Et si au final, Ségolène Royal gagnait la primaire ?

Je continue mon feuilleton de l'été puisqu’après vous avoir démontré comment Martine Aubry gagnera la primaire et Et si François Hollande avait déjà gagné la primaire ? voilà maintenant le temps d'évoquer la possible victoire de Ségolène Royal dans ce troisième scénario.

Vous me direz que ça va pas être facile à démontrer car Ségo (comme disent les ségolistes) semble out dans les sondages et toujours sous le feu des critiques de la droite et de certains à gauche dès qu'elle ouvre la bouche.

Oui mais enfin si les sondages étaient une science exacte ça se saurait, demander donc à Nicolas Hulot ce qu'il pense des sondages hein ? alors que les instituts de sondage le voyaient gagnant de la primaire écologiste à tous les coups.

Les instituts se sont tellement plantés que Hulot va être obligé de revivre des "séquences émotions" en parcourant le globe en ballon, hélico, jet ski, parachute, moto neige, dos de chameau, ski nautique, 4x4, etc.... pour satisfaire la ménagère de +40 ans qui aime ses émissions sur télé Bouygues

Bon j'en reviens à la sorcière du Poitou car une fois encore elle a surpris son monde ce dimanche en annonçant tout de go qu'elle se verrait bien faire un rassemblement de tout le monde sur son nom, sauf des sarkozistes bien sûr,  les gaullistes n'en reviennent pas !

Cela a le mérite de susciter des réactions positives au PS puisque deux barons Strauss-Kahniens ont appuyé la démarche, pour Jean-Marie Le Guen, "le rassemblement le plus large au-delà de la gauche sera un des enjeux politiques de la présidentielle" et pour Jean-Christophe Cambadélis, "Il faut tout à la fois rassembler son camp et le dépasser." Bref encore une fois Ségolène Royal mène la danse. Mais bon, avant tout ça, il faut gagner la primaire socialo-radicale et ça ce n'est pas gagné d'avance.

Rappel de service, en 2006 elle avait triomphé largement sans l'ombre d'une discussion, DSK et Fabius avaient pris alors une sévère déculottée lors d'une primaire limitée aux seuls votes des militants socialistes.


Pour cette primaire "ouverte" à tous les sympathisants de gauche, Ségolène Royal parcoure le pays d'Est en Ouest, du Nord au Sud depuis quelques semaines. De rencontres sur le terrain en universités populaires participatives, elle est à l'écoute des français de tous âges, de toutes provenances, de tous milieux. Ségolène sait écouter ceux qui souffrent qu'ils habitent une ferme ou une cité dans une banlieue sans âme, elle a toujours cette capacité d'écoute et de conviction qui font sa force.

Alors on nous dit qu'elle se trouve loin derrière la doublette François Hollande et Martine Aubry dans le cœur des sondés mais sans remonter trop loin en arrière, il me revient en mémoire une situation assez comparable lors de l'automne 2008 où fin septembre 2008, avant un congrès socialiste, on nous annonçait le triomphe de Bertrand Delanoé devant Martine Aubry (le sondage donnait 44% pour Delanoé, 28% pour Aubry et 18% pour Royal, - l'Ifop les 25 et 26 septembre 2008 auprès d'un échantillon représentatif de 959 personnes).

Et bingo les sondeurs s'étaient déjà trompés car bien évidemment il n'en n'a rien été, Ségolène Royal ayant créé la surprise en arrivant en tête du vote des motion et faisant jeu égal, seule contre tous, face à Martine Aubry lors de l'élection de la 1ère secrétaire du PS.


Il faut se rappeler également que Ségolène Royal aurait du gagner la présidentielle 2007 si Sarkozy n'avait pas menti comme il l'a fait en promettant tant de choses qu'il n'a pas faites et si elle avait eu le soutien entier et total du PS dirigé alors par un François Hollande...... défaillant, ne sachant pas, ne voulant pas, unir sans faille le PS derrière sa candidate. Repartir au combat est pour elle, probablement une manière de laver l'affront de cette défaite.

Ségolène est sans nul doute une femme de caractère qui sait où elle veut aller, qui sait mener et diriger "ses troupes" de "Désirs d'avenir", c'est une femme qui a su se relever pour repartir au combat pour les élections régionales ou elle a triomphé avec plus de 60% des suffrages face à un ministre parachuté par le souverain Nicolas Sarkozy. Il faut dire que dans sa région elle applique ce qu'elle dit au niveau national, elle a rassemblé une large majorité de gauche et des "centristes humanistes", au delà des appareils politiques qui freinaient des quatre fers. C'est une femme debout comme disent ses amis.

