Arnaud Montebourg revient vendredi chez Lejaby avec un projet industriel Made in France


In extenso, je publie ci-dessous le communiqué se rapportant à Lejaby où vous savez qu'Arnaud Montebourg s'est rendu la semaine passée. Et bien il y retourne avec un véritable projet industriel !

Dans la circonscription de Laurent Wauquiez, le ministre qui n'a rien fait pour l'emploi sur son territoire, Arnaud Montebourg met ainsi en œuvre avant l'heure le projet de François Hollande portant sur la réindustrialisation.

 ***********************
Arnaud Montebourg revient vendredi chez Lejaby à Yssingeaux avec un projet industriel Made in France, inspiré par Assya Hiridjee, co-fondatrice de Princesse Tam Tam.Arnaud Montebourg avait été envoyé par François Hollande pour apporter son soutien aux ouvrières d’Yssingeaux (43), licenciées la semaine dernière. 

Devant celles-ci, il défendit le savoir-faire des mécaniciennes et les doigts d’or des ouvrières du textile Made in France ; il dénonça les abus de ceux qui achètent pour 1 euro les marques et brevets, puis partent délocaliser la production hors d’Europe dans les pays low cost.

Après une semaine de travail et de contacts, il se rendra à nouveau ce vendredi 27 janvier chez Lejaby à Yssingeaux, à 15h30, accompagné de Madame Assya Hiridjee, co-fondatrice de Princesse Tam Tam, elle-même entourée de ses équipes techniques et financières. 

Madame Assya Hiridjee, s’apprête à créer une nouvelle marque française de lingerie féminine, et souhaite produire cette lingerie en France, en raison du prestige attaché au Made in France, et du savoir-faire inégalé des ouvrières du textile français. 

Sa venue à Yssingeaux a pour objet d’examiner les conditions concrètes de reconstitution d’un atelier dans l’usine de Haute-Loire, en mesurer la faisabilité technique et financière et rencontrer les ouvrières Lejaby pour discuter avec elles des conditions de remise en marche d’un outil de travail sur le site Lejaby.

Madame Hiridjee a été comme tous les Français bouleversée par le désespoir de ces femmes qui ont tout donné à leur entreprise pendant des décennies, et ont été jetées de façon indigne de leur usine et victimes d’une délocalisation hors d’Europe. 

Madame Hiridjee souhaite qu’après l’échec de Lejaby, une nouvelle aventure humaine et économique reparte avec elle sur les lieux du sinistre social d’Yssingeaux. 

A ce stade, il est encore impossible de dire combien de salariées licenciées pourraient être réembauchées, mais la visite de vendredi a pour but d’ouvrir une table ronde avec les salariées et leurs syndicats, les représentants des Régions Auvergne et Rhône-Alpes afin de progresser vers la réalisation de ce projet Made in France qui servira d’exemple.

 ***********************

Commentaires

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...