De quoi se mêlent les évêques, les cathos et les autres ?

Catholique, je suis une fois de plus consterné par les prises de position de l'église, "mon église", sur un sujet de société. 

Voilà en effet que, sans surprise, les évêques se prononcent contre le mariage pour tous, acte civil s'il en est et totalement en dehors de la religion. On va en quelques lignes remonter le temps pour s'apercevoir qu'ils n'en sont pas à leur coup d'essai.

En effet, pour mémoire il faut se souvenir que les cathos et religieux, qui donnent des leçons depuis plus de deux siècles à la terre entière, sont contre les évolutions se rapportant aux moeurs.

Ils étaient, ont été ou sont opposés :

  • Au mariage civil qui est institué par la loi du 20 septembre 1792, enregistré en mairie il devient le seul valable aux yeux de la loi. Il doit précéder toute cérémonie religieuse;
  • Au divorce qui est légalisé par une loi du 20 septembre 1792;
  • A l'interruption volontaire de grossesse institué par la loi "Veil" promulgé le 17 janvier 1975;
  • A l'utilisation du préservatif comme d'ailleurs tout moyen contraceptif;
  • Au Pacte Civil de Solidarité (PACS) instituant un contrat conclu entre deux personnes de sexe différent ou du même sexe désirant une vie commune.
Et maintenant ils sont contre le mariage pour tous !

De quoi se mêlent-ils ? Depuis quand un acte civil concerne la religion ?

Heureusement que pendant deux siècles la société et les moeurs ont évolué car eux n'ont pas du tout changé depuis des siècles et je constate qu'une partie de la classe politique n'a pas évolué non plus. 

Les ancêtres de la droite actuelle n'ont voulu ni mariage civil ni divorce, maintenant ils s'opposent au mariage pour tous.

Décidément au moment de rentrer dans l'histoire de notre pays, la droite ne sera pas au rendez vous comme en 1792 déjà. Consternant !

Au fait 58% des Français sont favorables au mariage pour tous selon un dernier sondage, c'est net et sans bavure, un score à faire rêver tout candidat à l'élection présidentielle.


Commentaires

  1. Bravo ! bon billet ! je te rejoins. (22, vl'a Monseigneur 23 !). Quand je pense qu'on pointe du doigt les prêches dans les mosquées...

    RépondreSupprimer
  2. Ton billet est étonnant.
    Tu te dis catholique et tu n'admets pas que l'Eglise, par la voie de ses évêques, curés, religieux et laïcs prennent part au débat !
    les cathos, les évêques et tutti sont par delà la religion et les principes qu'ils défendent des citoyens, des membres à part entière de la société, que cela te plaise ou pas. Ils ont donc parfaitement le droit d'intervenir dans un débat...de société !

    RépondreSupprimer
  3. @corto : ils ne prennent pas part au débat ils sont contre tout depuis plus de 2 siècles je vien de te le démontrer.

    Une évolution plus moderniste et prenant en compte l'évolution de la société est plus que nécessaire.

    Et puis au nom de quoi ils défendent des principes, nous ne sommes pas un Etat catholique que je sache, juste laïc et c'est la clé de tout.

    @gdc : oui tu as raison mais ça c'est mal de le dire :)

    RépondreSupprimer
  4. En gros, si l'on vous suit bien, l'Église aurait le droit de donner son avis, mais à condition de dire “amen” à toutes les idées qui passent par la tête des hommes, et notamment celles qui sont en contradictions radicale et flagrante avec sa doctrine. C'est amusant.

    Quant aux fameux 58 % (qui étaient 63 % il y a encore quelques mois…), je doute fortement de leur réalité : il faudrait tenir compte des gens qui donnent ce qu'ils savent être “la bonne réponse”, même s'ils n'en pensent pas un mot. C'est un peu comme les intentions de vote pour le FN, toujours inférieures aux votes réels.

    RépondreSupprimer
  5. @DidierGoux : l'église comme les autres religions doit donner son avis sur les questions religieuses qui sont de son ressort.

    Entend t-on les autres religions se prononcer ?

    Que l'église soit en contradiction avec certaines décisions de la société civile n'est pas une nouveauté, le plus bel exemple est l'utilisation des moyens contraceptifs contre lesquelles l'église est toujours opposée, mais heureusement les citoyens du monde ont passé outre l'avis du pape et des prêtres.

    RépondreSupprimer
  6. Réellement, vous n'avez JAMAIS entendu aucune autre Église se prononcer sur des questions de société ? Vraiment aucune ? Fichtre ! vous m'impressionnez !

    RépondreSupprimer
  7. Il y aurait donc des personnes interdites de paroles dans la société française. Vous avez la liste exhaustive ?

    RépondreSupprimer
  8. avec des arguments du genre "contre-nature" ? hein ? alors la fine fleur des réacs en slip vous êtes là ?

    RépondreSupprimer
  9. Bof, l'Etat se même bien de la vie privée et de la propriété privée des gens contre leur volonté, c'est du même acabit.

    RépondreSupprimer
  10. Quand la peine de mort à enfin été abolie en 1981, l'église là encore était contre cette abolition tout comme une majorité de français ! Heureusement que les socialistes de l'époque ont eu le courage nécessaire à réaliser cette avancée loin de la barbarie moyenâgeuse et dont tout le monde est fier aujourd'hui à part quelques vieux fachos réacs aigris...

    RépondreSupprimer
  11. Ce qui est amusant, c'est que l'auteur même de ce billet ne commence l'histoire du mariage qu'au mariage civil. Et pourquoi donc ?

