Comment élire le Président de la République ?

Vendredi 29 avril 2011
Après le sujet des primaires de Dedalus voilà que Romain  me demande si je suis "pour ou contre une modification du scrutin présidentiel, voire une suppression de l’élection du président au suffrage universel." Non mais et puis quoi encore ?

Comme le sujet est d'importance je vais répondre à mon "camarade blogueur" car l'élection présidentielle c'est le truc majeur qui fait se bouger les électeurs avec des taux de participation élevés et c'est même sous cette république, l'élément essentiel. Alors doit-on réformer son mode de scrutin ?

Terrible question ! 

Cette fonction a depuis 1958 permis à un homme de décider de tout ou presque de ce qui se passe dans notre pays. le Président donne ses orientations, mais il surveille, admoneste un ministre si nécessaire, critique si besoin, décide de tout, c'est l'homme clé de la Vème, rien ne se fait ni se décide dans son aval ou celui de ces conseillers les plus proches, c'est devenu franchement envahissant et insupportable depuis quelques années.

En effet, en remontant dans le temps, ne disait-on pas que Mitterrand se comportait comme un monarque ? Que Giscard se prenait pour un roi lui l'ami de Bocassa ? Et avec l'hyperactif Nicolas Sarkozy nous sommes là arrivés à un point de non retour. A lui tout seul il exerce la fonction de Président et de Premier ministre voire de ministre (surtout ministre de l'intérieur).

Depuis 2007 dans les faits, le Premier ministre est véritablement considéré comme quantité négligeable. C'est vraiment pénible et cela discrédite l'idée même de la nécessité d'avoir un premier ministre. Le présidentialisation du régime est bien réelle et ce n'est pas une vue de l'esprit et je doute qu'un changement de mode de scrutin ne change quoi que ce soit.

Alors que faire ? Supprimer l'élection présidentielle au suffrage universel ? Non je ne pense pas que cette solution s'impose car d'abord les Français tiennent absolument à cette élection (la seule d'ailleurs à laquelle ils tiennent) et qu'ensuite on assisterait à une élection mais par qui ? Les grands électeurs comme pour le Sénat ? Les partis politiques ? Autres idées ?

Les Français ne se sentiraient-ils pas dépossédés de ce droit de choisir celui qui va diriger le pays ? Un retour au merdier de la IV république se profilerait sans doute non ?

N'est-ce pas plutôt la constitution et les institutions de la Vème république qu'il faudrait modifier ? Changer le seul mode de scrutin de l'élection présidentielle ne me semble pas la bonne solution, laissons le peuple "souverain" trancher et maintenons le suffrage universel.

Photo

Commentaires

  1. En 2012, la gauche ne pourra pas éviter la question de la réforme institutionnelle. A savoir la réduction des pouvoirs du président, immenses alors qu’il ne rend de comptes à personne ou presque. Pour moi, il ne devrait garder comme pouvoirs que la promulgation des lois, la nomination du Premier ministre et le droit de dissoudre de l’Assemblée. Assez pour ne pas être un figurant. Quant à son élection au suffrage universel, je ne suis pas contre. Et puis, beaucoup de Français verraient dans la suppression de l’élection présidentielle au suffrage universel un recul. Quand on voit le nombre de républiques parlementaires avec un président élu au suffrage universel qui fonctionnent à peu près correctement, difficile de leur donner tort…

    Il ne faut pas se limiter au problème du présidentialisme. Il faut aussi un gouvernement qui gouverne et fixe la politique nationale pour toute la législature, et pas un fusible du Château en lieu et place de Premier ministre. Ce dernier doit choisir les ministres et les éjecter si nécessaire en cas de désaccord avec les orientations. La solidarité gouvernementale n'est pas faite pour les chiens.

    Enfin, il faut revaloriser le parlement, qui en ce moment, est réduit à l'état de chambre d'enregistrement des décisions du Château. Il doit mieux contrôler l'action du gouvernement via les diverses commissions (une pour chaque ministère, ce serait pas mal). Il doit être aussi plus représentatif, car il n'est pas normal que des partis qui ont recueilli 5, 10 ou 15% des voix n'aient pas de députés, ou seulement deux ou trois. Il faudrait que les députés soient élus à la proportionnelle (ne serait-ce qu'à moitié). Par la même occasion, ça réduira la tentation des (micro-)partis de présenter des candidats pour se compter.

    RépondreSupprimer
  2. "car d'abord les Français tiennent absolument à cette élection"

    franchement je me demande !

    Sinon quand je propose de ne plus élire le président de la république, je pense également à le dépouiller de ses pouvoirs pour en faire un chef d'Etat symbolique, comme dans d'autres régimes parlementaires ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...