Marine Le Pen au second tour ?

Dans mon blog, depuis sa naissance je n'ai jamais écrit un seul billet sur le Front National, pensant que moins on en parle, dans les blogs où ailleurs, et mieux c'était. Je vais déroger à mon attitude car je pense qu'il est maintenant temps de tirer la sonnette d'alarme.

Plus le temps passe et plus l'on se rapproche du 1er tour de l'élection Présidentielle du 22 avril 2012, plus je pense que la probabilité de voir Marine Le Pen au second tour est grande. A cela je vois deux explications majeures, le rejet par un grand nombre d'électeurs de droite de Nicolas Sarkozy et sa politique et le peu d'envie qu'a jusqu'à présent déclenché la campagne de François Hollande auprès des plus modestes.

Étrangement, les sondages d'opinion actuels, si rare soient-ils, ne font pas apparaitre, encore, cette possibilité comme d'ailleurs en 2002 où ces mêmes instituts ont fait montre de leur incapacité à révéler les intentions des Français. Les instituts interrogent-ils véritablement un panel représentatif ? Je ne sais dire mais en attendant je n'ai pas le même sentiment que ce que les résultats font ressortir.

 Sondages avant le 1er tour du 21 avril 2002 (source)

Une partie des électeurs de droite s'estiment dupés, floués, trahis par la politique de Sarkozy et l'UMP et ses effets sur la vie quotidienne et comme si cela ne suffisait pas, Nicolas Sarkozy en ajoute un couche avec le TVA sociale qui fait porter l’allègement du coût de la protection sociale des entreprises sur les ménages, les retraités et les chômeurs.

Il est clair que le changement de leader au Front National a permis, en terme d'image d'évacuer ce que Jean-Marie Le Pen véhiculait comme mauvaise attitude. Elle est habile, s'exprime clairement, à le propos aisé et la contradiction facile, c'est "un tribun" et comme son père c'est une excellente oratrice qui tient un discours qui percute et intéresse  les classes populaire et moyenne.

Les électeurs de Marine Le Pen ne sont pas tous des "nationalistes", ce sont aussi et surtout des personnes ne sachant plus à qui confier les clés de l’État. Jadis on leur disait que la gauche c'était mieux, alors ils ont tenté la gauche, celle de Mitterrand puis ils ne se sont plus reconnus dans la gauche de Jospin qui a privatisé comme jamais et ils ont donné un premier avertissement à tout le monde en installant Jean-Marie Le Pen au second tour de 2002.

On sait ce qu'il advint avec une élection de Chirac à 82% qui a raté là l'occasion de faire un gouvernement d'union nationale, préférant confier le pays au RPR alors que lui-même n'avait obtenu que 19,88% des voix. Chirac a raté là, l'occasion de sa vie de laisser une trace dans l'histoire de France.

Marine Le Pen aborde des thèmes comme le protectionnisme qui intéresse beaucoup de monde à droite comme à gauche, même François Bayrou s'est mis au "Made in France" et l'ouvrier ou l'employé qui a peur de la délocalisation de son entreprise et qui tous les jours au journal TV voit des entreprises disparaitre, être délocalisées ou être en faillite (SeaFrance, Continental, Fralib, PetroPlus, Goodyear, Molex, etc...) est forcément sensible aux propos de Marine Le Pen.

Personnellement et comme beaucoup d'autres, notamment ceux qui comme moi ont voté Arnaud Montebourg aux primaires, je pense que seul le protectionnisme européen peut réussir à 100% et comme pour la taxe Tobin ce n'est pas la France toute seule dans son coin qui fera bouger suffisamment les lignes.

Mais d'un autre côté s'il faut attendre que les 27 pays de l'Union Européenne se mettent d'accord, on est pas prêt de mettre des mesures en place d'autant que dans la "bande" il y a de sacrés opposants. Alors peut-être faut-il trouver des pays avec qui il y a des convergences et au pire y aller tout seul mais sans certitude de réussite. Le repli sur soit, comme par exemple le retour au franc, n'est pas la bonne solution mais je conçois parfaitement que le discours de Marine Le Pen puisse séduire.

Aux yeux d'une partie de l'opinion, Nicolas Sarkozy a échoué depuis qu'il est au pouvoir et le chômage est en augmentation de plus d'un million alors que par exemple dans le même temps les riches ont bénéficié de cadeaux fiscaux. Sarkozy a été incapable de tenir ses promesses.

A cet égard ses propos et son attitude à Gandrange sont révélateurs, il voulait se faire passer pour le sauveur en sortant les muscles, mais il a été bien incapable de faire quoi que ce soit pour sauver des milliers d'emplois alors même que les bénéfices de ArcelorMittal se comptent par centaines de millions (1,07 milliard de dollars au premier trimestre de 2011).

