L'agriculture : L'imposture de Nicolas Sarkozy continue !

Fort opportunément deux sondages du jour révèlent que Nicolas Sarkozy est l'idole des foules des champs et labours. C'est probablement la perception que le monde agricole a de Sarkozy par le biais du téléviseur allumé sur Télé Bouygues (TF1) qui fait beaucoup pour son "image" car pour ce qui est de son action et de son bilan, c'est le désert !

Sans doute le monde agricole aime voir le Président en exercice au salon de l'agriculture, se comporter comme un vulgaire citoyen traitant à l'occasion un autre citoyen qui ne partage pas son avis, d'un "casse toi pov'con" devenu célèbre dans le monde entier mais cela suffit-il a masquer ses insuffisances ?

Le monde agricole est et était fan de Jacques Chirac qui fut ministre de l'agriculture sous Pompidou pendant seulement 19 mois (juillet 1972 – février 1974) mais cette courte période suffit à créer sa légende d'homme du terroir.

Jacques Chirac n'était pas avare avec le monde agricole et le lui rendait bien puisque le syndicat agricole FNSEA, sorte de base arrière dans les campagnes du RPR puis de l'UMP a vu nombre de ses dirigeants récompensés par des postes ministériels. 

Ainsi, Michel Debatisse, fut député européen et secrétaire d’État chargé des Industries agricoles et alimentaires, François Guillaume fut ministre de l'agriculture et Luc Guyau est actuellement Président de la FAO (Food and Agriculture Organization, soit « Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture). C'est dire si l'UMP sait récompenser les agriculteurs.

Et Nicolas Sarkozy me direz vous ? A vrai dire rien ne semble bien rationnel dans ce soutien car comme pour le reste le bilan est sans appel voyez plutôt :




François Hollande, correzien d'adoption est candidat à l'élection Présidentielle cette année, un homme qui y vit depuis longtemps et qui comprend les problèmes de l'agriculture puisqu'il y est confronté en Correze. Il apporte des solutions concrètes dans ses territoires comme peut le lui permettre le budget d'un conseil général conquis en 2008 mais endetté jusqu’au cou par les turpitudes de la droite pendant des années.

Un correzien comprend forcément mieux le concret des situations difficiles constatées autour de lui alors que quand l'on vit à Neuilly sur Seine le seul problème est de savoir comment payer moins d'impôt grâce aux niches fiscales.

François Hollande souhaite une réaction forte. Il faut être en capacité de maintenir et de renforcer la diversité de l’agriculture française en termes de production ou d’organisation. Ça va des circuits de proximité aux circuits régionaux, nationaux, européens et, bien sûr, internationaux. Il s’agit de promouvoir l’ensemble des cultures et des élevages français.

A partir de cette diversité, l’enjeu pour François Hollande est de développer des filières de qualité, de mettre en place des mesures afin d’avoir une production à forte valeur ajoutée, tout en répondant à des objectifs forts de durabilité. Et il fait notamment une proposition qui consistera à permettre aux agriculteurs de s’organiser pour pouvoir répondre aux défis économiques et environnementaux.

Il souhaite un renforcement des organisations professionnelles afin de favoriser la création de groupements qui permettent aux agriculteurs d’assurer de manière plus collective les investissements, les réorganisations de modèles de production, et autres efforts communs qui se portent sur les exploitations agricoles.


ENGAGEMENT N° 6 :


Je veux défendre l'agriculture française et soutenir le ruralité :


Je défendrai un budget européen ambitieux pour l’avenir de l’agriculture dans sa diversité, en particulier l’élevage, dans le cadre de la révision de la politique agricole commune. J’encouragerai la promotion de nouveaux modèles de production et de l’agriculture biologique

Je donnerai aux producteurs les moyens de s’organiser pour rééquilibrer les rapports de force au sein des filières face à la grande distribution. Je garantirai la présence des services publics locaux dans le monde rural. j'assurerai la protection de notre économie maritime et redonnerai à la pêche les moyens de sa modernisation. Je ferai de notre pays le leader européen des énergies marines renouvelables.

Commentaires

  1. Je réagis sur ton introduction : étant chez ma mère et ayant passé la soirée, hier soir, au bistro avec des paysans, je pense que les sondages sont faux. Surtout, à Loudéac, il y a beaucoup d'ouvriers dans le monde agroalimentaire et proches des paysans (fils de...) : ils sont bien loin Sarko aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne fais que dire que 40% des agriculteurs préfèrent Sarkozy c'est ce qui ressort des 2 sondages .

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas toi que je critique, camarade, mais les sondages !

    RépondreSupprimer
  4. « Je veux soutenir la ruralité « un guignol qui s'exprime d'une manière aussi ridicule ne mérite absolument pas d'être élu président de la République (vous me direz que l'actuel n'a pas un langage plus agréable, et vous aurez raison). De plus, présenter Hollande comme un Corrézien proche du mode paysan, c'est se foutre du monde. Hollande est un bourgeois citadin de Normandie, pratiquement né dans les corridors de la politique (donc du pouvoir) et qui ne les a jamais quittés depuis. Comme Chirac, quoi.

    RépondreSupprimer
  5. " Je ne fais que dire que 40% des agriculteurs préfèrent Sarkozy c'est ce qui ressort des 2 sondages " écris-tu.

    A mon avis, tu donnes trop vite l'aval à ces deux sondages aux présupposés bien cachés.
    Justement ces deux sondages. L'un IFOP JUDICIAL a sondé 602 exploitants agricoles. De ces derniers, on ne saura rien sinon qu'il est fort possible qu'il y ait parmi eux beaucoup plus de grands propriétaires fonciers que de petits exloitants.

    Un mot sur ces petits exploitants : quand on sait que 47 exploitations agricoles cessent toute activité par jour (ahurissant, non ?) je me demande si l'IFOP ( tenue par les sbires de Laurence Parisot - ne cessons pas de le répéter)a pris en compte ces tous récents chômeurs et les a comptabilisés dans son sondage.
    Donc 602 sondés et 40 % pour Sarkozy ce qui fait qu'à partir de ... 241 exploitants agricoles ( 20.000 disparaissent chaque année) on conclut que le Monde agricole est à... 40% pour le Petit Chef.
    Grotesque.
    Et tout ça est véhiculé par la Grosse Armada Propaganda... en premier lieu le JDD ( propriété de Lagardère)
    A bibientôt l'ami.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...