Menace terroriste : Quand Sarkozy tente de récupérer les électeurs du Front National

Si l'on en croit une étude très récente de l'IFOP effectuée du 22 au 23 mars, un peu plus d’un Français sur deux (53%) évalue la menace terroriste comme étant « élevée » aujourd’hui en France.

Toujours à en croire l'IFOP : 

"Ce résultat est parmi les plus bas enregistrés depuis que l’Ifop pose cette question aux Français, ce baromètre ayant été lancé en octobre 2001. A titre indicatif, 78% des interviewés jugeaient la menace terroriste élevée en mai 2011, après la mort d’Oussama Ben Laden, et 60% partageaient encore cette inquiétude en septembre dernier. 

Le fait que l’inquiétude face à la menace terroriste s’établisse aujourd’hui à un niveau historiquement bas laisse à penser que si la tragédie de Montauban et Toulouse a marqué les esprits et ému les Français, elle n’a pas créé de psychose sécuritaire. Pour horribles qu’ils soient, ces crimes n’ont pas eu le même impact dans l’opinion que des attentats à la bombe, par exemple".

Par conséquent les Français ont bien cerné la problématique de cet acte isolé d'un fanatique se réclamant d'Al-Qaida, il n'y a pas à leurs yeux de menace terroriste plus aujourd’hui qu'hier.




Comme il fallait s'y attendre, le candidat-président tente de monter en épingle cet acte abominable pour essayer d'en tirer profit en tapant bien évidemment sur François Hollande qu'on ne peut soupçonner lui et le Parti Socialiste de faiblesse vis à vis du terrorisme car il faut se rappeler qu'au 11 septembre 2001, c'est bien la gauche qui gouvernait et avait en son temps introduit un arsenal législatif face à la montée en puissance du terrorisme islamiste.

Mais pour en revenir à cette étude de l'IFOP, on peut trouver dans l'examen détaillé des réponses des personnes du panel de l'IFOP les raisons de l'agitation de Nicolas Sarkozy et de l'UMP. En effet, on s'aperçoit que les personnes qui pensent que le menace terroriste est élevée se trouve le plus à droite de l’échiquier politique.

Voilà le détail de l'étude par proximité politique.



En clair, 78% des sympathisants du Front National et 90% des électeurs de Jean-Marie Le Pen en 2007, pensent que le menace terroriste est élevée. 

Par conséquent chacun aura compris le manège de Nicolas Sarkozy et de l'UMP : Récupérer les voix de Marine Le Pen en faisant peur et en laissant penser que seul Nicolas Sarkozy peut permettre d’endiguer cette supposée menace.

Vous voyez même devant un acte le plus horrible qu'il soit, Nicolas Sarkozy et l'UMP, font de la politique politicienne sans vergogne, honte à eux.





Commentaires

  1. @romain : ah ça c'est pour plus tard :)

    RépondreSupprimer
  2. Sarkozy-Berezina.

    Concernant le chômage, c’est Sarkozy-Berezina.

    Les chiffres du chômage pour le mois de février 2012 viennent d’être diffusés :
    5 179 900 inscrits à Pôle Emploi.

    Catégories A, B, C, D, E :
    Chômage en février 2011 : 4 920 600 inscrits à Pôle Emploi.

    Chômage en janvier 2012 : 5 160 600 inscrits à Pôle Emploi.

    Chômage en février 2012 : 5 179 900 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : augmentation de 19 300 chômeurs. Augmentation de + 0,4 %.

    Variation sur un an : augmentation de 259 300 chômeurs. Augmentation de + 5,3 %.

    C’est à la page 15 :

    http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-Wahl87-2.pdf

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...