Il est temps de libérer le peuple grec du joug des financiers

Le 2 novembre dernier je listais dans un billet la liste impressionnante des sacrifices demandés au peuple Grec par ses propres dirigeants sous pressions de la Commission Européenne, du FMI et de ses principaux bailleurs de fonds que sont la France et L'Allemagne.

Pour mémoire, je vais donc vous rappeler les principales mesures prises à l'encontre du peuple grec par son gouvernement de gauche comme de droite. 

A la fin de la lecture de cette longue liste songez un moment quelle serait votre réaction si une situation identique se produisait en France :

Mesures prises en 2010 et 2011 :
  • Réduction de 30% du 13e mois et de 60% du 14e mois de salaire touchés pour les employés du secteur public  
  • Réduction de 30% des primes de Noël, de Pâques et de vacances d'été pour tous les fonctionnaires  
  • Suppression des 13e et 14e mois de salaire dans la fonction publique pour les fonctionnaires gagnant plus de 3 000 euros par mois.
  • Le gel des salaires est étendu jusqu'en 2014.
  • Réduction totale du 14e mois (versé à tous les fonctionnaires)
  • Réduction de 12% sur les suppléments de salaires (primes...) en 2010 puis réduction de 8% de plus en 2011
  • Réduction de 7% des salaires dans les entreprises publiques
  • Réduction de 30% des primes de Noël, de Pâques et de vacances d'été dans les entreprises publiques.
  • Abaissement de 20 % du salaire minimum pour les jeunes et les chômeurs de longue durée qui retrouvent un emploi. 
  • Réduction de 10% du financement par l’État des caisses de retraites de l'entreprise publique d'électricité (DEI) et de l'opérateur grec des télécoms (OTE), conduisant à une réduction des crédits budgétaires correspondants.
  • Toutes les pensions du secteur public et du secteur privé sont gelées. Cette mesure annule ainsi les augmentations annoncées et inscrites dans le budget mais elle ne concerne cependant pas le personnel de sécurité, le personnel infirmier et les enseignants.
  • Hausse de deux points du principal coefficient de la TVA de 19% à 21% (pour les autres coefficients de la TVA, de 4,5% à 5% et de 9% à 10%). Nouvelle hausse de la TVA de 1 %.en 2011
  • Hausse de la taxe sur le fuel et l'électricité.
  • Hausse de 20 % de la taxe sur l'alcool. 
  • Hausse de 63 % de la taxe sur le tabac.
  • Relèvement de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans pour tout le monde. Jusqu'alors, les femmes - notamment - pouvaient partir à la retraite à 60 ans.
  • Relèvement du nombre d'années de cotisation obligatoire pour avoir droit à une retraite à taux plein. Il est progressivement porté de 37 à 40 ans d'ici à 2015. 
  • Abaissement du seuil d'imposition. Seuls les salariés gagnant moins de 8000 euros par an seront exonérés d'impôts. Auparavant, le seuil était fixé à 12 000 euros. 
  • Instauration d'une taxe de solidarité établie en fonction des ressources qui pourra atteindre 5 % des revenus. 
  • Instauration d'un impôt de 450 euros pour les auto-entrepreneurs. 
  • Remplacement d'un fonctionnaire sur dix seulement, et non plus de un sur cinq comme auparavant. 
  • Autorisation des licenciements dans les organismes publics victimes de fusions de services. 
  • Mise en place d'un plan de privatisations censé rapporter 50 milliards d'euros à l'État jusqu'en 2015. Des services publics tels que la poste et l'électricité sont, notamment, concernés. Des milliers de fonctionnaires craignent de perdre leur emploi. 
Plan de rigueur 2012  :
  • Baisse du salaire minimum de 22%
  • Baisse du salaire minimum de 32% pour les -25 ans
  • Suppression des hausses de salaire automatiques, notamment celles dues par l'ancienneté.
  • Réduction des retraites et retraites complémentaires les plus élevées
  • Réduction de 10% des salaires des fonctionnaires bénéficiant de régimes spéciaux.
  • Privatisation durant la première moitié de 2012 de quatre entreprises d'État : le gaz, l'eau, les jeux, le pétrole). 
  • 15.000 fonctionnaires seront placés en disponibilité (réserve de main-d'oeuvre). Ils seront payés à 60% de leurs salaires.
L’Europe a été incapable de faire la démonstration de sa solidarité avec le peuple grec, bien au contraire, Angela Merkel notamment; mais suivi comme un toutou par Nicolas Sarkozy, s'oppose à la création d'eurobonds qui permettraient de mutualiser la dette et de convertir les dettes nationales en dette européenne. 

