Quotient familial : Le foutage de gueule de Sarkozy et de l'UMP

Ah quel beau mardi nous avons eu, les snipers de l'UMP et du gouvernement (c'est souvent les mêmes) ont manié approximations, mensonges et désinformations à propos d'une partie de "la révolution fiscale" que présentera bientôt François Hollande.

Tout cela avait commencé par une publication d'un papier dans les Echos lundi et des affirmations de Manuel Valls consistant à confirmer que le quotient familial serait remplacé par une réduction d'impôt si François Hollande arrivait aux affaires en mai prochain. Ouh là que n'avait-il pas dit là !

Comme un seul homme les sherpas de Nicolas Sarkozy sont montés au créneau aidés en cela par François Bayrou qui soudainement à clairement démontré de quel bord politique il était. Éléments de langage en poche et en mémoire, les voilà toute la journée à pleurer les familles avec 3 enfants et plus parmi les cadres supérieurs, les professions libérales, les notables, les patrons et autres membres des catégories supérieures de la société française à qui le vilain François Hollande allait supprimer le quotient familial.

Voici un florilège des déclarations des représentants de la droite :

Pécresse : "C'est une solution qui sera un coup de massue : un coup de massue pour les classes moyennes et un coup de massue pour les familles parce que (...) il y aura 3,5 millions de ménages qui vont perdre, à partir de trois smic, et c'est particulièrement les familles nombreuses, à partir de trois enfants".

Copé : "un message d'anéantissement de la politique familiale".

Hortefeux : "déclarations hallucinantes, remettant en cause un système qui fonctionne bien",

Wauquiez : "les classes moyennes aisées seront évidemment les grandes perdantes. Supprimer le quotient familial fragilise l'institution familiale en tant que telle. Les socialistes ont une vision totalement individualiste de la société. Eux qui s'élèvent en permanence contre les ravages du libéralisme, en sont en réalité les plus zélés serviteurs".

Sarkozy : "Abroger le quotient familial aurait des conséquences dramatiques pour la politique familiale « et pour toutes les familles françaises"

Bayrou : "Supprimer le quotient familial, c'est cibler les classes moyennes et les familles nombreuses" 

Vous vous rendez compte, un couple avec trois enfants qui gagne dix fois le smic bénéficie de plus de 9000€ alors même qu'un autre couple avec trois enfants gagnant seulement deux smics ne bénéficie que de 600 € de quotient familial.

Autre exemple que cite Les Echos, un enfant « apporte » 269 euros par an à un ménage gagnant deux fois le SMIC et près de dix fois plus (2.200 euros) à un ménage gagnant 15 fois le SMIC !

Alors question immédiate : Pour quelle raison ou motif un enfant apporterait davantage de réduction fiscale à un couple s'il est né dans une famille aisée plutôt que dans une famille des classes moyennes ? 

La droite et ses alliés en défendant ce système, s’inscrivent parfaitement dans la logique continuelle de sa politique fiscale qui consiste, depuis 5 ans, à favoriser les plus riches. Ce n'est pas une découverte, chacun a encore en mémoire les cadeaux fiscaux comme le bouclier fiscal, l'exonération des droits de succession, la réduction du montant de l'ISF pour les plus riches (plus de 2 milliards d'impôts en moins pour l'ISF).

Rappelons à cet égard que le bouclier fiscal a rapporté 2,679 milliards d'euros aux plus riches (source)  :



Je cite in extenso Les Echos à propos du projet de François Hollande :

La réforme aurait des effets massifs : la moitié la plus riche de la population reverserait 3,5 milliards d'euros à la moitié la plus pauvre. 

Dans le détail, elle ferait près de 5 millions de gagnants (à hauteur de 829 euros par an en moyenne) et un peu moins de 4,5 millions de perdants (à hauteur de 931 euros en moyenne). 

Pour près de deux tiers des ménages, la réforme serait neutre. Les gagnants se situeraient parmi les ménages gagnant jusqu'à 3 SMIC (soit 4.200 euros brut par mois). L'impact serait défavorable au-delà.

Fermez le ban !

Par conséquent contrairement aux affirmations mensongères du gouvernement et de l'UMP, les classes moyennes bénéficieraient de ces dispositions si elles étaient mises en place par François Hollande.

Savez vous que l'avantage fiscal actuel (quotient familial) est concentré sur les familles aisées puisque les 10 % les plus riches captent plus du quart de l'avantage (2,9 milliards d'euros sur les 10 milliards que représente le quotient familial), c'est ça les classes moyennes ?

Ma conclusion est simple et sera celle des experts du Trésor qui en matière économique y connaissent un rayon  :  Le projet du PS de remplacer le quotient familial par un crédit d'impôt forfaitaire pour chaque enfant est celui qui réduit le plus les inégalités, car c'est  le seul à bénéficier aux non-imposables. Point barre !

Alors maintenant que l'UMP ne veuille pas réduire les inégalités cela se comprend, les riches et aisés composent une grosse partie de son électorat, mais je suis étonné de la position de François Bayrou et ses portes paroles sur la toile comme l'Hérétique un copain blogueur que je pensais plus sensible à la "chose sociale". Je me suis trompé et suis déçu.

A lire sur le sujet chez Nicolas , Juan SarkoFrance, CyCee, GdC,

Nota : Si des membres du Staff de François Hollande passaient par ici, je leur conseille vivement d’améliorer leur communication qui, il faut le dire, est franchement à perfectionner.

source

Commentaires

  1. Beau billet !

    Je suis l'avocat du diable par rapport à ton "Nota" : je pense qu'ils ont été pris de cours par l'article des Echos qui les ont obligé à communiquer sur un point du programme avant qu'il soit parfait.

    RépondreSupprimer
  2. @melclalex : t'as qu'à demander à romain Pi, parait qu'il a des entrées... (il parait).

    Et merci pour le renvoi !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...