Placé : rancoeur et aigreur politicienne envers Arnaud Montebourg

Cette semaine nous avons eu droit à une déclaration incongrue de Jean Vincent Placé critiquant et attaquant ad-honimen avec virulence Arnaud Montebourg comme le font régulièrement les ténors de l'UMP, sauf que lui et les écologistes font partie intégrante de la majorité Présidentielle. 

C'est assez désolant de voir et entendre Placé se taper du Montebourg et faire du copier-coller de l'UMP et pour le moins étonnant, mais nous allons voir que cette attaque n'est en rien un coup de gueule spontané et qu'elle vient d'une vieille rancœur politicienne de Placé.


Acte 1 :

Lors des primaires socialistes, les écologistes au second tour se sont très majoritairement prononcés pour Martine Aubry plutôt que pour François Hollande et Placé n'était pas le dernier : "Martine Aubry est une amie, j'ai pour elle du respect" ...... le peuple de l'écologie ira voter Martine Aubry."


Acte 2 :

Lors des élections législatives, vous vous souvenez probablement que quelques candidats "dissidents" du PS avaient été élus alors qu'en fonction d'un accord entre le PS et EELV, certaines circonscriptions (60) étaient réservées aux écologistes. 

Il en était ainsi en Saône et Loire dans le département d'Arnaud Montebourg puisqu'au premier tour une candidate "dissidente"(PS) a éliminé le candidat EELV officiel adoubé par le PS et EELV. Cette candidate, ardemment soutenue par Arnaud Montebourg, a ensuite triomphé au second tour face à l'UMP.

Cet accord électoral entre EELV et le PS, négocié par Placé entre autre, Montebourg y était totalement opposé et en avait dit "qu'il s'agissait d'un accord politique concocté sur un coin de table à Paris entre deux appareils politiques, dont le nôtre". Évidemment Placé avait répliqué à Montebourg (à lire ici).

Acte 3 :

Placé aime bien que l'on parle de lui et que l'on pense à lui mais il semble bien que François Hollande n'ait pas pensé spontanément à lui quand il a s'agit de former le gouvernement. 

Placé a pourtant tout fait pour se rendre visible et se faire remarquer comme un vulgaire people devant les objectifs. Le Lab d'Europe nous raconte comment Placé se positionne pour être sur la photo, même quand il n'y est pas invité.

"Dimanche 6 mai sur la scène de la Bastille, François Hollande était entouré de tout l'état major socialiste. Parmi eux, un homme de gauche beaucoup moins proche s'est arrangé pour être dans le champ de toutes les caméras. Il s'agit de Jean-Vincent Placé, sénateur EELV et conseiller de Cécile Duflot." 


Et puis Placé agace même ses amis écologistes, et pas des moindre puisque Daniel Cohn-Bendit, qui surnomme Placé  "le Richelieu des Verts", critiquait l'entrisme de Placé avant la constitution du gouvernement et déclarait à propos de l'entrée possible au gouvernement de Placé : "Je suis contre. Depuis un mois, il est toujours derrière François Hollande... Mais il était pour Martine Aubry." (à lire ici ).


Effectivement, Placé que la modestie n'étouffe pas, se voyait au gouvernement, ne déclarait-il pas : « Si d'une part on gagne le 6 mai, et d'autre part mon parti décide de participer au gouvernement, je fais partie de ceux qui souhaitent exercer des responsabilités, bien sûr. »

Alors sa déception a du être immense et son égo a du en prendre un coup quand Jean Marc Ayrault et François Hollande ne l'ont pas désigné pour intégrer le gouvernement alors qu'Arnaud Montebourg ...... et Cécile Duflot y étaient.

Acte 4 :

Il y a peu la région île de France dirigée par Jean-Paul Huchon, défrayait la chronique puisque le STIF (syndicat des transports ile de France) décidait de délocaliser au Maroc sa plateforme d'appels et de fait plusieurs dizaines d'emplois seraient supprimés en France au moment même où le gouvernement et plus particulièrement Arnaud Montebourg a demandé aux opérateurs téléphoniques de réfléchir à un rapatriement en France des centres d'appels délocalisés.

