Kadhafi aurait financé la campagne électorale de Sarkozy en 2007

" Il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C’est nous qui avons financé sa campagne, et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler. La première chose que l’on demande à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen. Nous lui avons accordé une aide afin qu’il oeuvre pour le peuple libyen, mais il nous a déçu."

Voilà ce que déclare l'un des fils de Kadhafi et qui explique qu'il peut prouver ses dires en fournissant les documents bancaires détaillant toutes les opérations de transferts de fonds.

Alors info ou intox ?

Pendant ce temps là il massacre son peuple épris de liberté que la communauté internationale n'a pas voulu aider à se libérer du joug du clan Kadhafi.

Ci dessous l'interview de Saïf Al-Islam Kadhafi fils de Kadhafi


Commentaires

  1. J'attendais avec curiosité les premiers blogs de gauche qui utiliseraient les déclarations de Kadhafi dans leur campagne...

    Vous aurez des superbes soutiens de campagne, rien à dire (bravo).

    RépondreSupprimer
  2. Et les dirigeants du PS ne se sont aperçus de rien ou bien ils étaient complice pour faire battre leur "candidate" ???

    RépondreSupprimer
  3. @falconhill je n'utilise pas les propos de qui que ce soit d'ailleurs je pose la question, Intox ou Info ?

    en relayant les infos de la vidéo

    @stef, si c'est vrai ça serait hallucinant effectivement

    RépondreSupprimer
  4. Personnellement, je ne le crois pas. C'est quand même un fou qui assassine son peuple et qui fait croire que les jeunes sont drogués par Al-Qaeda.

    S'il apporte des preuves, comme il le promet, c'est extrêmement grave.

    RépondreSupprimer
  5. A prendre avec des pincettes venant de la part des fils Kadhafi...

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas,la mensuétude et le faste qui accompagnat sa visite en France,pose question.

    RépondreSupprimer
  7. @ Vlad

    on la reçu a grande pompe en lui jouant le grand jeux, mais lui a été + intelligent car il a bien vu l'opportunité de se redorer le blason
    en installant ca tente dans l'elysé tout en promettant qu'il allait acheter une flotte d'avion mais rien du tout ,d'ailleurs on voit la vidéo de sarko en sortant de l'entretiens bien il faisait graaaaaave la gueulle car il a rien acheter ,de + il a carrément ridiculiser sarko en disant qu'il n'on jamais discuter des droits de l'homme lors de l'entretiens en direct sur TF1 .....
    donc la franchement
    même si je déteste kadhafi
    le match a été gagner a 3-0 dans la face a sarkozy

    il s'est redorer le blason en + de ne riens acheter + désavouer le président ....

    bref pas si con en fait ....

    RépondreSupprimer
  8. Cantonales : l'UMP au bord de l'implosion.

    Coup de tonnerre : François Fillon contredit Nicolas Sarkozy!

    La consigne décidée par Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé -refuser toute notion de front républicain contre le FN- passe mal au sein de l'UMP. Déjà, les centristes et les radicaux s'en étaient éloignés.

    Lundi soir, au bureau politique de l'UMP, François Fillon, en demandant à son tour, en cas de duel entre le Parti socialiste et l'extrême droite, de "voter contre le FN", commet un acte politique majeur. Celui qui s'érige en chef de la majorité contredit ainsi le chef de l'Etat et le chef de l'UMP.
    "Notre position n'est pas tenable pendant une semaine, à moins que l'on nous enferme dans un loft, s'exclame un conseiller ministériel. Il y a une espèce d'hypocrisie à ne pas vouloir prononcer le mot PS."

    De son côté, selon les informations de LEXPRESS.fr, l'ancien secrétaire général du mouvement, Xavier Bertrand, a recommandé le vote blanc.

    Cette réunion s'est tenue dans une ambiance "très particulière". Aucun intervenant n'a été applaudi.

    La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'était déjà démarquée, avant le premier tour, de la ligne de la direction, a reproché à Jean-François Copé de mettre sur le même plan FN et PS. Les deux ex-ministres de Jacques Chirac, Nicole Ameline et Nicole Guedj, ont, de leur côté, fait part de leur malaise.

    Sur le terrain, il est des endroits où les instructions parisiennes ne connaissent pas davantage de succès. Dans les Yvelines, par exemple, le président UMP du conseil général exhorte ses électeurs à soutenir les candidats qui se présentent contre l'extrême droite.

    Un député UMP de l'ouest s'avoue lui aussi "pas très à l'aise" avec la consigne de "ni-ni". "On est tellement obsédé par le FN qu'on prend des décisions qui nous reviennent dans la figure. Sur le plan des valeurs, cette course à l'échalote avec Marine Le Pen me gêne", avoue cet élu, qui redoute à terme "une implosion de l'UMP".

    Le calcul de Nicolas Sarkozy était simple: préserver la possibilité de bons reports de voix entre Marine Le Pen et lui en 2012 et retenir les très nombreux électeurs UMP de plus en plus tentés par un vote FN. Le président voulait ainsi envoyer un message fort. Le résultat est illisible.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/cantonales-l-ump-au-bord-de-l-implosion_974727.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...