L'Europe brasse des milliards pendant que 49 pays sont dans la misère


Alors que les européens se sont mis d'accord en mai dernier pour trouver 750 milliards d'euros de garantie financière dont la Grèce pour 110 milliards et l'Irlande pour 85 milliards viennent de bénéficier, dans le même temps, on apprenait grâce au dernier rapport de la Conférence des Nations pour le Commerce et le développement (Cnuced), que le nombre de pays pauvres à très pauvres, appelés en langage diplomatique "Pays les Moins Avancés" (PMA) était passé en 40 ans de 25 à 49 pays.

  • 421 millions de personnes vivent dans l'extrême pauvreté
  • 53% des habitants de ces 49 pays vivent dans l'extrême pauvreté
  • 0,73% du PIB c'est l'aide publique au développement que devrait consacrer les pays riches (ce qu'ils ne font pas)
  • 23 milliards, c'est le manque à gagner par an des 49 PMA 
L'aide au développement et l'assistance des pays riches est un échec cuisant, en effet, la Cnuced estime que le modèle de développement qui a prévalu jusqu'à présent pour ces pays a échoué. Alors que faire ?

La Cnuced propose d'aider ces pays pour qu'ils se dotent de capacités productives capables de générer des emplois mieux rémunérés. Chaque pays devant ainsi développer une politique nationale d'investissement qui lui est propre. 

Personnellement je suis surpris, alors que la pauvreté existe depuis tant d'années de part le monde, soudainement une commission de l'ONU pond un rapport qui semble découvrir qu'il faut faire autrement que ce qui est fait depuis 40 ans.

C'est quand même extraordinaire tout ça, on trouve 195 milliards d'euros pour la Grèce et l'Irlande en 2 week-end distincts mais on est incapable d'aider 49 autres pays où crèvent de faim des milliers de personnes.

Les banquiers qui ont mis à bas l'économie mondiale trouvent toujours les ressources des États pour s'en sortir, par contre dès qu'il s'agit d'action pour les plus nécessiteux alors là rien ne se passe, remarquez c'est normal, hein, il n'y a rien à y gagner probablement si ce n'est des remerciements d'ambassade.

Vous ne serez probablement pas surpris de constater qu'à elle seule seule l'Afrique qui comporte 57 pays, représente 33 des 49 pays les moins avancés.

La liste des 49 miséreux les moins développés où le revenu par habitant n’excède pas 900 dollars USD (675 €) est la suivante :

Afrique : Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Lesotho, Liberia, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Mozambique, Niger, Ouganda, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Tanzanie, Tchad, Togo, Zambie.

Asie : Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Laos, Maldives, Myanmar, Népal, Timor oriental, Yémen.

Amérique : Haïti.

Océanie : Kiribati, Salomon, Samoa, Tuvalu, Vanuatu.






source : RFI, Cnused


Commentaires

  1. Oui mais faut nuancer, ce ne sont jamais que des nègres…

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vais parler QUE de ce que j'ai pu voir.
    Le Laos fait partie des petits derniers parmi les derniers de la liste.
    "L'aide au développement et l'assistance des pays riches est un échec cuisant" faut voir ce qu'on appelle "aide au développement". Au Laos, justement, pour exploiter les mines de bauxites et ainsi piller les richesses du pays, les australiens ont construit quelques écoles... et peuvent direaujourd'hui qu'ils aident.
    Nous, les français, nous avons envoyé EDF construire un barrage dans le sud, avec nos ingénieurs, nos équipes, etc... et on récupèrera notre beau pourcentage sur l'électricité qui sera (ou est déjà) vendue à la Thaïlande.
    La coopération, aujourd'hui c'est ça. On n'aide plus ou alors juste pour se donner l'image de...
    heureusement reste le PAM mais qui est bien dépasssé à l'instar des assoss.

    RépondreSupprimer
  3. oui @ju, c'est comme Areva au Niger qui exploite les mines d'uranium.

    Areva aide le Niger en salariant des autochtones mais en exploitant la matière première pour son propre compte.

    RépondreSupprimer
  4. Et pendant ce temps là, à Hong Kong, le consul de France pête un boulon...

    RépondreSupprimer
  5. oups, si j'oublie le lien

    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2010/11/30/le-consul-de-france-a-hong-kong-rappele-a-la-suite-du-vol-de-deux-bouteilles-de-vin_1446766_3216.html

    je m'excuse. Ca pourrait être très drôle s'il ne s'agissait pas d'un bonhomme payé très grassement et logé grâce à nos impôts...

