Arnaud Montebourg : Et maintenant ?

Ouh là là quelle soirée mes aïeux ! Il y a parfois des compétitions où l'on est simplement content d'être sur le podium avec une médaille de bronze lorsque pour la première fois on se mesure à deux champions, c'est annonciateur de belles performances futures.

Hier c'est exactement ce qui s'est passé lors de la primaire citoyenne et personnellement j'étais très heureux du résultat obtenu qui est je dirai presque au delà des espérances.

Hier donc, Arnaud Montebourg a porté ses idées et ses rêves sur la démondialisation, la réindustrialisation, la VIe République, la mise sous tutelle des banques, la taxe sur les transactions financières, le protectionnisme aux frontières de l'Europe, le développement du capitalisme coopératif, au plus haut niveau qu'il ne pouvait le faire et l'espérer.

Avec 17% des suffrages et peut-être un peu plus, Arnaud Montebourg a obtenu là, un super résultat si on le compare aux 4% dont il était crédité dans un sondage de juillet dernier. A l'évidence les électeurs de la primaire ont été séduits par les idées développées et par l'homme qui les porte.

Mais étant donné qu'il n'est pas en finale, maintenant que faut-il faire ?

Voyons en quelques mots les forces en présence et les convergences et synergies possibles :

François Hollande :

François Hollande a vu Manuel Valls se rallier à lui dès hier soir ce qui n'est pas un formidable coup de pub pour le camarade Hollande, car Valls véhicule tout de même des idées pour le moins différentes de celle de la gauche comme par exemple la création d'une TVA sociale. Il est par ailleurs un farouche adversaire de la démondialisation et de la mise sous tutelles des banques. Ce point de vue là est-il partagé par François Hollande qui selon Terra Nova dit "le protectionnisme et l’autarcie ne sont pas les réponses adéquates aux dérégulations induites par la mondialisation" ?

Sauf erreur de ma part, François Hollande soutient et approuve le projet PS sur des points essentiels et notamment pour séparer activités de dépôt et activités financières des banques, instituer une taxe sur les transactions financières de 0,05% à l’échelle européenne  (0,1% pour Montebourg) et instaurer en 2013 "une surtaxe de 15% de l’impôt sur les sociétés" pour les banques, dont le "produit sera affecté au financement des retraites".

Enfin, François Hollande  nous dit Michel Sapin  juge essentiel de parvenir à 3% de déficit en 2013. (critères de Maastricht) comme d'ailleurs le prévoit le projet du PS.

Mon analyse personnelle : François Hollande est entouré de sociaux démocrates "traditionnels" et avec Manuel Valls, il vient de se renforcer sur sa droite. Sur sa gauche il y a un véritable manque que le soutien d'Arnaud Montebourg pourrait combler, si tant est que quelques idées force du projet d'Arnaud Montebourg soient intégrées au projet de François Hollande.

François Hollande qui apparait pour certains comme plus présidentiable que d'autres, est-il prêt à intégrer dans son projet cela ?

Martine Aubry :

Martine Aubry est entourée différemment avec des sociaux démocrates et des "gauchistes" comme Hamon,  pour l'instant elle est sans ralliement effectif des candidats battus. Son projet penche nettement plus à gauche que celui de son adversaire du 16 octobre puisqu'on peut considérer qu'elle s’appuie sur une grande part sur le projet du PS, n'a t-elle pas déclaré "la première priorité est bien évidemment de mettre la finance au service de l'économie et des Français". 

Tout comme François Hollande elle soutient les points du projet PS concernant les activités des banques, la taxe Tobin, retour à 3% de déficit, etc. et elle semble plus volontariste sur l'affirmation du droit à la retraite à 60 ans.

Mon analyse personnelle : Martine Aubry semble à première vue mettre plus en avant que quiconque "le social" dans son projet, poussée qu'elle est par sa gauche en la personne de Benoit Hamon et ses amis. Mais ne serait-ce pas qu'une apparence ? 

Le journal La Tribune qui en matière économique n'a pas pour habitude de raconter des balivernes et billevesées ne disait il pas "François Hollande et Martine Aubry peinent à se différencier".  

Concernant la démondialisation, Henri Weber, secrétaire national adjoint à la mondialisation et soutien de Martine Aubry est très clair : "La réponse des socialistes à la demande de protection qu’expriment les citoyens européens face aux dégâts de la mondialisation libérale, ce n’est pas le retour au protectionnisme autarcique du siècle passé, fût-il continental. C’est le «juste échange».

Martine Aubry aura t-elle la volonté d'intégrer une partie des idées du projet d'Arnaud Montebourg dans le sien ?

Conclusion :

Je vais conclure ce billet par un propos d'Arnaud Montebourg qu'il prononçait lors de l'émission les 4 vérités en mai dernier : "Aubry et Hollande sont deux enfants jumeaux de Lionel Jospin au logiciel idéologique parfaitement identique" puisqu'au final les deux finalistes accompagneraient le capitalisme mondialisé en le saupoudrant d’une une petite touche sociale par ci par là. 

Alors et maintenant ? Le choix est particulièrement difficile car au delà d'être une alternance le candidat socialiste doit représenter une véritable alternative. L'un et l'autre en sont-ils une ?

Réponse pour bientôt



Nota : par avance mille excuses pour les supporters des deux camps car je n'ai pas le temps matériel de faire une comparaison exhaustive des différences entre les deux finalistes.

