Kadhafi tue son peuple, que faire ?

En ce moment je n'ai plus trop de temps à moi pour écrire mais là ça me démange un peu sur un sujet qui n'est pas trop joyeux. Alors que certains vont vous parler de sujet sérieux aussi comme de Zemmour d'autres vous entretiendrons de féminisme sur la blogosphère ou de campagne éthique, je voudrais de mon côté vous parler de Kadhafi et de ses exactions contre son peuple.

En regardant une chaine d'info hier soir tard j'ai cru comprendre que les USA et la Grande Bretagne étaient ou seraient favorables à une intervention armée en Libye. Par contre la France n'est pas de cet avis et plus largement "l'Europe" non plus. Vous remarquerez que pour l'occasion, l'Europe n'inclue pas les british.


Ca ne vous rappelle rien ? La guerre en Irak ça vous dit quelque chose ?

Pourtant les anglais et les américains ont respectivement changé de premier ministre et de Président et même ces 2 là ne sont pas de la même couleur politique que leurs prédécesseurs. C'est dire si tout a été bouleversé. Mais culturellement les peuples américains et anglais se ressemblent et se rassemblent, toujours prêts à donner du canon quand ils le jugent nécessaire.

La France a une tradition séculaire d'attentisme politique qui parfois lui aura été fatale (Hein Monsieur Daladier), avec les français on discute, on parlemente, on négocie, on calcule, on s'arrange, bref on cherche par tous les moyens à éviter d'intervenir militairement.

Oui mais voilà, dans le cas qui nous occupe, il apparait si l'on en croit toutes les sources d'informations disponibles, que le guide de la révolution Libyen se comporte comme un bon dictateur réprimant son peuple à coup d'obus, de missiles ou de balles d' AK47. Il profite d'avoir gardé la main sur son armée contrairement à ses copains Ben Ali et Moubarak qui eux ont été lâchés par les militaires.

Alors personnellement je m'interroge sur la suite à donner, doit-on attendre et négocier ? Mais négocier quoi et avec qui ? Kadhafi semblant prêt à tout pour garder son fauteuil, je ne le vois pas bien faire de quelconques concessions. 

Doit-on envoyer quelques drones bombarder le palais présidentiel ? Dans ce cas dans quel guêpier tomberions nous ? Quelle serait la réaction du monde arabe auprès de qui, la France a un certain prestige depuis des longues années et surtout depuis le refus de Jacques Chirac de participer à la guerre en Irak .

Alors je suis très réservé sur la position attentiste de Sarkozy et hésitant quant à une intervention armée. En effet aucune de ces deux solutions ne me parait se dégager. Mais il va bien falloir faire quelque chose car pendant ce temps là, Kadhafi tue son peuple épris de liberté.

J'aimerai connaitre les avis de mes éminents confrères Le Coucou, Yann, Le Faucon, Nicolas, Romain, Rimbus, Stef, Corto sur cette épineuse question sérieuse.


Commentaires

  1. Je pense qu'il faut lui mettre sur la gueule à Kadhafi ( voir mon billet du jour)

    RépondreSupprimer
  2. Si on intervient c'est une déclaration de guerre ; avec les conséquences que ça peut avoir. Les pays sont souverains ça protège des dérives belliqueuses d'autres pays comme des dérives dictatoriales. Pas simple.

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait aussi penser à la Cote d'Ivoire, à la Birmanie, à la Corée du Nord etc... etc...

    Bon ok, il n'y a pas trop de pétrole dans ces coins là et l'immigration ne peut pas être présentée comme une menace.

    Mais juste un détail, pour le moment, je n'ai pas entendu d'appel à l'intervention extérieure (mais peut être aussi que cela n'a pas été relayé...), J'ai plutôt entendu des "laissez nous faire".

    Maintenant, s'il faut suivre les anglo-Américains pour une histoire de pétrole OK. Mais disons le clairement...

    Et puis ce profil à l'horizon le problème Algérien et Marocain. On ira aussi les "soutenir" ?

    RépondreSupprimer
  4. @Stef : oops j' n'avais pas lu ton billet
    @ Vlad : la souveraineté à ses limites et l'ONU est là pour ça

    @AlainEtCo : oui mais les bombardements c'est en libye pas ailleurs mais c'est vrai que notre monde "idéal" n'est pas une vérité partout. Je ne sais trop si le pétrole compte trop la dedans même s'il cela doit jouer un peu :)

    RépondreSupprimer
  5. Du pétrole, un grand méchant dictateur, une démocratie à instaurer... j'aurais plutôt vu ça au Soudan mais c'est vrai qu'à Tripoli, ça marche aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Joker... Je ne vois au nom de quoi nous aurions le droit d'intervenir. Bien sûr, on pourrait sortir un tas de valeurs morales. Mais dans l'autre sens aussi. Imposer le bonheur des gens malgré, ou imposer la démocratie de force n'est pas une solution.