    RépondreSupprimer
  6. Très bien résumé. Construire des écoles c'est bien, y mettre des instituteurs avec du matériel c'est mieux. Le plus scandaleux reste quand même Haïti lorsqu'on se rappelle les promesses et les stars, les ministres, les envoyés spéciaux qui se sont succédées pour aider à la suite du tremblement de terre et puis plus rien. Le choléra et l'indifférence générale.
    Le fric est accaparé par les banques et le monde crève de faim.

    RépondreSupprimer
  7. Martin Bouygues s'offre un yacht à 65 millions d’euros.

    Avec ce palace flottant, le couple a de quoi impressionner ses relations, à commencer par leur fidèle ami Nicolas Sarkozy, dont le dernier fils, Louis, est le filleul de Martin.

    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/martin-bouygues-s-offre-un-yacht-a-65-millions-d-euros-549031

    RépondreSupprimer
  8. @Captain... attention aux idées reçues tout de même. Haïti est depuis 8 ans le pays le plus aidé au monde.
    alors pourquoi ca bugg toujours c'est bien ce que notre camarade blogueurs te raconte dans ce billet.

    RépondreSupprimer
  9. @Captain... attention aux idées reçues tout de même. Haïti est depuis 8 ans le pays le plus aidé au monde.
    alors pourquoi ca bugg toujours c'est bien ce que notre camarade blogueurs te raconte dans ce billet.

    RépondreSupprimer
  10. Nous vivons un système suicidaire dans la mesure où le libéralisme prône "le chacun pour soit" et que la notion de liberté s'en trouve dévoyée au détriment de la solidarité. Le libéralisme se trouve par conséquent en panne.
    Quelle solution ? Certains espèrent encore remettre en route la machine libérale pour sauvegarder les intérêts privés d'une minorité possédant l'argent donc le pouvoir, ce par n'importe quel moyen et par conséquent dépourvu de morale et d'éthique.
    L'Afrique agonise sous le poids du “chacun pour soi” car les réponses aux questions sociétales sont inappropriées. L’Afrique est en première ligne des victimes de la crise mondiale car “les pays riches” vivent à crédit sur le dos de tous les africains. J’en veux pour preuve les marchés passés entre Areva et la Chine sur les ressources minières du Niger. Pendant ce temps, le Niger vit sans électricité !!!
    Areva fait croire aux français, par l’intermédiaire des médias soumis, que sans l’uranium du Niger, l’électricité dans l’hexagone viendrait à manquer. Ainsi la France justifie la présence de son armée sur le sol nigérien. Le Niger va-t-il faire partie “des territoires occupés” ?
    Les pays occidentaux s’approprient sans vergogne le sous-sol du pays et passent déjà des contrats juteux sur la future exploitation de la mine d’Imouranen alors même que le site n’est même pas opérationnel. Le libéralisme fait le lit des spéculateurs alors même que le processus d’effondrement du système est inéluctable. Pourtant l’interdiction de fluctuation des prix mettrait fin à la spéculation. Il me paraît essentiel de mettre en place un système de planification et de ne pas brader le pays aux spéculateurs. Limiter les exportations d’uranium reviendrait à conserver et gérer la richesse du pays.
    Avant la disparition de Seiny Kounché, la France s’est désengagée de tout programme d’aide au développement. Avec le chantage de Mitterrand fait à l’encontre des anciennes colonies : “conférences nationales contre soutien aux pays obéissants” l’Afrique a sombré dans le chaos car il est moins onéreux de corrompre les pouvoirs en place que de lancer de vrais programmes d’aide au développement.
    Les gouvernements qui ont suivis Seiny Kounché se sont lancés à corps perdu dans le profit personnel rapide et le dernier en date a été le pire exemple de négation du peuple nigérien. Il ne suffit pas de puiser dans la caisse car elle est à portée de main. Il ne suffit pas de croire que l’argent détourné au détriment des plus démunis restera impuni et qu’il suffit d’attendre la clémence pour sortir de prison et s’enfuir avec la caisse.
    La conséquence la plus grave de cette politique est qu’elle a fait croire que tout est permis à tous les niveaux des composantes de la société. L’argent rapide et facile est devenu le crédo de toute la population qui se meurt. L’africain de la rue a confondu démocratie avec égalité, avec fraternité, avec solidarité. Cette pensée gangrène l’économie du pays mais aussi le cerveau de l’homme de la rue. Du mode survie, les populations les plus démunies sont passées au mode chaos.
    Je ne vois sur les forums que des querelles de personnes, j’irai même jusqu’à dire des querelles de cour de récréation. Je ne vois aucun adulte dans la cour de récréation, aucune idée nouvelle pour construire ensemble un mieux vivre fraternel.
    Le Niger s’apprête à voter pour des personnes, pas pour des idées constructives. Nous vivons une période où l’égo des candidats passe avant des propositions concrètes.
    Seiny Kounché doit pleurer dans sa tombe !!!
    Debout Niger Debout !!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...