Les Nicolas d'Or 2010 sont attribués à :

Le Faucon m'a tagué dans un de ses billets il y a quelques jours à propos des récompenses virtuelles que chacun pourrait attribuer à des personnalités politiques pour cette année qui s'achève. Alors je vais tenter de me risquer à cet exercice difficile car très subjectif :

Nicolas d'Or du fantôme politique de l'année : Bernard Kouchner qui était au quai d'Orsay, parait-il ministre des affaires étrangères. On ne l'a pas vu, pas, lu, pas entendu de l'année sauf quand il a déclaré j"'ai failli démissionner". La politique étrangère de la France est dirigée depuis l'Elysée, sa présence au gouvernement n'étant qu'une caution au pseudo discours d'ouverture de Nicolas Sarkozy.

Nicolas d'Or du coup d'éclat de l'année : Indéniablement Ségolène Royal emporte la mise, sa candidature aux primaires à gauche annoncée par surprise en plein automne enneigé en a surpris plus d'un, moi le premier qui ne pensait pas qu'elle le ferait. Ségolène Royal si elle en agace certains c'est bien par ce qu'elle n'est pas et ne fait pas comme tout le monde, et c'est tant mieux ça nous sort des attitudes et discours convenus dont les Français se lassent. Et puis elle au moins elle a un contenu politique à son discours.

Nicolas d'Or du scandale de l'année : Là encore une personnalité se détache largement devant tout le monde, Eric Woerth est l'heureux récipiendaire de cette distinction pour l'ensemble de son œuvre et de ses déclarations à propos de l'affaire Bettencourt. Pas moins de 3 instructions judiciaires traitées par 6 juges sont en cours dans cette affaire ou le vaudeville côtoie la triste réalité des abus et trafics "supposés" d'enveloppes garnies de liasses de billets de la famille Bettencourt au profit de Nicolas Sarkozy via l'ex trésorier de l'UMP. 

Nicolas d'Or de la grande gueule de l'année :  C'est très difficile de choisir une personnalité au dessus des autres. D'abord à l'évidence l'UMP est un cran au dessus de l'opposition même si Jean-Luc Mélenchon mériterait une médaille pour l'ensemble de ses déclarations. Par conséquent ce prix sera à partager entre Frédéric Lefebvre et Nadine Morano qui se sont imposés largement et sans bavure tout au long de l'année comme les bateleurs numéros 1 de la droite.

Nicolas d'Or de la claque politique de l'année : François Bayrou mérite amplement cette distinction car 2010 aura été pour lui une année très difficile avec un Modem laminé aux élections régionales (4,20%) et un discours inaudible et qui à vrai dire n'intéresse plus grand monde.

Nicolas d'Or de la girouette politique de l'année : Depuis toujours il soutient Nicolas Sarkozy, depuis longtemps il en a été l'un de ses ministres mais depuis le dernier remaniement, Jean-Louis Borloo n'y est plus. Et oui le centriste qui parfois se pare de vert écolo a fait son caprice et voulait être calife à la place de Fillon mais patatras, on ne rigole pas à l'UMP avec les centristes. Et hop voilà notre Borloo qui se la joue indépendant alors qu'il a été ministre de Chirac et Sarkozy sans discontinuer pendant plus de 8 ans. Belle girouette qui n'en doutons pas reviendra tout de même au bercail quand il le faudra.

Nicolas d'Or du méchant politique de l'année : Sans conteste, Eric Besson et Brice Hortefeux remportent la médaille d'or, haut la main. C'est bien simple en France et depuis longtemps on a pas connu pires ministres, Charles Pasqua était un enfant de coeur à côté de ces deux zozos. Leur attitude, leur façon d'être, leurs agissements et leurs déclarations face aux Roms, gens du voyage, sans papier, exclus en tout genre, ont été parfaitement intolérables à mes yeux.

Bon je vais m'arrêter là car je continuerai à décerner des hochets indéfiniment. Je vais passer le bébé, s'il le veulent bien à Juan, Nicolas, Romain, Le Coucou, Stef, El Camino. A vous de jouer les gars !


Commentaires

  1. Exercice difficile, j'essaierai...

    RépondreSupprimer
  2. Vive les chaines. Kouchner c'est vrai...

    (par contre Royal, euh...)

    RépondreSupprimer
  3. Mes Nicolas d'Or : http://hern.over-blog.com/article-nicolas-d-or-politique-de-2010-64015290.html

    y aura t-il un palmarès "officiel" avec les votes des blogueurs ?

    @+

    HERN

    RépondreSupprimer
  4. Nicolas d'Or toutes catégories confondues : Julian Assange (Wikileaks).

    WikiLeaks 17/03/2008 : "Le problème actuel est l’insolvabilité des banques".

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/wikileaks-17-03-2008-le-probleme-86409#commentaires

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.