François Hollande pas assez à gauche ? Les sympathisants de gauche répondent

Voilà donc que BVA dans son "observatoire de la politique nationale" de janvier publie, entre autre 2 graphiques à propos du positionnement politique de François Hollande.

Alors, est-il trop à gauche ? pas assez ? juste comme il faut ? voyez plutôt :





Pas facile avec ça d'en tirer des conclusions mais quand même, on relève que les sympathisants de gauche sont :
  • 49% à penser que François Hollande n'est "pas assez à gauche" 
  • 48% à penser qu'il est "juste comme il faut". 
Ainsi donc on peut tout de même observer que le Front de gauche et de l’extrême gauche qui à longueur de semaine critiquent l'action de François Hollande en la qualifiant de social-libérale, élargissent leur "audience" puisqu'elle est ici 4 fois plus importante que leurs résultats électoraux. 

Au sein des sympathisants PS on relève que 33% trouvent Hollande pas assez à gauche, ce qui est tout de même important par rapport au poids habituel de la gauche au sein du PS (18% à 20%).

Doit-on en conclure que le travail de sape de Jean-Luc Mélenchon et de ses amis payent dans l'opinion de gauche ? Peut-être bien.

Vous aurez lu aussi que 81% des sympathisants à la gauche du PS pensent que François Hollande n'est pas assez à gauche, ce qui est tout sauf une surprise.

Je ne doute pas un seul instant que ce sondage doit ravir les "gauchistes" gauche de combat et la rénovitude, par contre je ne sais pas ce qu'en pense mon ami Nicolas qui depuis longtemps "est monté sur le porte bagage de Hollande" (copyright Montebourg style).

Commentaires

  1. Il n'y a pas que le travail de sape de Melenchon, c'est aussi le libre arbitre de chacun que de penser qu'il n'est pas assez à gauche, ne donnons pas trop d'importance à tout ça. Il a un mandat, qu'il agisse on jugera après.

    Il y a encore des attentes, comme par exemple sur les licenciements dans des entreprises bénéficiaire, on attend encore qu'il respecte ses promesses de ce point de vu là.

    C'est sur ces attentes qu'il sera jugé.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois qu'il n'y a pas grand chose à penser... Je dis ça parce que tu me demandes...

    RépondreSupprimer
  3. je pense que l'on fait penser, dire et faire à Mélenchon un peu tout et n'importe quoi. Si l'opinion selon laquelle Hollande ne serait pas assez à gauche, ce n'est pas tant dû au travaild e sape de Mélenchon (comme si nous n'étions animé que par de mauvaises intentions..) mais simplement parceque la conviction des gens est que Hollande ne fait pas son boulot, en ne s'attaquant pas plus frontalement à des sujets qu'il dit pourtant être prioritaires, comme l'emploi. Le fait que le récent accord emploi avalise les demandes du medef (qui peut s'en trouver fort heureux...), en termes de flexibilité outrancière et dérogatoire au code du travail, n'est par exemple pas un bon signe de sa gauchitude... de même que sa sérieuse répugnance à attaquer et mettre de sérieux et crédibles garde-fous face à al cupdiité des financiers et actionanires. Mais puisque cette logique a le soutien et la bénédiction de nos plus éminents blogueurs qui se rpétendetn gauchistes... Allons y. Détricotons allègrement les drotis des travailleurs,e t faisons leur porter toute la resposnabilité de leur situation quand ils sont au chômage. Et ce ne sont aps les mesures aidées qu'a pondues ce gouvernement qui vont changer quoi que ce soit : j'en ai l'expérience, depuis 30 ans.

    RépondreSupprimer
  4. Mais je pense que le sujet vaut le coup que je fasse un billet plus détaillé... contrairement à nicolas.

    RépondreSupprimer
  5. @gdc @stef : Rappelons tout de même que Hollande n'a pas été élu avec le programme de Mélenchon mais le sien et pour moi ce n'est que plus tard que l'on fera un bilan par rapports aux engagements du candidat.

    @gdc : l'accord emploi du medef n'est pas du ressort de Hollande mais d'un point de vue commun du Medef et de 3 syndicats représentatifs. Ce n'est pas Hollande qui a négocié et cédé au medef, ne mélangeons pas tout.

    Pour le reste il n'y a pas de "bénédiction" de certains blogueurs, il te faut admettre que tout le monde à gauche et dans la blogosphère de gauche n'est pas de ton avis et donc chacun exprime son soutien à qui il veut, c'est cela la démocratie et chacun doit être respecté quel qu'en soit ses points de vue.

