Nucléaire, les écolos nous rajeunissent de 35 ans : la polémique inutile

C'est fou comment un drame catastrophique du à un tremblement de terre au Japon a soudainement sorti les écologistes de leur torpeur pré primaires écolos entre Hulot et Joly. La fin du monde est pour demain c'est sûr et certain !

Hier c'était un vrai feu d'artifice contre tout ce qui touche au nucléaire. Il faut dire qu'entre les déclarations de Besson, de Guaino et de NKM, les écolos avaient du grain à moudre tellement les ministres, ou pas, de Sarkozy, étaient confondants de cynisme et parfaitement consternant. Comme ci en France on était à l'abri d'une telle catastrophe et que l'on était les meilleurs du monde. La nature vient parfois démentir les certitudes des dirigeants, preuve en est faite au pays du soleil levant.


Alors les écolos ont fait feu de tout bois en sortant le ban et l'arrière ban de leurs discours préférés depuis les années 70, rien n'a changé dans le discours Je me suis senti rajeunir





retrouver ce média sur www.ina.fr


Personnellement je trouve qu'ils auraient du attendre avant de dire et re-dire ce qu'ils disent depuis 40 ans. Chacun le sait, chacun connait la dangerosité du nucléaire depuis Hiroshima, et chacun sait aussi le retard pris par la France dans les énergies renouvelables. 

Alors fallait-il en remettre une couche là maintenant alors qu'un pays vit une catastrophe sans précédent, que des gens sont morts et vont mourir ? 

Franchement, je ne le pense pas, le sujet est suffisamment sérieux pour qu'il soit abordé dans la sérénité et le calme, plus tard.

PS : sur la vidéo en Bretagne (10 mars 1979), vous reconnaitrez Nicolas et Yann quand ils étaient plus jeunes.


Commentaires

  1. C'est l'union sacrée entre le PS et l'UMP ! D'un côté, l'UMP défend le lobby nucléaire et, de l'autre, les socialistes tapent sur les écolos.

    Mais de qui faites-vous le jeu avec de tels propos ? Les alternatives au nucléaire existent : bois, biomasse, méthanisation, hydrolien, éolien, solaire, économies d'énergie... Nous allons engager, au total, 8.5 milliards autour des centrales EPR.

    Faudra-t-il encore d'autres catastrophes pour que vous compreniez quelque chose à la nature du nucléaire ? Il nous dépasse : nous ne pourrons jamais le maîtriser !!!

    RépondreSupprimer
  2. je tape sur les écolos moi ? t'as pas bien compris alors.

    Y'a besoin là tout de suite d'un débat d'un référendum ? ma réponse est NON mais plus tard oui.

    Alors lis complètement avant de dire des conneries.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu complètement. Arrête de prendre les gens pour des cons.

    RépondreSupprimer
  4. c'est toi qui prend les gens pour des cons au lieu de respecter le drame d'en ajouter est complètement contre-productif.

    Il faut de la sérénité et pas de la passion pour le débat, quand au référendum je doute que le pouvoir accepte.

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue ma perplexité à te voir reprendre les éléments de langage de l'UMP.

    RépondreSupprimer
  6. C'est bien connu je suis un UMP infiltré

    RépondreSupprimer
  7. Passer après le trolling de Denis , c'est pas facile ;-)

    Mais si j'avais réussi à passer mon commentaire avec mon Iphone, mon com sera là , donc :

    Il y a presque 25 ans Tchernobyl explosait ... depuis cette date , nous attendons toujours le débat public et le référendum sur le nucléaire en France.

    Alors, devons nous attendre encore la prochaine catastrophe pour demander et obtenir l'ouverture d'un débat et un référendum ?

    De plus "le plus tard" c'est quand ?

    Déjà, nous sommes en campagne électorale pour 2012 et j'ai bien peur qu'après cette date ce débat ne soit plus du tout dans l'air du temps.

    Et puis dans notre parti reconnaissons que le nucléaire est un tabou

    @+

    RépondreSupprimer
  8. Pour ce qui concerne le débat public il me semble qu'il a existé par le passé un gouvernement de "la gauche plurielle", je n'ai pas le souvenir qu'un débat et encore moins un référendum n'aient été organisés par les Verts pourtant au gouvernement.

    S'il n'y avait eu cette catastrophe au Japon personne n'avait pensé à relancer l'idée d'un débat et d'un référendum, il faut donc une catastrophe pour cela ?

    Je vais arreter là car je vais écrire des bétises.