Ce que l'on sait moins c'est que le 2e vice-président de la Région ile de France, chargé des transports et des mobilités est un écologiste membre de EELV, Pierre Serne, qui a succédé à Jean Vincent Placé démissionnaire après avoir été élu sénateur. Ainsi donc EELV n'est pas étranger à cette décision et Placé comme Huchon d'ailleurs, prend très mal que Montebourg se mêle de cette délocalisation qui passait discrètement sans que quiconque le sache avant qu'elle ne soit révélée par la presse.

Pour cette affaire, on peut d’ailleurs se demander si Placé ne joue pas aussi et en même temps le porte parole de Huchon.

Vous le voyez le pseudo "duel" Placé-Montebourg n'est en fait qu'une histoire politicienne sans grand intérêt d'un homme qui a besoin de signes de reconnaissance et qui pour masquer ses propres défauts et insuffisances préfèrent aboyer sur ses partenaires socialistes.  

Ses ressentiments vis à vis de Montebourg ne datent pas de cette semaine, l’apparatchik Placé, grande gueule verte, n'en n'est pas à son premier coup contre Montebourg et ce n'est probablement pas le dernier.

Commentaires

  1. "Effectivement, Placé dont la modestie ne l'étouffe pas, se voyait au gouvernement, ne déclarait-il pas"

    Moi j'aurais plutôt écrit :

    "Effectivement, Placé QUE la modestie n'étouffe pas, se voyant au gouvernement, ne déclarait-il pas ..."

    Sinon ben Placé est juste un (tout) petit arriviste opportuniste à l'ego démesuré, prétentieux et voilà tout mais bon, il n'est hélas pas le seul dans la sphère politique....

    RépondreSupprimer
  2. Merci de rappeler ces (mé)faits et de les mettre en perspective mais, au-delà de celle-ci j'ai été autrement plus agacé encore par celle que trace BRP (Bruno Roger-Petit) dans l'Obs. Insinuant que ces attaques dePlacé pourraient être la partie immergée d'un bloc critique au sein des parlementaires et même du Gouvernement vis à vis de l'action d'A. Montebourg. Tournant carrément à la diffamation ce papier présente une fois de plus le Ministre tantôt en inconscient incompétent, tantôt en Machiavel se préparant pour 2017.
    Qu'en penses tu? Comment répondre à ce fond de Khabale qui poursuit AM depuis si longtemps et qui se renforce à proportion de sa visibilité et qui pour le coup pourrait être fatal par assimilation à toute la gauche, les langues de pute trouvant toujours des oreilles de crapules :-))
    À te lire

    RépondreSupprimer
  3. Je prends bonne note de tes explications.Je rappelle que je ne défends nullement Placé. Ceci dit,quelles que soient ses rancoeurs supposées ou réelles,les faiblesses actuelles de Montebourg lui donnent l'opportunité de les exprimer. Comme on dit,il n'y a pas de fumée sans feu.
    Je te repose les questions auxquelles il était difficile de répondre sur twitter: L'Union PS-EELV à l'assemblée est-elle menacée? Y aura-t-il des représailles de la part du PS? Est-ce juste un épiphénomène sans suite? ...

    RépondreSupprimer
  4. @anonyme : merci pour ta suggestion, texte modifié.

    @anonyme : Le propos de BRP n'est pas nouveau et je crois même avoir déjà lu ce genre de point de vue chez des blogueurs de droite, donc il ne faut pas s'en offusquer et puis nous le savons plus soc-dem que socialiste, par conséquent la manière de Montebourg qui "rue" dans les brancards n'est pas la sienne.

    Didier : Perso je ne pense pas que l'union PS-EELV soit menacée, la réaction de Placé est un épiphénomène d'un type qui aime faire parler de lui. mais je ne me leurre pas Montebourg n'a pas que des amis ..... )

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...