Une de Libération du 9 janvier 2011

La désindustrialisation rampante de la France depuis 10 ans et qui s'est accentuée ses dernières années pour privilégier la finance, est symptomatique de la mondialisation libérale ou chacun dès qu'il est puissant financièrement fait ce qu'il veut ici où là au gré de ses intérêts financiers. On ferme une Usine en France pour en ouvrir une en Chine, en Inde ou au Vietnam. En cinq ans la France a perdu 400 000 emplois industriels !

Il est  temps que le discours de François Hollande, certes offensif contre Nicolas Sarkozy, prenne davantage en compte cette réalité. Il doit ramener vers sa candidature les classes populaire tentées par le vote Front National, pour cela il doit tenir un discours et des intentions de rupture avec la politique en place.

Il faut oser un discours fort sur la réindustrialisation de notre pays, 
  • le protectionnisme européen en taxant aux frontières de l'Europe certains produits, 
  • en taxant les transactions financières à un taux suffisamment élevé pour être efficace
  • attaquer la spéculation financière, séparer les activités de banque de dépôt de celles d'investissement, 
Il est également nécessaire de trouver une solution à la crise de la dette qui ne passe pas comme le fait Sarkozy par la rigueur et l'austérité, il faut de ce fait monétiser la dette européenne (faire marcher la planche à billets) en changeant la politique de la BCE à cet égard et permettre ainsi à l'Europe toute entière de "repartir du bon pied".

La justice fiscale est aussi un point majeur et sur ce point François Hollande est à la pointe en souhaitant  "la révolution fiscale" et d'ailleurs on apprenait aujourd’hui que le Trésor a estimé le projet du candidat du PS et l'on s'aperçoit qu'une plus grande justice existerait si François Hollande était élu en supprimant le quotient familial qui avantage considérablement les contribuables aisés.





Voilà entre autre, des points qui peuvent faire comprendre aux électeurs tentés par le vote Marine Le Pen que ce que François Hollande veut mettre en place est fait pour eux. C'est un projet innovant alliant justice sociale et justice fiscale, réindustrialisation, taxation aux frontières européennes, retraite à 60 ans, révision de l'ISF en annulant les cadeaux fiscaux donnés par Sarkozy,  etc... qui est nécessaire pour que les Français tentés par le vote Marine Le Pen, se transforme en vote François Hollande.

Si mes "camarades" blogueurs ont envie de donner leur avis sur la possibilité de voir Marine Le Pen au second tour, qu'ils ne s'en privent pas, je les y invite : Nicolas, Romain P, Romain B, Yann, Dagrouik, Seb, SarkoFranceDidier, Bembelly

Commentaires

  1. Merci pour cette analyse que je partage...

    RépondreSupprimer
  2. "pensant que moins on en parle, dans les blogs où ailleurs, et mieux c'était."

    Tout est dit ou presque.

    Pendant des lustres, gauche et droite ont laissé le FN préempter des tas de sujets qui pourtant sont au coeur des préoccupations des français. Résultats, le FN s'est forgé une clientèle de "laiser pour compte" par les autres partis. Comment dénier maintenant à ce parti une quelconque légitimité ?

    Tu sembles regretter et redouter comme beaucoup d'entre nous ces "30%", mais c'est bien fait pour notre gueule et nos paroisses respectives.

    RépondreSupprimer
  3. Française de souche

    Bleu Marine : je m'appelle Bleu Marine
    Ciel Bleu : Je m'appelle Bleu Ciel
    Bleu Marine : je suis patriote. J'aime mon pays et je fais tout pour lui
    Ciel Bleu : Je suis patriote; je fais tout pour qu'on aime mon pays

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/francaise-de-souche/

    RépondreSupprimer
  4. Je suis tagué mais n'ai pas le temps de faire un billet.

    S'il y a un second tour entre Marine Le Pen et François Hollande, François Hollande est à peu près sûr de l'emporter...

    Dans les autres cas de figure, non.

    RépondreSupprimer
  5. Et le skud des 200 € aujourd'hui leur rapportera sûrement encore quelques points. plus que les 5000 € de l'affaire Copé. le sous marin électoral du FN est silencieux, mais à priori bien lancé. premier tour ? second ? il serait grave de les balayer d'un sondage soporifique confortant.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a un énorme “blanc” dans ce billet, un silence tellement assourdissant que votre sonnette d'alarme en devient parfaitement inaudible. c'est bien entendu l'immigration – régulière ou clandestine, peu importe –, les prétentions de plus en plus insupportables et arrogantes de la “communauté musulmane”, les violences ethniques dans les cités d'étrangers, etc.