    RépondreSupprimer
  9. Pour ma part, je n'ai pas attendu la catastrophe de Fukushima dont les Japonais se seraient bien passés pour militer pour sortir du nucléaire.


    Et c'est le cas de la totalité des militants du réseau Sortir du Nucléaire. Ce sont des militants sincères !

    RépondreSupprimer
  10. J'ai entendu les explications particulièrement embarrassées d'un spécialiste de la sécurité nuclaire - tellement alambiqués ses propos que ç'en était effarant ! en quelques minutes , une affirmation...et son contraire ! ce matin il est reconnu que c'est ultra-grâve ! moi ce qui me détripe , c'est d'avoir appris que les Gouvernements français ont soutenu à toutes forces le nuclaire en s'opposant aux projets tout à fait acceptables d'énergies naturelles et en soutenant financièrement , avec nos impôts le lobby nucléaire ! nous sommes maintenant piègès mais nous devrions pouvoir en sortir en une génération paraît-il - je l'espère pour mes enfants et petits-enfants !

    RépondreSupprimer
  11. l'argument selon lequel il faudrait laisser tranquille les pauvres petits pro-néucléaires de quelque bord qu'ils soient sous prétexte que se déroule une catastrophe me semble assez curieux. On peut en discuter sans se crêper le chignon ou pas ?

    RépondreSupprimer
  12. "S'il n'y avait eu cette catastrophe au Japon personne n'avait pensé à relancer l'idée d'un débat et d'un référendum, il faut donc une catastrophe pour cela ? Je vais arreter là car je vais écrire des bétises."

    Non, c'est la vérité. Il y a une semaine, oui, les écolos voulaient sortir du nucléaire. C'était dans leur programme. Pour 2012. Mais depuis le séisme au Japon, il faut sortir du nucléaire en France maintenant tout de suite.
    C'est l'urgence absolu, la fin du monde est proche... Parce que j'imagine que depuis qu'il y a eu un séisme au Japon, la France est exposé d'un seul coup à un risque énorme de voir la même chose arriver. A tel point qu'il ne faut pas perdre une seule seconde.

    Euh ? Plait-il ? Ça ne pouvaitt pas attendre que l'on sache ce qui allait réellement se passer au Japon ?... parce que quand la polémique a débuté, on ne savait pas encore les dégâts au niveau de cette centrale, qu'on voulait déjà agiter les cadavres des Japonais -toujours en vie-, pour sortir du nucléaire en France.
    En France. Comme si la semaine prochaine, comme si demain, nous allions avoir un séisme de 9 sur l'échelle de Richter. Comme si demain nous allions avoir une catastrophe nucléaire.

    Et évidemment on vient nous dire "mais non le risque sismique en France n'est pas nul !". Évidemment qu'il n'est pas nul. Mais un séisme de magnitude 9, on n'en aura pas encore un le mois prochain. Donc on peut respirer un grand coup avant d'aller débrancher toutes les centrales nucléaires de France...

    Ca serait vachement bien si les politiques grandissaient un peu, de tout bord qu'ils soient, pour pouvoir débattre sereinement, sans être alarmiste, dans le calme et avec le recul nécessaire sur une situation de crise comme celle là.
    Même si c'est difficile parce que oui, c'est un tabou. Mais "plus tard" ne veut pas dire "un jour prochain, on verra...". Juste "gardons le débat sous le coude, mais attendons au moins d'avoir tous les éléments de cette catastrophe". Encore une fois, nous ne sommes pas à 15 jours près. Arrêtons de nous dire qu'il faut agir "à la lumière de ce qui se passe au Japon". Non, la France et le Japon ne sont pas comparables au niveau du risque sismique. Alors ça serait bien de ne pas tomber dans la paranoïa, surtout qu'au final, comme toujours, une autre crise dans le monde nous fera détourner le regard.
    Donc vraiment, je ne vois pas l'urgence absolue de la situation en France là...

    Et j'ose le dire, même si je partage des positions avec eux : les écolos sont agaçants. Dans leur manière d'être toujours les premiers à avoir dit que... les seuls à avoir dit que... les seuls à être réellement volontaire... les seuls à être écolos. Des vrais écolos. Les autres, mêmes s'ils ont des positions communes, ce sont des faux. C'est du greenwashing.
    Lourd.

    RépondreSupprimer
  13. Sortir du nucléaire pour protéger l’écologie est une chose. Prendre conscience des dégâts que la Chine opère sur l’environnement planétaire en est une autre :

    http://chineconquerante.com/2011/03/19/la-chine-peine-a-affronter-la-question-ecologique/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.