1,2 milliards d'habitants avec moins d'1,25 dollar par jour. Que fait-on ?

La vie est ainsi faite que l'on a tendance les uns et les autres à se regarder le nombril ou même la paille dans l'œil du voisin.

Alors ici ou là, et moi le premier,  on rédige et publie des billets sur DSK, sur Michelle Alliot-Marie, Le Pen, sur la pollution, sur Berlusconi, sur les mots en politique , etc...

La vie politique française est à ce point alimentée par les agissements de la caste au pouvoir qu'on en oublierait presque qu'il y a d'autres habitants sur Terre.

La réalité s'impose à nous, même si DSK va parler dimanche soir à la Télé (ce qui est le cas), même si MAM ment comme un arracheur de dents (ce qui est le cas), même si Sarkozy ne veut pas taxer les riches (ce qui est le cas), le problème est ailleurs, c'est une tragédie planétaire qui se passe.

Mardi 15 février la Banque Mondiale nous informait que 44 millions d'habitants de notre planète sombraient dans la pauvreté en raison de la hausse vertigineuse des prix alimentaires entre juin et décembre 2010.

Pensez donc voici un échantillon de la réalité, entre juin et décembre 2010, le prix du blé a fortement augmenté:
  • en République kirghize (54 %), 
  • au Tadjikistan (37 %),
  • en Mongolie (33 %),
  • au Sri Lanka (31), 
  • en Azerbaïdjan (24 %), 
  • en Afghanistan (19 %), 
  • au Soudan (16 %
  • au Pakistan (16 %).
Le prix du riz n'est pas en reste :
  • au Vietnam (46%)
  • au Burundi (41%)
  • au Bengladesh (19%)
  • au Pakistan (19%)
  • en Indonesie (19%)
  • au Mozambique (14%)

Les prix du maïs s'envolent également :
  • au Brésil (56%)
  • en Argentine (40%)
  • au Rwanda (19%)
  • au Pérou (12%)
  • au Guatemala (8%)
Selon les estimations de la Banque Mondiale, en prenant en compte les 44 millions de personnes pauvres supplémentaires qui ont basculé sous le seuil de l'extrême pauvreté entre juin et décembre 2010, notre belle Terre compterait  1,2 milliard de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, avec moins d'1,25 dollar par jour.

Alors j'espère que le président du G20, Nicolas Sarkozy va se préoccuper sérieusement du problème gravissime de l'extrème pauvreté mondiale. Il est plus que temps de faire évoluer notre planète et nos modèles économiques où les puissantes multinationales, les conglomérats, les gros producteurs s'enrichissent honteusement sur le dos de citoyens du Monde sans ressource et dont le blé , le maïs, le riz sont les seuls aliments.

Ils crèvent de faim, les enfants sont malades, la mortalité est terrible, aidons les !

Voilà, j'avais envie de vous le dire car la misère des uns est la pire des choses alors que tant de richesses existent ailleurs pour les autres.

source : banque mondiale

Commentaires

  1. Les aider, pourquoi pas ? Il y'a l'argent et les ressources nécessaires POUR L'INSTANT.

    En effet, d'un coté les progrès de la science, la santé, l'allongement de la vie, la baisse de la mortalité, l'augmentation de la natalité.

    De l'autre on a une planète surexploitée, fatiguée, des ressources qui se tarissent.

    Ne serait il pas plus intéressant de réfléchir à une régulation des naissances à l'échelle mondiale ?

    A l'image de la Chine, pour mieux contrôler la démographie, miser sur la qualité plutôt que la quantité d'individus ?

    RépondreSupprimer
  2. @yann oui la régulation peut être une solution mais "cache misère" car en réalité les richesses de la planète ne sont pas réparties et un pays pauvre car sans ressource énergétique, avec peu ou pas d'industrie, avec une agriculture atone engendre la pauvreté, c'est le cas de nombreux pays en Afrique ...et ailleurs malheureusement

    RépondreSupprimer
  3. En effet cela ne va pas résoudre les inégalités, mais ca ne les creuseras plus.

    Et avec des populations régulées, on pourra enfin avoir des prévisions de moyens, ressources basées sur de vraies projections, pas des estimations de croissance qui épuisent les ressources limitées de la planète.

    RépondreSupprimer
  4. Aller voir le lien suivant http://www.bastamag.net/article2635.html dans 100 ans ont manqueras de ressource si ont devient encore plus nombreux ont reviendras a l'age de fer et a une vie primitive pour des millions d'années!

    RépondreSupprimer
  5. A l'auteur du post tu veut qu'ont les aides il y'a plus de 10 millions de chômeurs chez nous le français moyen n'est pas responsable de la famine en Afrique les responsable ce sont les politiciens tu crois que des minable comme sarko en ont a cirer quelque chose de la famine!
    Que dans ces pays ils fassent moins de gosse quel idée de faire des gosse pour qu'ils crèvent de faim le premier ennemi de l’Afrique ce sont ses traditions et culture qui maintiennent la femme dans l'obligation d'avoir des enfants!

    RépondreSupprimer
  6. Aller voir le lien suivant http://www.bastamag.net/article2635.html dans 100 ans ont manqueras de ressource si ont devient encore plus nombreux ont reviendras a l'age de fer et a une vie primitive pour des millions d'années!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.