Arnaud Montebourg, la victoire passe par le thêatre Dejazet

Lundi 27 juin comme quelques copains blogueurs j'étais au théâtre Dejazet à Paris pour voir et écouter Arnaud Montebourg et les personnalités le soutenant lors de ce "meeting" de pré-campagne à la primaire socialiste.

La salle du théâtre Dejazet était surchauffée par la canicule régnante mais cette chaude ambiance est vite retombée car les premiers orateurs ont été d'inégales valeurs et franchement certains étaient assez soporifiques, pour tout dire assez ennuyeux, j'ai même connu Lauriane Deniaud bien meilleure.

Mais enfin ce n'était qu'une mise en bouche et on excusera volontiers l'organisation qui se rode et se met en place progressivement.


Heureusement que Bernard Cassen et Christiane Taubira ont été "à niveau" lors de leur intervention respective car cela a permis de lancer l'intervention d'Arnaud Montebourg sur le démondialisation, élément primordial et clé de sa candidature.

Comme à son habitude il a été bon, excellent tribun, il sait captiver et intéresser l'assistance lors de ses prises de paroles, parfois avec humour, de temps en temps avec gravité,  toujours avec sérieux, son propos est juste et sincère. Il a su s'attirer l'enthousiasme des 500 personnes présentes ayant rempli le théâtre et qui, il faut le reconnaitre, étaient déjà conquises par avance. Son intervention a été entrecoupée d’applaudissements nourris, il a même ému son auditoire en rappelant ses origines métissées (son grand-père était Algérien).

Arnaud Montebourg maitrise parfaitement le concept de la démondialsiation dont il s'est fait le porte parole, il est convaincu qu'il faut réinventer le modèle de développement de croissance que nous vivons, et, à en croire les réactions, il sait convaincre son auditoire du bien fondé de sa pensée.

En quelques citations et mots clé comme : tutelle des banques, faire payer les riches, taxer les transactions financières il a interpellé toute la gauche en expliquant clairement son intention s'il est élu, de :
  • mettre sous tutelle les banques, non pas en les nationalisant (ce qui reviendrait à faire payer tous les Français) mais à permettre l'entrée de représentants de l’Etat, des clients, des syndicats, des associations dans les conseils d’administration des banques;
  • de mutualiser les dettes publiques européennes en créant pour cela une Agence Européenne de la dette;
  • de taxer les transactions financières européennes à raison de 0.05% qui alimenterait l'Agence Européenne de la Dette et qui permettrait ainsi à la Grèce de rembourser sa dette en un an.
Arnaud Montebourg a été offensif contre Nicolas Sarkozy, responsable de la pire dette de la France et Marine Le Pen dont il juge le projet extrémiste.

La démondialisation n'est pas un repli sur soi, pour Arnaud Montebourg, "on ne gère pas la France de l'après crise avec des idées de l'après-guerre", cette mise en garde est plutôt destinée à ses copains du PS bien trop ancrés dans la gestion sans génie plutôt que dans l'innovation.

Il a peu de temps il disait qu'au final :

"Les candidatures de François Hollande et de Martine Aubry sont parfaitement légitimes, parfaitement logiques et parfaitement identiques. Elles sont solubles dans la mondialisation. Elles ne remettent pas en cause le système. Ce sont des gestionnaires du moindre mal. Ce qui est en train de se passer – la montée du rejet du politique – a un rapport direct avec le fait que les dirigeants, y compris de gauche, ont théorisé leur propre impuissance."

Alors si vous êtes de gauche, socialiste ou non, et que vous voulez autre chose que des socialistes gestionnaires, si vous voulez transformer le système plutôt que de le gérer, laissez vous tenter par l'innovation, par les idées, par les rêves d'Arnaud Montebourg lors de la primaire le 9 octobre prochain.

Arnaud Président !

Retrouvez la totalité de l'intervention d'Arnaud Montebourg en vidéo :

Commentaires

  1. J'aime bien la phrase "Il a su s'attirer l'enthousiasme des 500 personnes présentes ayant rempli le théâtre et qui, il faut le reconnaitre, étaient déjà conquises par avance. "

    Deux fois, récemment, j'ai discuté dans twitter avec des gugusses qui m'expliquaient que Ségolène Royal arrivait à convaincre les foules. Les deux fois, les interlocuteurs tenaient de m'expliquer que je mentais quand je disais que les gens étaient convaincus à l'avance...

    RépondreSupprimer
  2. dans les meeting, 98% des présents sont déjà des militants ou partisans de la "vedette" de jour.

    Il en est ainsi de l'UMP du Centre comme de la gauche.

    Il y a très peu de citoyens qui "viennent voir" et en sortant se disent c'est elle ou lui qu'il faut

    RépondreSupprimer
  3. On est bien d'accord ! Mais ce qui m'étonne, c'est que des militants nient ce fait.

    RépondreSupprimer
  4. On ne pourra pas utiliser la taxation des transactions financières pour tout. Elles servent déjà dans le projet pour d'autres financement (dans mon souvenir).

    Sinon, tu as une petite contradiction... "Il a su s'attirer l'enthousiasme des 500 personnes présentes ayant rempli le théâtre et qui, il faut le reconnaitre, étaient déjà conquises par avance. " puis "il sait convaincre son auditoire du bien fondé de sa pensée." :-)

    RépondreSupprimer
  5. Montebourg candidat socialiste? Ca serait catastrophique! Ca serait tout bénéfique pour Sarkozy malheureusement. Mieux vaut Hollande ou Aubry qui sont les seuls candidats crédibles face à Sarkozy.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...