Pendant que Nicolas Sarkozy touche le fond, François Hollande poursuit son chemin

Depuis dimanche 20h la France est entrée dans la seconde phase de la campagne électorale et le moins que je puisse écrire c'est qu'elle ne me plait pas.

Sarkozy et tous ses affidés courent à qui mieux mieux après une partie des 17,90 % d'électeurs du Front National, tout cela sans programme autre qu'un torchon de lettre aux Français. C'est la course à l’échalote, c'est à qui fera la déclaration que les électeurs de Marine Le Pen voudraient entendre. 

Nous sommes donc revenus au temps jadis, un temps de l'histoire de notre pays que l'on pensait révolu. Ce sont les "Travail Famille Patrie" relookés façon 21ème siècle. C'est vraiment pathétique mais remarquez pendant ce temps là, le président sortant ne parle pas de son bilan ni de son projet inexistant.

Mais, avec un chômage à 10%, un recul constant des services publics, la baisse du pouvoir d'achat, un sentiment d'injustice qui domine quand on constate que les riches se sont vus remboursés 2,5 milliards de bouclier fiscal et que l'ISF est a été diminué de 2,5 milliards alors même que le gouvernement a augmenté les taux de TVA et créé une TVA sociale, comment s'étonner qu'une partie de l'électorat de droite se soit précipitée dans les bras de Marine Le Pen et l’extrême droite ?

En 2007 au moment de l'élection de Sarkozy, le Front National obtenait environ 10% des voix, 5 années plus tard le FN a presque doublé ses résultats. Bien sûr parmi ces électeurs il n'y a pas que des décus du sarkozysme, mais ils sont sans doute très nombreux, il y a aussi de nombreux Français de la véritable extrême droite plutôt intolérant envers l'autre, xénophobes, racistes, ce sont ceux dont les ancêtres auraient très bien pu, à une certaine époque, être membre de la Légion des volontaires français contre le bolchévisme (LVF) et du Parti Populaire Français (PPF) fondé et dirigé par Jacques Doriot. Ce sont eux les plus dangereux, les plus convaincus, ceux qui votent par véritable conviction.

Les autres électeurs de Front National sont la cible de Nicolas Sarkozy qui voudrait par un tour de passe passe leur faire oublier son bilan calamiteux, ancrés réellement à droite mais ne croyant plus au bonimenteur Sarkozy ils ont épousé, pour un printemps, les thèses défendues par Marine Le Pen et même si certains seront sensibles aux baratins de l'UMP d'autres ne les écouteront pas, c'est certain.

Alors, pendant ce temps là, François Hollande fait entendre sa différence et cela change du tohu-bohu de la droite car tout de même c'est bien lui qui a gagné ce premier tour. Je l'ai vu hier soir à 20h sur TF1 et je l'ai trouvé serein, calme, déterminé et compétent, il sait de quoi il parle, il connait son projet et à su déjouer une fois encore les pièges des intervieweurs de TF1 que j'ai cru à un moment donné, sortis tout droit du Figaro.

François Hollande a un projet bien construit avec 60 engagements et il le décline inlassablement :
  • le redressement économique industriel et agricole et le soutien au produire français
  • la réorientation européenne
  • la justice dans les choix qui seront faits et surtout le rétablissement de la justice fiscale avec une tranche d'impôt à 75% pour ceux qui gagnent plus d'1 million, la retraite à 60 ans pour ceux qui ont travaillé jeune et 41 annuités de cotisation, la revalorisation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire
  • la réorientation de l'Europe avec une renégociation du traité Sarkozy-Merkel
  • la moralisation de la vie publique et l'Etat impartial avec entre autre, le non-cumul des mandats, l'indépendance de la justice, la fin des nominations du fait du Prince.

Le 6 mai les Français seront devant un choix simple, soit ils continuent comme avant avec Sarkozy, soit ils veulent le changement, et le changement c'est bien François Hollande qui l'incarne, il n'y a pas de fatalité à la crise, aux délocalisations, à la toute puissance de la finance. Il est possible de changer demain et pour que ça change, le 6 mai c'est François Hollande qu'il faut choisir.





Les premieres mesures de François Hollande


photo

Commentaires

  1. H.S.

    Je te prends où tu veux ... quand tu veux, avec ou sans tes petits camarades!

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/04/h-s/

    CLIC : http://www.lejournaldepersonne.com/2012/04/h-s/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...