Protectionnisme : Les Français y sont favorables .... comme Montebourg

Depuis la victoire de la gauche en mai et juin dernier aux élections législatives et présidentielle, la droite un moment KO debout s'est reprise timidement et de temps à autre essaye tant bien que mal d'exister hors du débat interne Fillon - Copé. Ce n'est pas gagné car le passif est tellement lourd que les Français ne leur font pas confiance même quand ils s'attaquent avec véhémence au gouvernement, par exemple sur la loi de finances 2013, pensez donc, les plus aisés, la clientèle de la droite, vont être davantage taxés, quel scandale !

La situation de notre pays et plus généralement de l'Europe est toujours aussi catastrophique, voire davantage. Comme les économistes l'avaient prévu, la crise perdure, les plans sociaux se succèdent, le chômage continue de grimper sur la lancée des mois précédents, on annonce même l'Allemagne en récession en 2013, c'est dire si la politique d'austérité du couple Sarkozy - Merkel est un échec cuisant, la contraction de l'économie en période d'austérité n'est pas une nouveauté pour les sachants en économie sauf sans doute pour les libéraux qui ne jurent que par l’allègement de la dette et des charges.

Toutes ces raisons font que le gouvernement français essaye de corriger les errements de l'UMP 10 ans durant au pouvoir. On embauche des policiers et gendarmes alors que Sarkozy avait supprimé 12 469 postes très précisément, on embauche des enseignants là où Sarkozy en a supprimé 70 000 , on essaye de traiter autrement les plans sociaux là où au cours des 3 dernières années (2009-2010-2011) la France a perdu près de 900 usines et 100 000 emplois industriels, on corrige les largesses fiscales à destinations des plus aisés, bref le gouvernement travaille pour le rétablissement de la justice à tous les niveaux.

Alors bien évidemment le succès n'est pas garanti à tous les coups, l'Etat se mêle des affaires économiques comme Peugeot, Pétroplus, Florange, Fralib, Sanofi, etc .... avec plus ou moins de succès car ces entreprises ne se sont pas réveillées en crise le 6 mai au soir avec l'élection de François Hollande.

Chacun se doute bien qu'avant d'avoir recours à un plan social il se passe quelques mois voire années de difficultés économiques pour les entreprises concernées, celles réellement en difficultés car pour les autres, de type Sanofi, il s'agit de plan social n'ayant pour objectif que de dégager plus de marge aux bénéfices des actionnaires heureux de percevoir davantage de dividendes. On est en droit d'appeler cela des licenciements boursiers.

Pour l'industrie tout le monde sait qu'Arnaud Montebourg est sur le fil du rasoir car en plus il ose aborder des thèmes comme mondialisation, protectionnisme européen qui sont des gros mots pour les libéraux gouvernants l'Europe et les ersatz de socialistes ou sociaux démocrates  placés dans les organismes internationaux.

Voyez plutôt, il a s'agit que Montebourg prenne la pose avec une marinière, une montre et un robot de cuisine, le tout fabriqué en France, pour que tout de suite la riposte arrive. Il est "ridicule" pour Placé et pour Jupé, débile mental pour le patron d'une société distribuant des marques d'automobiles coréennes et j'en passe et des meilleurs.

Toutes ces réactions aussi grotesques que stupides démontrent à l'évidence que Montebourg dérange les petits arrangements des uns et des autres et puis qu'un homme qui distribue en France depuis 20 ans des voitures coréennes s'en prenne à Montebourg n'a rien d'illogique, la méthode par contre est tout à fait condamnable, les propos outranciers et les insultes n'ont rien à faire dans le débat, pourtant important, du protectionnisme.

Sur le fond de la question du "made in France et du protectionnisme européen", là, en matière de réaction, c'est le désert sauf à l'OMC ou Pascal Lamy a réagit, lui qui n'a eu de cesse depuis qu'il est à l'OMC que de mettre en place la mondialisation si dévastatrice pour l'emploi dans les pays européens et plus généralement occidentaux.






Et puis nous avons un obscur commissaire européen au commerce, mis en place par Manuel Barroso son ami libéral, qui est intervenu pour critiquer la position de Montebourg sur le protectionnisme. Il faut dire que ce personnage est un libéral patenté et n'est autre que l'ancien Président du parti libéral démocrate belge c'est dire si la mondialisation est pour lui forcément heureuse et le "laisser faire le marché" sa ligne de conduite.