Commentaires

  1. Montebourg n'a aucun intérêt à se prononcer pour l'un ou pour l'autre : il risquerait de se mettre l'autre à dos, alors qu'il est devenu incontournable au PS au point d'en prendre les rênes et se propulser pour 2017, voire forcer la main des deux finalistes pour obtenir le poste de Premier ministre, dans toutes les configurations.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'aurais pas mieux dit. Je suis incapable de choisir.

    RépondreSupprimer
  3. mais vous ne devez pas décider de ça collectivement ? j'ai cru comprendre ça en regardant d'un oeil distrait les chaines d'infos.

    RépondreSupprimer
  4. "...au delà d'être une alternance le candidat socialiste doit représenter une véritable alternative. L'un et l'autre en sont-ils une ?"

    Non. Donc je ne voterai ni pour l'un, ni pour l'autre, ni à la primaire, ni en 2012.

    Merci au PS d'avoir ainsi simplifié la donne.

    RépondreSupprimer
  5. Arnaud Montebourg a deux choix face à lui.
    1/ Ne pas se prononcer, être dans un non-choix à la François Bayrou. L'objectif pour lui est de laisser passer 2012 et rater le coche (à savoir imposer une VIe République ce qui est possible avec la majorité des deux assemblées et enclencher plus fortement la démondialisation). Si lors de l'élection présidentielle, le PS perd, il sera la personne la plus à même de prendre la tête du PS et le rénover pour ensuite rénover la France en 2017. Mais est-ce que 5 ans de droite de plus est l'objectif d'Arnaud ? J'en doute.
    2/ Se prononcer pour l'un ou pour l'autre. Faire peser la balance d'un côté ou de l'autre des deux candidats. A savoir, édulcorer le discours d'un François Hollande (et lui proposer de faire des propositions) alors qu'il sera en concurrence avec Valls (sans parler des Collomb, Rebsamen & co. qui pèse sur son programme) ou appuyer plus fortement des propositions déjà existantes chez Martine Aubry en recréant les Reconstructeurs de 2008 et faire pencher définitivement la balance vers le côté de Montebourg. Dans un cas comme dans l'autre, Montebourg, s'il la joue intelligemment, peut obtenir un poste régalien voire être premier ministre si le candidat gagne en 2012. Reste à savoir avec lequel Montebourg se sent le plus à l'aise. Hollande contre qui il s'est construit politiquement ou Aubry avec qui il a reconstruit le PS ?
    La question mérite débat pour lui. Mais pour la nouvelle France ?

    RépondreSupprimer
  6. @dagrouik : oui j'y serai ce soir.

    @Mipmip : choix cornélien

    @sknob : tu fais comme tu le sens

    @abadinte : je te parle de politique et tu me parles comme un apparatchik, Arnaud, je crois n'est pas homme à chercher la gloire d'un poste ministériel important.

    Son objectif est net et clair, avant toute autre chose il souhaite que ses idées ou au moins une partie d'entre elles soient prise en compte par les candidats si elles ne l’étaient pas du tout alors advienne que pourra.

    C'est aussi simple que ça, les 2 finalistes n'ont pas pris la dimension de la problématique, dans les 2 camps on a moqué les positions de Montebourg au fil des semaines, peut-être qu'il aurait été plus intelligent de s'abstenir car évidemment ils ne s'attendaient à le voir en si bonne place au sortir de ce 1er tour.

    RépondreSupprimer
  7. @Melclalex Ha non ! Je ne te parle pas d'aparatchisme mais de politique. Si Montebourg veut peser il doit choisir. L'abstention est le choix choisi par Bayrou. On connait la suite : il est dans le coma politique et ses idées sont oubliées. Qui se souvient encore des 2 employés defiscalisés? Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que Bayrou n'a pas fait de choix, n'a pas apporté son soutien, n'a pas été en position de mettre en place ses idées. C'est donc un choix à exclure pour AM qui veut imposer ses idées dès 2012.
    Il reste deux choix à AM : rejoindre Hollande ou Aubry. Montebourg ayant construit sa position politique en opposition à Hollande, je vois mal où sont les points de convergence. Ils sont en désaccords sur tout ce qui fait Montebourg (démondialisation, VIe République, rénovation). Avec Aubry, il y a des points de divergence connus (une véritable VIe République) et des points de convergence connus (rénovation avec le non-cumul, le protectionnisme européen qu'elle est allé elle-même négocier avec Gabriel le leader du SPD).

    Dans mon commentaire précédent, je ne dis rien de différent.

    RépondreSupprimer
  8. Problème les amis de Titine et sa participation au Club le Siècle comme Hollande et Sarkozy.

    La pilule s'annonce dure à avaler encore plus si c'est le flan light à lunettes qui passe.

    RépondreSupprimer
  9. Aubry me fait penser à Merkel, je voterais Hollande personnellement.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai trouvé qu'il avait pris la grosse tête ce soir sur France 2 et j'ai cru comprendre que s'il s'écoutait il lancerait un nouveau parti ?
    J'ai mal compris c'est certainement ça

    RépondreSupprimer
  11. si lon savait ce qu il nous attend dans les 7 mois a venir , avec l' ump , pour trouver + pov con que sarko il faut qu il se mettent a plusieurs

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...