Alors personnellement je ne crois pas un seul instant qu'elle sera si loin de Hollande et Aubry comme l'annonce  les sondages, elle peut revenir du diable vauvert comme disait Léon Zitrone et aller en finale le 16 octobre même si encore une fois, elle n'a que peu de soutiens au sein de son propre parti.

Les uns et les autres, nombreux, préférant soutenir François Hollande (Ersatz de DSK) et Martine Aubry (la 1ère des socialistes), mais à vrai dire elle ne s'en soucie que bien peu, Ségolène Royal parle et s'adresse aux Français directement et pas aux appareils politiques bien souvent sclérosés par des alliances d'intérêts particuliers.

Alors si elle va en finale, tout est possible, assurément.

Tiens du coup, je me demande si je ne vais pas mettre une petite piécette sur Ségolène Royal.



Commentaires

  1. J'en viens presque à l'espérer...

    RépondreSupprimer
  2. J adore la couverture de Libe .. Celle qui porte la voix du Peuple sans cesse remis sous le couvert et qui a chaque fois se relève

    RépondreSupprimer
  3. Mais qui a envie de revivre un second tour Royal/Sarkozy ? En 2007 tous les deux avaient su mobiliser et attiser les espoirs (d'où le faible taux d'abstention) du fait de leur "virginité" aux élections présidentielles.

    Aujourd'hui peut-être les français veulent-ils tourner la page.

    RépondreSupprimer
  4. En fait tout est possible. Les sondages ne ciblent jamais ceux qui vont voter aux primaires et on le voit bien sur Twitter et sur les blogs, les supporters de Ségolène Royal sont bien plus motivés que les autres.

    Donc, ceux qui sont pour Ségolène Royal vont sans doute beaucoup plus se déplacer pour voter que les autres.

    Il faudra ensuite mobiliser la gauche (jusqu'aux gaullistes ?). Et là, ce sera un autre challenge !

    RépondreSupprimer
  5. Désolé mais je crois que nous avons tous vu le grand vide qui règne dans la tête de Ségolène depuis les dernières élections.

    Le problème, c'est que les autres candidats du PS ne sont pas bcp mieux ce qui ajoute une pincée d'épice à l'affaire.

    Je parie que les primaires du PS sera un flop avec bcp de personnes qui ne se déplacent même pas pour voter

    RépondreSupprimer
  6. Elle gagnera (éventuellement) la primaire quand l'UMP appellera en sous-main ses militants et sympathisants à se déplacer en masse pour voter Ségo (un peu, toutes proportions gardées, comme Chirac appelant le RPR à voter Mitterand en 81). Pour un euro, très symbolique, et une "déclaration de principes" sitôt signée, sitôt oubliée (c'est beau la duplicité !) ça vaut vraiment la peine !

    RépondreSupprimer
  7. Que Dieu (s'il existe) nous en préserve !

    Ségolène ROYAL a dit dernièrement : "Je n'ai pas toujours su me faire comprendre en donnant parfois l'impression d'improviser". Ça doit bien être la première fois que je tombe entièrement d'accord avec elle ! En 2007, elle avait comme slogan "l'ordre juste", en 2012, elle fait du neuf avec du vieux en nous balançant un "ordre social juste". C'est le social qui fait toute la différence !

    Quant à Martine AUBRY et François HOLLANDE, je n'ai personnellement rien contre eux mais je sens que je vais avoir beaucoup de mal à les soutenir si l'un des deux se retrouve candidat officiel du PS. Martine (va à la plage) a eu bien du mérite à tenir les rênes du PS durant 2 ans et demi. Ca je le conçois. Mais de là à nous ressortir intégralement le programme de JOSPIN en 2002, faudrait pas trop exagérer ! En même temps, c'est logique puisqu'elle en était la principale rédactrice à cette époque. Elle a pas peur de se retrouver une nouvelle fois à la rue au premier tour ? Quant à HOLLANDE (l'autre pays du fromage), il a été près de 10 ans le premier secrétaire du PS et il ne m'en a pas laissé un grand souvenir. Le parti était totalement ankylosé, musculairement atrophié. On aurait dit du CHIRAC ! Ce n'est peut-être pas un hasard si ce dernier lui apporte son soutien aujourd'hui. HOLLANDE est peut-être finalement le seul digne héritier de l'immobilisme chiraquien !?

    Pour moi, c'est MONTEBOURG et rien d'autre ! C'est le seul qui nous propose de sortir de la mondialisation et de baser notre économie sur un système coopératif et mutualisé. C'est le seul à avoir une vision globale permettant de mettre en place, concrètement, un développement durable.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...