    Tant que vous ne voudrez pas voir que la plupart des Français à moyens ou faibles revenus refusent d'être peu à peu supplantés, à demi-noyés par ces centaines de milliers d'arrivants (qui en plus se permettent de leur cracher à la gueule)qu'on les contraint de côtoyer, eh bien vous pourrez toujours tirer toutes les sonnettes d'alarmes que vous voudrez et pleurnicher sur la gauche qui-a-perdu-les-classes-populaires, le FN continuera de monter, que ça vous plaise ou non.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour
    Je suis de passqge sut ton blog, J'ai apprécié ton article.
    Je suis comme toi, j'ai voté aux primaires pour Montebourg, qui pour moi, esquissait un début de protectionisme indispensable à la survie de l'industrie et donc de notre système social.
    Cependant j'ai sens que François Hollande est littéralement paralysé par l'UE qui interdit toute sorte de protectionnisme. Même une dévaluation, qui serait salvatrice pour notre économie, est hors de question.
    Il ne lui reste plus que la fiscalité, mais pour relancer une nation toute entière...
    Bref j'en viens à penser que notre salut viendra qu'en mettant un terme de façon ordonné à l'euro mais aussi à l'UE, devenue nocive et interdisant toute politique sociale.
    Ainsi si monsieur Hollande ne fait pas volte-face sur l'UE, mon vote ira à madame Le Pen.

    RépondreSupprimer
  8. Goux : et le FN va faire quoi ? concrètement? Dites nous !

    RépondreSupprimer
  9. Ai poursuivi ton analyse chez moi :)

    RépondreSupprimer
  10. Corto parle d'analyse, on croit rêver !

    RépondreSupprimer
  11. Goux : "des centaines de milliers d'arrivants" ? Vos sources svp ?

    MHF : merci

    Corto : je ne crois pas aux 30% mais en temps de crise le nationalisme et le repli sur soit font toujours recette jusqu'au pire. L'histoire est gorgée du 20 èeme siècle devrait servir de leçon.

    Nicolas : Oui je crois aussi que si mlp est au second tour face à Hollande, il devrait logiquement l'emporter.

    Petit Louis : Voilà exactement le genre de propos démago de MLP que certains croiront alors même que les finances sont au fond du gouffre.

    Calos : Je ne partage pas ton point de vue sur l'UE. Elle n'est que ce que l'on n'en a fait et donc on peut le défaire. Les règles de l'OMC permettent une certaine dose de protectionnisme et d'ailleurs des pays comme le Brésil et l'Argentine ne s'en privent pas. Le salut peut venir de la monétisation de la dette qui évietrait ainsi les plans d'austérité et de rigueur ici où là en Europe.

    Romain : bonne question en effet

    RépondreSupprimer
  12. @Didier Goux : Il me semble que Melclalex s'est intéressé à des motivations qui ne sont pas spécifiquement en phase avec le fond de commerce de tradition raciste du FN. C'est justement l'intérêt de son article, car il porte sur la partie fluctuante et j'ai envie de dire "récupérable" de cet électorat !

    Pour ce qui est de l'immigration, la manière de la considérer ou non comme un problème est davantage l'objet d'un clivage culturel que politique. C'est avant tout une affaire de représentation "affective" à l'autre, à "l'étranger"... qui serait sans doute mieux "intégré" si notre société était moins maladroite dans sa manière de le prendre en compte.

    Et l'immigration est l'objet de nombreuses idées fausses. Tiens d'ailleurs il est intéressant de voir que le PS en a relevé quelques-unes (sans trop l'espoir de vous convaincre...) : http://www.parti-socialiste.fr/articles/immigration-demonter-les-idees-recues-defendre-une-politique-claire-et-juste

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. C'était une erreur, moins on en parle et plus c'est difficile, ensuite, d'argumenter à 3 mois. Le FN a une vision simpliste et implacable de la société, même si Mme Le Pen s'en défend, il suffit de lire son programme mais surtout de bien connaître sa base électorale. Les bons (blanc, européens plutôt français de France, chrétiens, catholiques de préférence), les méchants (tous les autres avec des plus ou moins méchants). Ces derniers volent les premiers. Et comme, de plus, la pseudo droite républicaine au pouvoir censée contenir les déviances politiques de ce genre, ne remplit plus ce rôle, voire alimente en propos et propositions nauséabonds le discours ambiant, nous voilà à 3 mois des élections avec un sérieux problème. Nous autres républicains de gauche (et même de droite, il en reste quelques uns) forcément, nous voyons le monde dans sa complexité. La complexité est toujours plus difficile à expliquer que le manichéisme. Nous avons lâché l'argumentation anti FN. Il ne le fallait pas. Comme il n'est jamais trop tard pour bien faire...merci pour votre analyse...

    RépondreSupprimer
  15. Je suis assez d'accord avec le commentaire de Nathalie, à quelques détails près.
    L'auteur de ce billet a réussi a ne pas parler d'islam et d'immigration, ce qui est très fortiche côté langue de bois dès qu'on évoque le FN.

