L'UMP au bord de l'essoufflement ?


Depuis quelques semaines voire quelques mois, la saga "gloire et beauté " de l'UMP semble s’essouffler sous les effets multiples :
  • de l'usure du pouvoir;
  • d'une politique favorisant une minorité plutôt que le plus grand nombre (exemple : bouclier fiscal, ISF);
  • des errements de la politique européenne;
  • de la dérive droitière de certains membres de l'UMP;
  • du démantèlement du service public;
  • de l'explosion des déficits et de la dette;
  • du réveil des égos à l'approche des élections de 2012 (présidentielles et législatives);
  • de l'incapacité à prendre en compte les attentes des Français;
  • de l'apparition aux grands jours "d'affaires' telles que Bettencourt, Karachi, Takieddine, Clearstream;
  • de la renaissance du PS après les coups de massue des élections présidentielles de 2002 et 2007.
Quand on monte dans la machine à remonter le temps on se rappelle que l'UMP créée par Jacques Chirac en novembre 2002 avait pour mots d'ordre "écouter les citoyens, agir avec eux et pour eux". On se dit que cet engagement sonne le creux 9 ans après. Comment ça vous ne vous en rappelez pas ? Ah bon on vous aurait menti ?

Les jolies déclarations sur papier glacé sont devenues lettres mortes dès le 6 mai 2007 au soir où le Président nouvellement élu donnait rendez vous à ses amis au Fouquet's pour fêter sa victoire. En terme d'image et d'écoute des citoyens il y avait probablement mieux à faire d'autant que cette "Nuit du Fouquet's" fut suivie par des vacances par le locataire de l’Élysée, sur le yacht d'un copain milliardaire.

Depuis cette nuit du 6 mai l'UMP régnante a menée une politique qui, à force, de monter les Français les uns contre les autres, de rogner ici et là les droits sociaux, de mener une politique d'exclusion, de supprimer des dizaines de milliers de poste dans la fonction publique et notamment au sein de l'éducation nationale, etc... à lassé une grande majorité de Français qui avaient vu en Nicolas Sarkozy le messie par lequel les miracles allaient se produire.

Si l'on en croit les sondages d'opinion Nicolas Sarkozy est bas, très bas, toujours plus bas que nul autre président ne l'a été avant lui à 6 mois de l'élection présidentielle. Tellement bas que l'UMP a aussi pris une grosse claque aux élection sénatoriales, du jamais vu en 50 ans !

Et puis voilà que l'UMP toute puissante en 2002 se trouve tiraillée de toutes parts entre ses extrémistes aux mots s’approchant de ceux du FN, ces centristes qui ont des envies d'ailleurs comme Borloo et les radicaux, ces autres centristes comme Hervé Morin qui a un besoin de reconnaissance et s’apprêterait à être candidat face au maître du palais (c'est mal).

Mais surtout l'UMP n'a plus d'idées nouvelles, en témoigne sa convention anti-projet PS qui de l'avis des observateurs a été pathétique tellement le ridicule de la situation et les mensonges grossiers prêtaient à sourire. L'UMP n'a pas de projet autre que de sauver les meubles et la place de quelques députés en juin prochain.

Enfin comment ne pas sourire quand on voit la "bataille" des mots doux entre Rachida Dati et François Fillon pour un poste de candidat UMP aux législatives à Paris, c'est limite comique.

Il va être temps de refermer cette page du Cdd de l'UMP au pouvoir et de mettre fin à son contrat, pour cela les 30 avril et 6 mai prochains (élections présidentielles) et les 10 juin et 17 juin 2012 (élections législatives) un autre choix est possible pour repartir de l'avant et mener une politique plus juste au service de tous.

Commentaires

  1. Bah, tu as raison sur l'état de l'UMP : je ne miserais pas un bouton de culotte sur les chances du bidet.

    Mais, côté gauche, le paysage n'est pas très reluisant. C'est un vieux cheval bien fatigué que les électeurs socialistes ont désigné comme candidat. Qui a perdu toutes les élections importantes auxquelles il a participé comme premier secrétaire...

    RépondreSupprimer
  2. @ un partageux : je ne sais pas si dans l'écurie les chevaux du hara socialistes un autre canasson serait tout aussi compétent ?

    mais bon l'arrivée du tiercé est pour le 6 mai alors nous verrons bien :-)

    RépondreSupprimer
  3. Les chiffres du chômage pour le mois de septembre 2011 viennent d’être diffusés :

    5 044 500 inscrits à Pôle Emploi.

    Catégories A, B, C, D, E :

    Chômage en septembre 2010 : 4 884 800 inscrits à Pôle Emploi.

    Chômage en août 2011 : 5 009 400 inscrits à Pôle Emploi.

    Chômage en septembre 2011 : 5 044 500 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : augmentation de 35 100 chômeurs.

    Variation sur un an : augmentation de 159 700 chômeurs.

    C’est à la page 15 :

    http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-78Ty78-2.pdf

    RépondreSupprimer
  4. Faire confiance à des enfants aigris qui se boufferaient entre eux s'ils n'avaient pas encore des dents de lait et dont le seul but n'est pas d'aider ni les Français, ni même les Français de Gauche mais de s'asseoir sur le tant convoité trône de la République ?
    Un autre choix est possible, c'est sûr...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...