In memory of Fukushima tsunami victims

Vendredi 11 mars 2011 à 14 heures 46, heure locale, a eu lieu le plus important séisme enregistré au Japon. D'une magnitude 9 sur l'échelle de Richter,  son épicentre se situait à 130 kilomètres à l'est de Sendai. Moins d'une heure après (55 minutes), un terrible tsunami allait frapper les côtes japonaises.

A certains endroits la vague dévastatrice fait 30 mètres de hauteur et sa force la fait pénétrer jusqu'à 10 kilomètres à l'intérieur des terres. Dans cette catastrophe près de 15 000 personnes vont trouver la mort sur les 600 kilomètres de côtes ravagées par le tsunami. 

Qu'elles reposent en paix.

Nota : je vous recommande la dernière vidéo qui est prise de l'intérieur même d'une voiture, le conducteur a survécu.










A ce séisme va s'ajouter une catastrophe provoquée par ce tsunami. Elle concerne la centrale nucléaire de Fukushima qui nous disait-on devait résister à un tsunami. Sauf que l'évaluation des risques avaient mal été effectuée.

4 commentaires:

  1. À Fukushima, c'est le tremblement de terre qui a tout cassé les réacteurs, le tsunami en a rajouté, mais la centrale était déjà cassée…!
    Il a fallut plusieurs mois pour avoir cette information ! / Mensonge éhonté de Tepco / Gouvernement japonais…

    RépondreSupprimer
  2. Je me souviens, j'ai vécu cette nuit-là sur twitter… Premier twit de @eriic : "Ça bouge !" (Il est au Japon !) Suivis de pleins d'autres. Je n'ai pas dormi cette nuit-là……
    …Catastrophe mondiale…
    Peut-on encore dormir ? ==> Les suicides au Japon !??

    RépondreSupprimer
  3. Ça doit être terrible à vivre

    RépondreSupprimer
  4. Après Fukushima les morts se multiplient
    Leucémies, pneumonies, saignements de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées.
    Même la famille impériale est touchée.

    RépondreSupprimer

La "modération des commentaires" est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

Sachez tout de même que les commentaires à caractère raciste, antisémite et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

En règle générale, les commentaires haineux, injurieux, racistes ou diffamatoires seront également bannis.