    Il y a pourtant de bons et cognants arguments anti-FN. Et le plus important, c'est d'imaginer le type de gouvernement qu'on aurait au pouvoir. Qui serait ministre ? Ils iraient les chercher où, les ministres, les secrétaire d'état, qui seraient les préfets nommés, les grands fonctionnaires, etc ? Marine Le Pen est une brillante oratrice, une politicienne-née, mais autour d'elle, c'est la misère... Quand il y a des élections législatives ou cantonales, on n'arrive même pas à trouver des candidats FN, des vrais qu'on connait, qui posent sur les affiches avec leur photo et qui savent aligner trois phrases dans un discours. Et tous ceux qui traînent, ou ont traîné dans la voyouserie, le banditisme, les affaires louches... Ce n'est pas un parti sérieux.

    Débattre à gauche des problèmes qui sont le fond de commerce du Front National n'est pas sale, pas fachiste, et ce n'est pas faire son lit. En les éludant (mais non, ce que vous croyez voir n'existe pas, et le peuple ne s'intéresse pas à l'islam, au halal à l'école et aux violences dans les banlieues mais au chomage et à la crise ), non seulement vous faites son lit, mais vous le bordez douillettement.

    RépondreSupprimer
  16. Suzanne mais qui vous a dit qu'il fallait imaginer un gvt, moi pas en attendant car je ne le pense pas un seul instant.

    Mon propos était d'évoquer les classes populaires qui se sont éloignés de la gauche et cela a été le cas ce n'est pas à cause de l'islam ou de l'immigration, c'est en raison des usines, ateliers, bureaux qui ferment et du discours protectionniste de MLP.

    Offrez donc un job à ceux dont la boite est maintenant en Chine et vous verrez probablement que "l'aura" du FN sera bien moindre.

    En temps de crise le nationalisme et le repli sur soit font toujours recette jusqu'au pire. L'histoire du 20 ème siècle devrait servir de leçon.

    Dénoncez comme le fait le FN, l'autre qui volerait le boulot est d'une facilité déconcertante

    RépondreSupprimer
  17. Melclalex: le discours de Marine Le Pen sur l'immigration est à peu près le même que celui du PCF jadis. On peut retrouver les archives des discours de Marchais (l'immigration clandestine est pain béni pour le patronat qui se trouve des esclaves à bon compte au détriment de l'ouvrier français) et des images de bulldozer détruisant les foyers Sonacotra en travaux dans les communes de gauche.
    Il ne faut pas prendre les ouvriers pour des cons incapables de nuances, pour des gens manipulés s'exprimant dans un vote de protestation primaire.
    "les classes populaires qui se sont éloignés de la gauche"
    Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez, comme c'est triste ? Ce ne serait pas plutôt le contraire, la gauche qui se serait éloignée des classes populaires ?
    Quand j'écrivais, il y a plus de deux ans, sur le blog de Nicolas, que le FN était le premier parti ouvrier, ça le mettait en colère.
    Mais pourquoi l'est-il devenu ?
    Tout ce que vous faites, c'est essayer de brandir des épouvantails (vous= pas vous personnellement) et prenez les gens pour des cons. Cathos de droite, les électeurs du FN ? Mon oeil... Il y en a, mais ce n'est Pas la majorité, en tout cas ! Donnez du travail aux chomeurs et le FN perdra son électorat ? Mais non, ce n'est pas aussi simple et c'est ça que vous ne pouvez pas comprendre, ou que vous feignez de ne pas comprendre.
    Sur les blogs, on écrit et se lit entre convaincus. Vous n'avez pas besoin de me convaincre que le FN ne peut pas être bon, je le sais.
    Mais ce n'est pas en avec des argumentaires comme le vôtre que vous ferez changer d'avis à un type qui vit dans un quartier où l'on caillasse les pompiers, où les papiers de l'école communale sont écrits en arabe.
    ça vous choque, ce que j'écris là ?

    RépondreSupprimer
  18. Que FH communique sur le quotient familial, ça s'est parlant!

    RépondreSupprimer
  19. entièrement d'accord avec Suzanne l’électorat du PC est en quasi totalité passé chez MLP ; la vision du FN de Melclalex est restée bloquée dans les années 70 ou c’était les nostalgiques de l'ALgerie Française et de l'OAS le FN n'a jamias ete un parti de bons blanc catho la c'est vraiement l'image d’Épinal et maintenant il y a même des arabes et des homo étonnant non ?

    RépondreSupprimer
  20. oui je suis d accord

    RépondreSupprimer
  21. Je vote pour hollande je m en cache pas, mais ceci dit si N.Sarkozy se retrouve face à Marine le Pen au second tour sans hésiter mon billet de vote sera pour marine le pen !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...