Mais au fond que pense les Français du protectionnisme et de la mondialisation ?

Pour le savoir j'ai consulté la dernière enquête d'opinion qui n'est pas bien vieille puisqu'elle date d'avril dernier et c'est l'ifop qui l'avait effectuée.

Je vous en restitue les points de synthèse qui sont tout à fait révélateurs de l'état d'esprit des Français :






On relève donc que les conséquences de l'ouverture des frontières sont  perçues très négativement, surtout en ce qui concerne l'emploi en France (81% d'avis négatifs)



L'ouverture des frontières au marchandises des pays asiatiques est perçue très négativement sauf pour les multinationales et les pays en voie de développement (normal ce sont eux qui en profitent).



A propos des 10 prochaines années, le pessimisme est de rigueur chez les Français puisque 75% pensent que l'ouverture des frontières aura des conséquences négatives sur l'emploi.



S'agissant des taxes, les Français sont clairement opposés (71%) au niveau de taxe actuelle.




Les Français pensent majoritairement qu'une augmentation des droits douaniers pour les produits venant de Chine notamment est souhaitée.



Le protectionnisme européen à la préférence des Français qui pensent que la hausse des droits douaniers doit se situer à ce niveau.




Les Français passeraient outre le refus de Bruxelles et sont majoritaires à vouloir que notre pays relève ses droits de douanes même si l'Europe ne le fait pas.



Je conclurai ce billet en constant que ce sondage effectué en pleine campagne électorale en avril dernier avait peu été commenté et c'est bien dommage car a en lire ses résultats on constate que les idées que portent Arnaud Montebourg sont totalement approuvées par les Français. 

Il essaye d'en appliquer quelques unes et forcément ça énerve, ça agace, même parmi sa famille politique mais au fond, les Français lui donne raison, cette enquête d'opinion en est bien la preuve.


Nota : Pour les plus curieux de mes lecteurs, vous trouverez ci-dessous la totalité de l'enquête.
Sondage : Les Français, le protectionnisme et le libre - échange (04-2012)

Commentaires

  1. Bonjour,

    A quoi pourrait servir le protectionnisme si plus rien n'est fabriqué en France ?

    Il faut dans un premier temps rendre les entreprises Fr plus compétitives et augmenter la qualité des produits ainsi que la qualification des salariés.

    RépondreSupprimer
  2. Montebourg a raison de tenter de se faire entendre. On peut toujours critiquer la forme, mais le fond est juste. Dommage qu'il soit si seul au PS à défendre cette ligne...

    Les remontrances de commissaires non-élus sur la façon dont un ministre d'un gouvernement issu des urnes devrait se comporter sont inacceptables et profondément choquantes. Cela met, une fois de plus, le caractère nocif de cette Union Européenne.

    C'est la raison pour laquelle je pense que s'il faut mettre en place de manière intelligente une forme de protectionnisme, il ne faut pas se leurrer : celui-ci ne sera pas possible à l'échelle de l'UE.

    Un protectionnisme européen n'aurait d'ailleurs pas empêché Green Sofa d'aller en Roumanie, Bosal de partir en Hongrie ou Electrolux de s'installer en Pologne, le tout au détriment des ouvriers Français.

    RépondreSupprimer
  3. Et si nous n'avions besoin de protectionnisme que pour 5 ou 10 ans ?
    http://politeeks.info/mondialisation_salaires_chine

    RépondreSupprimer
  4. @cuisine deco : le but du protectionnisme est de rapatrié en totalité ou pour partie ce qui a été délocalisée en Asie notamment, ça s'appelle la démondialisation qui n'est évidemment pas envisageable pour tous les produits.

    @yohann : il est clair que les pays eurooéen siont centré sur leur propre pays et leurs citoyens, il n'y a qu'à voir la Pologne qui se lande dans l'exploitation du gza de schiste pour comprendre qu'avant que l'union soit économique il la faudra réellement politique. Sans nos descendant verront cela mais nous.... j'en doute

    @politeeks : diffcile à imaginer mais sans doute faudraii-il le tenter, ceci étant c'est la Chine et l'Inde maintenant mais demain ça sera des pays à encore plus bas coût comme le Bangladesh, le Vietnam alors oui faisons un essai :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...