Et si la popularité de DSK était une hallucination collective ?

La vie est ainsi faite que temps en temps le passé revient en pleine lumière à la faveur d'une publication. Hier nous avons eu droit aux "révélations" de Wikileaks sur des propos de Dominique Strauss-Kahn datant de 2006 à l'encontre de Ségolène Royal.

A cette époque le besoin de changement des Français les poussait à croire énormément en Ségolène Royal plus qu'au Parti Socialiste d'ailleurs, et qu'à Nicolas Sarkozy.

Donc, nous apprenions hier qu'en mai 2006, DSK qualifiait la popularité d'alors de Ségolène Royal d'hallucination collective. Mais la presse ne vous dit pas tout puisque le câble diplomatique du 19 Mai 2006 ne retranscrit pas uniquement cela. Ce jour là, DSK a ajouté à l'ambassadeur des Etats-Unis :

"Ségolène Royal s'écroulera et Nicolas Sarkozy gagnera car, ceux qui ont été en tête dans les sondages 6 mois avant l'élection ont tous perdu, Giscard d'Estaing en 1981, Balladur en 1995 et Jospin en 2002".

Chacun connait l'histoire et l'humiliation de DSK aux primaires du PS (20,83%) alors que Ségolène Royal obtenait 60,62% des voix des militants (Laurent Fabius 18,54%).

 
Nous sommes en fin d'année 2010, 17 mois avant l'élection présidentielle de mai 2012, DSK caracole en tête des sondages alors qu'il ne dit rien sur la politique en France, en raison de son mandat de Directeur Général du FMI, ne s'agit-il pas d'une hallucination collective, ça y ressemble non ?

En tête dans les sondages ne va t-il pas faire comme Giscard d'Estaing en 1981, Balladur en 1995, Jospin en 2002, Royal en 2007, tous en tête aussi dans les intentions de vote mais battus à l'élection présidentielle .

Pour gagner la présidentielle 2012, ne reste t-il pas qu'une chose à faire ? Choisir quelqu'un que l'on annonce battu ? Tiens au fait, Ségolène Royal est dans ce cas.



Voilà la partie du câble publié par wikileaks en V.O :

Royal Leading for Now, But... 
----------------------------- 
10. (C) Asked about the presidential nomination process in 
the PS, DSK referred to Segolene Royal's commanding lead in 
public opinion polls as a "collective hallucination" and 
reminded the Ambassador that, in France, those who were poll 
leaders six months before the elections -- Giscard d'Estaing 
in 1981, Balladur in 1995, and Jospin in 2002 were the most 
recent examples -- had invariably lost. DSK predicted that 
Royal would eventually crumble and that, if nominated by the 
PS, would not survive against Sarkozy.

Traduit en français cela donne (sauf erreur) :

Royal en avance maintenant, mais ...

Interrogé sur le processus de nomination du candidat PS à la présidentielle, DSK a indiqué que le fait Ségolène Royal soit en tête dans les sondages d'opinion était comme une «hallucination collective» et  il a rappelé à l'ambassadeur, qu'en France ceux qui ont été sen tête dans les sondages six mois avant les élections - Giscard d'Estaing en 1981, Balladur en 1995 et Jospin en 2002, les plus récents exemples  - ont toujours perdu. DSK prédit que Royal finira par s'écrouler et que, si elle est désignée par le PS, elle "ne survivrait" pas contre Sarkozy.

Le cable (source Le Monde) du 19 mai 2006 est publié par wikileaks ici :
http://cablegate.wikileaks.org/cable/2006/05/06PARIS3360.html


Commentaires

  1. Mouarf ! Il faudrait privilégier Ségo parce qu'elle est au plus bas dans les sondages ?

    RépondreSupprimer
  2. et penser à un projet, à des idées, à des alliances, à des humains avant de penser à des gens.. Non ?

    RépondreSupprimer
  3. @Nicolas, c'est pour le fun et la provoc que j'ai mis ça. Mais en attendant les faits sont là. Attention pour le favori des sondages, c'est pas gagné et même toujours perdu.

    @Ju, bien sûr tu as raison, le projet du PS c'est pour le printemps prochain

    RépondreSupprimer
  4. je ne comprends pas que ce ne soit pas l'inverse : d'abord les grandes lignes du projets, les idées, etc... et une fois que c'est défini, on prend le/la meilleur/e pour le porter... ça serait plus logique.

    RépondreSupprimer
  5. Ba Ségolène gagne aussi face à Sarkozy dans le dernier sondage (52-48) !
    ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Jeudi 2 décembre 2010 :

    Record battu !

    Sarkozy au plus bas de sa popularité à 24 % pour TNS-Sofres.

    La cote de popularité de Nicolas Sarkozy tombe à 24 % de bonnes opinions en décembre selon un sondage TNS-Sofres pour le Figaro-magazine, son score le plus bas dans ce baromètre depuis son élection en 2007.

    http://www.latribune.fr/depeches/reuters/sarkozy-au-plus-bas-de-sa-popularite-a-24-pour-tns-sofres.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...