Jean-François Copé fait empailler Dominique

Le nouveau maître de l'UMP continue de faire le ménage au sein de son organisation. En résumé il coupe les têtes et modifie tout ce que son prédécesseur avait fait. Remarquez, à vrai dire je m'en moque puisque je ne suis pas adhérent à ce mouvement créé pour soutenir Nicolas Sarkozy, héritier des partis gaullistes UDR et RPR.

Hier Dominique Paillé qui parait-il est centriste dans le parti dirigé par Jean-Louis Borloo a été promptement dégagé de son job de porte parole de l'UMP. Après Frédéric Lefebvre devenu sous ministre et qui n'est plus co-porte parole, Dominique Paillé nous a quitté.

Quel dommage, on appréciait tellement ses tweets d'une grande créativité et qui font encore rigoler une partie de la twitosphère. Regardez ci-dessous deux échantillons du talent qui va vous manquer.


Il semble que Jean-François Copé marche sur les traces de Nicolas Sarkozy, il est en train de façonner et de réorganiser l'UMP comme il le souhaite, il va bâtir un programme pour les élections législative de 2012, dur et sans pitié (exemple : suppression des 35 heures) en faisant fi de l'avis des centristes et en mettant en place ses hommes à lui dans l'organisation restructurée.

Mesdames et Messieurs je vous l'annonce, voilà le candidat UMP pour la présidentielle de 2017.


Commentaires

  1. C'est moche ce qui arrive...

    (heureusement Hamon garde sa place, on pourra toujours rigoler)

    RépondreSupprimer
  2. Il a raison, non ? Même pour les présidentielles 2012 (et donc Nicolas Sarkozy), il faut mettre des gens sérieux, renouveler l'image de l'UMP...

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas si Copé arrivera - et voudra - mettre en place son programme en 2012. Allez aux réunions de GénérationFrance (courant de Copé), leur vision politique est bien plus de droite que celle de Nicolas Sarkozy. C'est un ultra-libéralisme assumé couplé avec une réaction énorme sur les questions sociales et les questions de mœurs.

    Entre autres réformes que Sarkozy n'osera pas reprendre - à mon avis - : L'augmentation de la TVA de 3 à 5 points, la baisse maximum des charges patronales, la suppression d'un maximum d'aide, l'objectif affiché d'aller vers l'État régalien, le démantèlement du code du travail, le retour sur les acquis de mai 68...

    Copé veut assumer cette politique et la défendre. C'est courageux de sa part, certes, mais les proches de N. Sarkozy n'ont pas ce courage. Ils sont beaucoup plus populistes.

    Alors il va devoir attendre 2017.

    RépondreSupprimer
  4. Copé c'est la droite dure, il fait son grand menage d'une main de fer.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...