Cumul des mandats : Ségolène Royal comme Arnaud Montebourg

Ce week-end Ségolène Royal s'est distinguée en attaquant Arnaud Montebourg sur le cumul des mandats pendant que lui, grand seigneur, qualifiait Mme Royal de "mon amie" lors de son intervention devant un millier de personnes à l'espace Reuilly à Paris.

Ségolène s'est trompée de cible, à ma place de petit blogueur je vais lui dire que ce n'est pas sur Arnaud Montebourg qu'il fallait taper par une attaque autant mesquine qu'inutile d'autant qu'en politique il faut être irréprochable quand on critique un de ses camarades. J'en connais qui parle de politique par la preuve.

Arnaud Montebourg reste un farouche adversaire du cumul des mandats. Pendant onze ans de 1997 à 2008, et contre vents et marées, il a pratiqué avec conviction et de son propre chef le mandat unique qu'il préconise dans le cadre de la VIème république. C’était son outil de promotion de la VIème République, visant à transformer l’ensemble du système politique.

Ces idées là n’ont cessé de progresser à gauche, Ségolène Royal ayant eu "la juste audace" d’installer la VIème République dans la campagne présidentielle. Elles ont aujourd’hui gagné la gauche et c'est tant mieux, le parti socialiste ayant inscrit dans son projet, le non-cumul des mandats malgré une farouche opposition de quelques grognards du Sénat.

Alors aux "ségolistes" qui pensent que tout a été inventé créé, rêvé par leur championne Ségolène Royal je rappelle ou informe volontiers, que le projet de VIème République n'est pas né en 2007 avec Ségolène Royal mais en 2001, la première assemblée générale de la Convention pour la VIème république (C6R) s'étant déroulée le 8 décembre 2001.

Arnaud Montebourg a été le Président-fondateur de la Convention pour la VIème République (C6R) de 2001 à 2004, cette convention a été co-fondée par Arnaud Montebourg avec la concours d'une poignée d'hommes et de femmes dont Christiane Taubira qui bien avant de soutenir Ségolène Royal en 2007 était aux côtés d'Arnaud Montebourg. Le texte fondateur en 30 propositions se trouve ici.

Pour revenir à Arnaud Montebourg, personne ou presque ne le suivi sur la voie du non-cumul des mandats entre 1997 et 2008 pas même Ségolène Royal qui donne des leçons aujourd’hui, ce qui est pour le moins cocasse et incongru.

Je crois qu'en effet il est utile de rappeler que cette adepte convertie en mars 2006 au non cumul des mandats a pourtant cumulé un poste de député avec celui de présidente du conseil régional de Poitou-Charente entre mars 2004 et juin 2007. Alors de grâce, point de leçon quand on sait que cette idée du non-cumul ne vient pas d'elle.

En 2008, Arnaud Montebourg est député depuis plus de 10 ans, il s’interroge alors sur son engagement car la politique suppose l’action concrète et qu’avait-il alors fait de concret ? Et il faut bien le dire, établir des rapports et faire des discours à l'assemblée Nationale, si indispensables soient-ils, ne changent pas la vie des citoyens. Il lui fallait donc faire de la politique de terrain et mettre les mains dans le cambouis, mais comment le faire sans trahir ses principes ?

Il a effectivement pensé à démissionner immédiatement de son mandat de député mais cela aurait été trahir la confiance et le suffrage des électeurs qui l’avaient choisi en 2007 à l’issue d’un combat acharné contre la droite.

Alors peu après son élection à la tête du Conseil général de Saône-et-Loire en 2008, Arnaud Montebourg a donc annoncé qu’il quitterait son mandat de député, quoi qu’il arrive, en 2012, par fidélité à ses électeurs, et sans abandonner le combat.

Cette démarche est en tous points comparable à celle de Ségolène Royal qui en 2006 avait dit cesser son mandat de député en 2007 pour se consacrer à sa région. Arnaud Montebourg lui, se consacrera uniquement à son département à partir de juin 2012.

Il n'y a donc pas de quoi en faire un effet de tribune sauf à ne pas dire volontairement la vérité aux Français en tronquant l'histoire.


Nota : Sur Twitter, certains ségolistes qui semble ne connaitre qu'une partie de l'histoire, vont tomber de leur chaise en apprenant que leur favorite cumulait elle aussi alors que A.Montebourg ne le faisait pas. Désolé de casser un mythe et une icône.


Commentaires

  1. Il me semble avoir voté l'an dernier sur proposition de Martine Aubry, le non-cumul des mandats au Parti socialiste. Je trouve bien étonnant que ce sujet revienne sur le tapis aujourd'hui. Cela démontre bien la pauvreté des débats de fond dans ce parti vieillissant atteint parfois de sénilité maladive lorsque cela arrange.

    RépondreSupprimer
  2. Yann,

    C'est SR qui remet ça sur le tapis...

    Melclalex,

    J'aime quand tu es en colère !

    RépondreSupprimer
  3. @Yann : bah je crois que malheureusement cela n'aura pas du revenir sur le tapis

    @Nicolas : suis pas en colère, je mets les points sur les i c'est tout car je ne peux accepter les accusations tronquant une partie de la vérité.

    RépondreSupprimer
  4. Melclalex,

    Je plaisantais ! Je pense que toutes ces conneries la desservent.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, elle ne sait plus où elle en est. On dirait un poulet auquel on a coupé la tête, il court dans tous les sens avec l'espoir que quelque chose vienne miraculeusement le ramener à la vie.

    (moi aussi, j'avais un temps opté pour du blanc sur noir. le fait est que ça ne facilite pas la lecture.)

    RépondreSupprimer
  6. Dedalus ne sait pas non plus où il en est (preuve que l'hôpital se fout de la charité). La preuve, après avoir soutenu les bidouillages de Martine et de son armée mexicaine, il soutient... Hollande... ben oui, Hollande "le seul handicap" de Ségolène (dixit Montebourg, celui qui s'est ensuite acharné sur Georges Frêche avec le succès qu'on sait).

    Quant à Royal, elle rappelle un fait connu. Et elle a raison de le faire.

    RépondreSupprimer
  7. mon pauvre Gabale ton aveuglement en devient pathétique car c'est vrai que Frèche était un saint homme, une sorte de demi-dieu

    RépondreSupprimer
  8. Tu as bien raison de remettre les pendules à l'heure. Demain l'Europe sera au programme du débat.Je voudrais seulement rappeler que Montebourg est le seul à ne pas avoir voté pour cette Europe là.C'est autrement plus important que le supposé cumul des mandats!Je serais très curieux d'entendre ce que les pompiers pyromanes vont proposer sur le sujet.Là, AM pourra aussi mettre les points sur les I en rappelant la responsabilité de chacun!

    RépondreSupprimer
  9. C'est de bonne guerre cette histoire de cumul et c'est pour moi le seul point de faible de Nono. Pour le reste il est parfait ! Et qui sait, il sera peut-être au 2ème tour et là promis, je vote pour lui cumulard ou pas. De toute façon lorsqu'il sera président plus besoin de cumuler ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...