Il est donc plus que temps de prendre des dispositions radicales et d'annuler cette dette qui ruine un peuple, qui ruine un pays et qui appauvrit chacun et tous et au diable les créanciers qui se nourrissent des intérêts de la dette, comme des rapaces, sur le dos du peuple grec !

Oui, que l'Union Européenne annule cette dette et laissons les créanciers pleurnicher et couiner !

L'Europe de droite de Barroso, Merkel et Sarkozy, est en train de faire crever les grecs et quand on la voit applaudir des deux mains au vote du parlement grec d'hier soir, il y a quelque chose d'indécent, de honteux.

Quant à Papandréou qui avec le socialistes grecs votent ce texte, désolé mais là je crois qu' il a raté une occasion de se comporter en vrai homme de gauche et d'agir comme tel. On ne soigne pas le mal avec des pansements, il faut savoir de temps en temps agir pour son peuple et de cesser de se comporter somme un gestionnaire social démocrate sans envergure. Il fallait dire non !

La crise grecque a pour origine la gestion de la droite grecque qui avait masqué ses résultats et l'étendue de ses déficits et de la dette, par parenthèse aidée en cela par Goldmann Sachs. Georges Papandréou a découvert à son arrivée que le déficit budgétaire n’était pas de 8% mais près de 13% alors, même s'il a fallu entamer des réformes semblant nécessaire en Grèce, il aurait du comprendre que l'austérité sans fin pour son peuple n'était pas la solution et ne pas voter ce nouveau plan de rigueur.

En attendant et si ce énième plan ne suffisait pas l'Europe de Barroso, Merkel et Sarkozy exigera-t-elle encore un nouveau plan de rigueur ? C'est à craindre tellement leur pensée libérale les guide à préserver les créanciers plutôt que les peuples.

La rigueur et l'austérité c'est la fuite en avant qui ne résout pas grand chose. Regardez plutôt ce schéma qui date d'octobre et qui est très parlant. L'austérité et la rigueur ne suffiront jamais.





schéma

La crise grecque à lire chez gdc, Yann, Ze Rédac, Eric, Stef, Iboux,Seb Musset

Commentaires

  1. Το όνομά μου είναι Ελένη ... είμαι Ελληνίδα ... Ελλάδα ...
    Πόσο παράξενη τρυφερότητα;
    Η Πατρίδα μου γράφεται μόνο με κεφαλαία ΑΘΗΝΑ μητέρα, νονά!
    Αποφάσισα στο μάτι της κάμερας, να τερματίσω την ζωή μου.
    Έλουσα με βενζίνη τον εαυτό μου θυσία στην πυρά!
    Επειδή δεν θέλω να την παραδώσω, για μια χούφτα ευρώ.............
    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/02/je-mapelle-helene/


    Je m'appelle Hélène...

    Je m’appelle Hélène…Je suis grecque… la Grèce… quelle étrange tendresse ?
    Ma ville natale ne s’écrit plus en lettres capitales
    ATHÈNES mère, marraine !
    J’ai décidé sous l’œil de cette caméra
    De mettre fin à mes jours
    De m’arroser d’essence et de m’immoler par le feu
    Parce que je n’ai pas envie de te céder
    Pour une poignée d’euros
    Ni de concéder une goutte d’hydrogène et deux gouttes d’oxygène pour combler un trou que l’Europe a creusé pour nous abuser toutes les deux.
    Athènes, mère, marraine !
    Je n’ai pas envie que tu meures
    Je n’ai pas envie qu’on t’assiste
    Pour respirer, manger ou bouger
    Je n’ai pas envie de te confier à un tiers
    Ni te mettre entre les mains de quelques pervers europhiles… des financiers déguisés en justiciers pour te sous-traiter comme une vulgaire marchandise avant de te retirer tes organes vitaux et te vider de ton sang et jeter tes mémoires dans les poubelles de l’histoire…
    Pour eux, ta vie ne vaut pas un euro
    Et un euro qu’est-ce que ça vaut ?

    RépondreSupprimer
  2. Malade ? Une saignée ! Plus faible ? Une bonne saignée ! Presque mourant ? Et encore une saignée !

    Hier on a vu des cordes de pendu à la manifestation devant le parlement. À l'initiative d'un parti qui a pignon sur rue. Ça sent la corde, mes gouvernants, va falloir courir vite et vivre cachés...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...