    RépondreSupprimer
  6. C'est quoi être de gauche?
    Mélenchon est-il de gauche?
    Ah, putain de bonne question!
    CC @GdC et @Renovitude ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Faux : je ne mélange pas tout : car un les syndicats en question ne sont pas représentatifs puisqu'ils ne représentent qu'à peine 40 % des électeurs. Les syndicats en question sont donc minoritaires. Deux, plusieurs membres éminents du gouvernement ont applaudi à cet accord et même certains l'ont qualifié de très bon, quand ce n'est pas historique. C'est donc qu'ils le soutiennent alors qu'il est régressif. Alors, quicétiki mélange,ou ne connait pas le sujet hum ? Les français manifestement ne sont pas dupes..... Billet plus tard.

    RépondreSupprimer
  8. Politweets, voilà quelqu’un qui n'a pas inventé la poudre... mais la jette aux yeux du passant pour faire croire qu’il a de l'esprit. Or, la provocation gratuite et sans arguments, ce n'en est pas.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien ce genre de sondages car on peut faire des règles de trois. On en déduit que les sympathisants de gauche représentent 54% des réponses, et parmi eux 36% se disent sympathisant de la gauche de la gauche, soit 19% du total. Pas mal !

    A part ça je vous rappelle que seuls 28% des votants de l'élection ont voté pour le programme de Hollande. Les 24% qui se sont rajoutés au second tour, et dont je fais partie, ont voté contre Sarkozy. Il est donc normal que ces 24% ne soient pas satisfaits.

    RépondreSupprimer
  10. Et il y a quand même 14% de sympathisants de droite qui trouve Hollande trop à droite ! Ça donne une idée de la position du Hollandisme sur l'axe gauche droite.

    RépondreSupprimer
  11. @gdc : je connais très bien le sujet et puis 3 syndicats sur 5 ont signés cet accord, j'observe d'ailleurs que les 2 qui n'ont pas signés ne sont pas majoritaires non-plus si j'en crois les prud'homales de 2008. Je suis tout à fait libre pour en parler car j'ai déjà dit ce que j'en pensais (http://www.perdre-la-raison.com/2013/01/accord-emploi.html)

    RépondreSupprimer
  12. @ganlanshu : assez drôle de venir dire que 24% des 51% de Hollande n'ont voté pour lui que parce qu'ils votaient contre Sarkozy

    RépondreSupprimer
  13. Qu'ils soient trop à gauche ou trop à droite, ils sont en tout cas et quel-qu’ils soient trop pour leur petite personne/leur caste et se contrefichent de la plèbe.

    RépondreSupprimer
  14. @Melclalex : Vous avez peut-être raison, c'est probablement pour soutenir le programme de Hollande qu'ils ont décidé de voter pour un autre candidat au premier tour. Il y a sûrement une logique quelque part derrière ça (mais où ?).

    RépondreSupprimer
  15. Ganlanshu : ne prends pas les électeurs pour des imbéciles. Le système électoral en France est fait ainsi qu'aucun candidat à gauche du PS ou à droite de l'UMP n'a de chance d'être élu au second tour. Aussi, arrête de calquer la pensée des électeurs sur la tienne... Ou alors fais le à fond : Hollande a recueilli 40% à la primaire. Donc sur les 24% des 51%, ça ne fait que 10% qui soutiennent Hollande. Donc son score de 48% au sondage est miraculeux. Faisons dire n'importe quoi aux chiffres.

    En outre, ce n'est pas une enquête de satisfaction. Je trouve aussi qu'une politique plus à gauche serait souhaitable mais il faut tenir compte des exigences électoralistes.

    RépondreSupprimer
  16. @Nicolas, la stratégie électorale, c'est compliqué.
    Je vais vous faire un aveu : je suis allé voter à la primaire socialiste. Des amis PS m'y ont encouragé, et je pensais qu'il y avait un risque non négligeable pour que le candidat du front de gauche soit éliminé du second tour. Je voulais influer sur le choix du candidat socialiste et surtout faire barrage à Hollande et Valls.
    Au premier tour de la présidentielle les gens votent selon leurs convictions. Je connais même des militants PS, dégoutés par la dérive droitière de leur parti, qui ont voté Mélenchon au premier tour, tout en collant les affiches Hollande.

    C'est dire si je comprends la stratégie électoraliste, mais maintenant l'élection est terminée. On ne peux pas mettre le virage à droite de septembre sur le compte d'une stratégie électoraliste. Parce que d'un point de vue purement électoraliste, c'est du suicide. Rappelez-vous 1986 et 1993 : les électeurs de gauche, plus idéalistes probablement, sont rancuniers et ne pardonnent pas la trahison.