    Achtung ! Je ne suis que l'avocat du diable, je n'ai pas de position de tranchée.

    RépondreSupprimer
  7. c'est bien dit !
    mais je pense pas que les Libyens n'acceptent pas l'intervention de l'USA ou de l'Europe vu qu'ils interviennent seulement pour protéger leurs objectifs (pétrole) et leur Historique avec Irak , Afghanistan ...

    RépondreSupprimer
  8. Melclalex, la souveraineté a ses limites ? Lesquelles sont-elles ? That's the question...100 morts, 1 million ? zéro morts mais un peuple affamé, opprimé ? Des terroristes au pouvoir ? Un vieux papy qui gruge aux élections depuis 25 ans ?Chaque pays a le droit de disposer de lui-même, il en va du peuple aussi et donc de sa révolution. Et la souveraineté nationale a du bon comme je le disais au-dessus. Mais ne soyons pas dupe, les révolutions si elles ne sont pas fomentées ou encouragées de l'extérieur sont parfois soutenues discrètement avec des moyens autrement plus subtils que des tonnes de mortier.

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, je connais bien un "mohamedchebbi" qui vit maintenant en Suisse, un ex du Caire, drôle.
    Dans cette histoire ne pas oublier que les Russes et les Chinois ont ussi refusé l'intervention.

    RépondreSupprimer
  10. j'aurais du venir ici avant de faire mon mini billet..

    http://laurentgrandsimon.hautetfort.com/archive/2011/03/03/liberons-tous-ces-peuples-qui-vivent-au-dessus-de-nos-ressou.html

    RépondreSupprimer
  11. Je suis écœuré même la Ligue Arabe se tait et ne bouge pas

    RépondreSupprimer
  12. @Dominique amr Moussa, le boss de la ligue arabe, est en campagne pour les présidentielles ici en Egypte, il ne peut pas se dédoubler ;-)
    d'ailleurs à 18H30 dimanche, ils vont diffuser son itw SUR rfi ET tv5 si ça t'interesse, une itw fleuve.

    RépondreSupprimer
  13. @Dominique amr Moussa, le boss de la ligue arabe, est en campagne pour les présidentielles ici en Egypte, il ne peut pas se dédoubler ;-)
    d'ailleurs à 18H30 dimanche, ils vont diffuser son itw SUR rfi ET tv5 si ça t'interesse, une itw fleuve.

    RépondreSupprimer
  14. Intervention militaire ou laisser faire?
    Avec une VRAIE volonté politique d'aider le peuple lybien (et non pas de s'emparer de son pétrole ou de surveiller les flux migratoires) les solutions intermédiaires existent. Pour les détailler il faudrait plus de place mais en quelques mots: parler haut et fort, bloquer réellement les fonds, commencer les poursuites pénales internationales, faire pression pour l'aide humanitaire, montrer les muscles, faire passer des armes, mobiliser des ressources... DES CHOSES QU'OBAMA EST EN TRAIN DE FAIRE ALORS QUE L'EUROPE SE TATE ET SE TAIT!

    RépondreSupprimer
  15. Libye : le Luxembourg critique l'attitude de la France.

    Le Luxembourg a critiqué vendredi l'attitude de la France qui a pris les devants jeudi, sans attendre de consulter ses partenaires de l'UE, en reconnaissant l'opposition au régime de Mouammar Kadhafi et en plaidant pour des frappes ciblées dans le pays.

    "Kadhafi doit savoir que la communauté internationale, en grande partie, demande qu'il démissionne, mais je pense que les Européens seraient bien avisés de prendre les décisions qu'ils ont à prendre lors de la réunion des dirigeants des pays européens et pas un jour avant le sommet", a déclaré le Premier ministre Luxembourgeois Jean-Claude-Juncker.

    Il s'exprimait à Bruxelles devant la presse avant un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'Union européenne sur la situation en Libye, où ils veulent tenter d'adopter une position commune.

    Son ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn a lui mis en garde contre tout geste théâtral lors de la réunion, dans une allusion aux frappes aériennes envisagées par Paris.

    "J'espère que personne ne se livrera à un acte théâtral", a déclaré M. Asselborn dans une interview à la radio allemande RBB.

    La France est devenue jeudi le premier pays à reconnaître l'organe de l'opposition au régime de Mouammar Kadhafi, le Conseil national de transition (CNT), et a signifié qu'elle souhaitait des frappes aériennes ciblées contre la Libye.

    Paris a de ce fait irrité plusieurs de ses partenaires qui craignent un engrenage aux conséquences incalculables.

    C'est le cas en particulier de l'Allemagne et de l'Italie.

    http://www.romandie.com/news/n/_Libye_le_Luxembourg_critique_lattitude_de_la_France110320111003.asp

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...