    RépondreSupprimer
  12. Marcelle Cardigan4 novembre 2012 à 11:56

    Une nouvelle fois, c'est surtout le traitement médiatique qui est effectué d'une horrible manière.

    Comme il est dit plus haut : pourquoi l'église s'exprime ? Car se sont aussi des citoyens, tout simplement.
    Le problème se situe dans les journaux qui parlent de "division" de l'opinion, opinion qu'ils façonnent en relayant majoritairement la parole des réactionnaires contre le mariage pour tous.

    La chose la plus folle, si l'on reprend les chiffre : 58 % des Français se déclarent favorables, la majorité de l’hémicycle est pour. Voilà, la démocratie s'exprime, la loi doit être passée... Mais non, les journaux s'acharnent, cherchent à diviser pour "ouvrir le débat" (vendre leurs torches cul).

    Tout cela est de la désinformation, le débat a déjà eu lieu : les présidentielles et le passage du PS au pouvoir qui avait dans son programme l'ouverture au mariage pour tous !

    RépondreSupprimer
  13. ah, au fait, les musulmans et les israelites de France ont exprimé leur opposition au mariage pour tous . Ils ont le droit eux ? Où sont-ils logé à ta même enseigne: pas le droit de se mêler du pb ?

    RépondreSupprimer
  14. Chacun est libre de suivre ou de quitter l'Eglise Catholique, non ?

    RépondreSupprimer
  15. Il est temps que le débat se termine ! Il parait que l'Eglise Catholique n'est pas dans son role, d'après David Assouline, du PS.

    Mariage gay, l'Eglise Catholique n'est pas dans son role ? Le Parisien Libéral

    RépondreSupprimer
  16. Les religieux nous emmerdent à la base, il ne faut s'attendre à rien de leur part.

    RépondreSupprimer
  17. Ah ! revoilà la très-fameuse “barbarie moyenâgeuse” ! On se croirait dans le dictionnaire des idées reçues de Flaubert, ici…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et lorsque des fous de dieux se disent vivre uniquement selon le coran écrit il y a plus de 2000 ans et contre tout principe de laicite, on nous parle de droit actuel et tout le monde stoppe la polemique!
      La liberté et la force de pensée de certains s'arrêtent bien vite...
      C'est tellement plus simple de polemiquer sur l'eglise...

      Supprimer
    2. Et lorsque des fous de dieux se disent vivre uniquement selon le coran écrit il y a plus de 2000 ans et contre tout principe de laicite, on nous parle de droit actuel et tout le monde stoppe la polemique!
      La liberté et la force de pensée de certains s'arrêtent bien vite...
      C'est tellement plus simple de polemiquer sur l'eglise...

      Supprimer
  18. En tant qu'homo je pense que le mariage des prêtres doit être rendu obligatoire....
    Ça fait bizarre que n'importe qui vienne se mêler de n'importe quoi, non??
    Pareils pour les religions concernant un acte civique.

    RépondreSupprimer
  19. FRED : surtout quand les chefs s'appellent éminence comme des slips.

    RépondreSupprimer
  20. Ah ! C'est le bordel dans les commentaires, ici. A bas la culotte !

    RépondreSupprimer
  21. Ah tiens, les commentaires sont à la suite, on ne peut pas répondre à quelqu'un.

    Politeeks: excellent!

    RépondreSupprimer
  22. oui les commentaires ne sont pas bien présentés c'est du au template utilisé mais bon je ne sais pas corriger le pb

    RépondreSupprimer
  23. monsieur l'anonyme, avez vous lu l'objet du billet ? On parle ici de l'église catholique et de ses réactions et pas d'autres choses.

    RépondreSupprimer
  24. Quelle culotte celle des petites filles et petits garçons qui ont ...

    RépondreSupprimer
  25. "l'église comme les autres religions doit donner son avis sur les questions religieuses qui sont de son ressort."

    C'est vrai, par exemple le mariage religieux... auquel ce projet ne touche pas le moins du monde.

    RépondreSupprimer
  26. Il me semble que le judaïsme s'est prononcé sur la question, et de manière particulièrement claire.

    Vous vous dites catholique, fort bien. Je vous engage donc à lire ceci : http://koltchak91120.wordpress.com/2012/09/16/les-points-sur-les-i-et-les-barres-aux-t/

    Pour le reste, l'Eglise catholique comme toute organisation humaine pose un certains nombres de principes. On est libre d'y adhérer ou pas. Mais là, il faut savoir tirer les conclusions qui s'imposent. Soit on reste et on suit, soit on part. Personne n'est obligé.

    RépondreSupprimer
  27. le temps n'est pas si loin ou les filles-mères et leurs "batards" etaient montres du doigt par l'église qui aurait du les soutenir! et maintenant c'est au nom du respect des enfants qu'ils sont contre le mariage homosexuel! pourquoi ne pas avoir respcte ces memes enfants il y environ 60 ans et plus?

    RépondreSupprimer
  28. Ah, tu es catholique. Je me disais bien aussi que ça sentait le catho de gauche ici :-)

    RépondreSupprimer
  29. @ anonyme de 10:28, "le temps n'est pas si loin ou les filles-mères et leurs "batards" etaient montres du doigt par l'église qui aurait du les soutenir!". Et bien justement, de nombreuses institutions religieuses s'en sont occupé.

    Et continuent.

    RépondreSupprimer
  30. etonnant que vous soyez encore catholique quand je lis les griefs de vos dirigeants religieux contre ce que vous defendez... peut etre vous etes vous trompez de religion...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...