

    De l'autre un ministre qui manie fort bien le verbe, qui rappelle effectivement certaines vérités, mais qui se perd en évoquant une hypothétique amitié franco-américaine, comme si l'amitié entre gouvernements pouvait exister. Sans compter qu'avant de parler des GI's du 6 juin 44, j'aurais surtout évoqué le "La Fayette, nous voilà !" prononcé au cimetière de Picpus, sur la tombe du héros des deux mondes, par le Lieutenant-Colonel américain Charles E. Stanton le 4 juillet 1917.

    La balle est dans le camp du gouvernement français. Fera-t-il seulement quelque chose contre le dumping chinois plutôt que de menacer un entrepreneur étranger ?

    RépondreSupprimer
  2. Fallait-il seulement répondre à ce gros con provocateur ? Je pense que non même si je comprends que Montebourg n’a pas voulu apparaître comme un pleutre (on le lui aurait vertement reproché). Il s’est fait certainement plaisir en rappelant quelques éléments factuels de politique industrielle et même d’histoire (Lafayette au service de la défense de l’honneur industriel français, bigre ! il fallait y penser…), mais ce genre d’échanges épistolaires est fondamentalement une perte de temps. Ca me fait penser aux réponses cocardières de Jean Cau ou de Jean Dutour dans Le Figaro chaque fois que la France était durement critiquée par la presse britannique.

    Maurice Taylor s’est discrédité tout seul comme un grand. Il n’était manifestement pas fiable. Sa bêtise vaut tous les grands discours et toutes les soi-disant stratégies de développement économique. Ses excès témoignent surtout de quelqu’un qui n’avait pas de toute façon les reins assez solides pour investir en France et qui a cherché par les outrances de ses propos une porte de sortie.

    RépondreSupprimer
  3. gabale et koltrchak91120 perso je pense que la lettre de Taylor ne pouvait rester sans réponse, après on peut toujours discuter du contenu, c'est vrai.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...