    RépondreSupprimer
  17. @ganlanshu : je crois bien que la seule stratégie qui ait réussie c'est d'avoir viré Sarkozy . Pour le reste on sait bien que Hollande ne gouvernera pas en appliquant le programme de Mélenchon. Il lui faut rétablir une certaine justice, fiscale notamment et c'est en route. Bien sur on gueule tous avec les 20 milliards sans contre partie, la ratification du traité Merkozy etc... mais franchement à choisir, on sera toujours mieux avec Hollande qu'avec sarkozy c'est ma conviction car je ne crois pas que le programme de Mélucheb soit totalement applicable en France

    Le traité de social-libéral comme certains le font est une hérésie, c'est à croire qu'ils ne savent pas ce qu'est un libéral.

    J'espère surtout qu'il y aura des résultats économiques qui viendront pour inverser ce chômage absolument vertigineux.

    RépondreSupprimer
  18. Ganlanshu,

    Mais il n'y a pas de trahison. La gauche a obtenu 44% des voix au premier tour (8% de plus qu'en 2007) et Hollande a été chercher les "8%" supplémentaires en ayant dans son programme le fait de réduire le déficit à 3% en 2013. C'est quasiment le seul engagement qui est daté. Il n'y a que les militants qui ne voient pas ça parce qu'ils aimeraient bien que ce qu'ils veulent soit appliqué.

    Tu as voulu faire barrage à Hollande (et Valls) : si tu avais réussi, Nicolas Sarkozy serait Président de la République. Ce n'est pas un jouet. Martine Aubry s'était grillée dès lors qu'elle a dit qu'il fallait augmenter le budget de la culture de 30 à 50%, au cours de la primaire (en juillet, je crois). D'une part, c'est une fausse posture de gauche (je préfère une gauche qui s'occupe des démunis et des opprimés à une gauche qui subventionne les spectacles de rue - je caricature...). D'autre part, ça fait fuir les électeurs centristes.

    Tu fais référence à des élections législatives passées. 86 : le score de la gauche n'était pas mauvais. Mais ces andouilles ont mis en place un système électorale qui leur était défavorable. En 1993, ça fut une vraie déroute mais c'était lié à des circonstance économiques défavorables. Par ailleurs, il ne faut pas trop regarder le passé parce qu'il y a trop de cas particuliers.

    RépondreSupprimer
  19. Melclalex : on peut toujours rêver. Une politique d'austérité qui entraîne une baisse du chômage, ce serait du jamais vu !

    Nicolas : Passer de 54% en 81 à 42% en 86, ça s'appelle une belle correction, à défaut de déroute. La proportionnelle a permis de limiter la casse en nombre sièges (PC+PS) mais avec un scrutin majoritaire on aurait eu une chambre presque aussi bleue qu'en 93.
    Vous dites que Aubry ou Montebourg auraient fait gagner Sarko. Je n'en suis pas si sûr. C'est d'ailleurs avec ce genre de raisonnement entièrement basé sur les sondages que vous (le PS, rien de personnel) avez provoqué la victoire de Sarkozy en désignant une mauvaise candidate.

    RépondreSupprimer
  20. Non, au temps pour moi, j'ai mis dans le même sac les deux principaux candidats anti-hollande de la primaire.

    RépondreSupprimer
  21. Ganlanshu,

    Arrête de tourner les chiffres dans tous les sens, je peux faire pareil : entre 81 et 86, la "droite de gouvernement" a gagné 2% seulement.

    Il se trouve qu'on a eu une alternance à chaque législative depuis 81 sauf en 2007 (et encore, c'est parce que le PS a largement merdé à la présidentielle, l'élection était jugé imperdable jusqu'à mi 2006).

    RépondreSupprimer
  22. Je vais méditer ma réponse :)

    RépondreSupprimer
  23. Nicolas, je ne comprends pas l'argument. Que les 4 millions de voix perdues par la gauche entre 81 et 86 soient allées au RPR/UDF ou au FN, qu'est ce que ça change ? Ce sont des électeurs qui ont été déçus.

    Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il y a une alternance à chaque législative (sauf l'accident de 2007 pour les raisons que vous indiquez). Et ce sera pareil en 2017.
    Ce qui veut dire qu'il ne reste plus que 51 mois. Le chantier est énorme. Les électeurs voient que le temps passe et que le gouvernement ne semble pas pressé de se mettre au boulot.

    RépondreSupprimer
  24. Mais non ! Ne pensons pas à 2017. Sarkozy a été très actif au début, il a perdu.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...