"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

Les inégalités de niveaux de vie et la pauvreté en France

A l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère qu'organisait hier ATD Quart Monde, je reviens sur les statistiques présentées par l'INSEE sur la pauvreté en France.

L'actualité du moment c'est plutôt la réforme des retraites, l'affaire Bettencourt, le prochain remaniement, les grèves SNCF, le blocage des raffineries et dépôts d'essence, les manifestations, mais c'est aussi la misère qui nous entoure.

L’INSEE a donc publié une étude version 2010, portant sur "les revenus et le patrimoine des ménages" (entre 2004 et 2007), riche d’enseignements et d’informations puisqu’elle porte notamment sur :
 
- évolution des très hauts revenus
- inégalités de niveaux de vie et pauvreté
- niveau de vie et pauvreté des immigrés

Évolution des très hauts revenus :

Pensant la période 2004-2007, on constate une forte croissance des très hauts revenus et l’augmentation des inégalités par le haut :

- le nombre de personnes dépassant les 100 000 € a augmenté de 28%
- celui dépassant les 500 000 € a augmenté de 70%
- 10% des revenus les plus élevés ont captés 33% des hausses des revenus

Les revenus d’activité n’ont progressé que de 11% pendant cette période alors que les revenus du patrimoine ont progressé de 46% et que les revenus exceptionnels (plus-values, etc..) de 55%.

Les personnes à très hauts revenus représentent 1% de la population mais perçoivent 5,5% des revenus d’activités, 32% des revenus du capital et 48% des revenus exceptionnels (plus-values, stock-options, etc.)

Le taux d’imposition des très hauts revenus est en moyenne de 20% . Parmis les plus aisés, ¼ paient moins de 15% d’impôts et ¼ paient plus de 35% d’impôts.

Inégalités de niveaux de vie et pauvreté :

Je vais m’attacher à évoquer les inégalités de vie et la pauvreté en citant quelques chiffres qui à eux seuls témoignent du scandale des inégalités qui s’accroissent régulièrement :

- en 2007 le niveau de vie médian est de 18 170 € par an (1 514 € par mois) alors que le niveau de vie moyen, est de 21 080 € par an (1 757 € par mois).
- 10% des personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 010 € par an

Par convention, l’INSEE précise que le seuil de pauvreté monétaire est fixé à 60% du niveau de vie médian mois (En France comme en Europe le seuil de 60% est privilégié) soit 908 € par mois.

Pour mémoire, en 2007 le RMI était de 455 € pour une personne seule et 682 € pour une personne avec un enfant ou un couple sans enfant.

- en 2007 13,4% de la population, soit 8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté monétaire, la moitié d’entre elles a un niveau de vie inférieur à 743 € par mois
- en 2007 9,9% des personnes actives au sens du BIT ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté alors que 15,3% des inactifs sont dans ce cas.
- 36,4% des chômeurs ont un niveau de vie en dessous du seuil de pauvreté


Niveaux de vie et pauvreté des immigrés :

Alors que les hommes et femmes politiques, surtout de droite parlent d’intégration sans jamais la faire, voici quelques données qui font vite comprendre qu’en matière d’intégration les immigrés sont doublement victimes, d’une part du délit de sale gueule et d’autre part de discrimination au niveau des revenus.

- en 2007 le revenu disponible moyen des ménages immigrés est de 25 390 € (2 120 € par mois) alors pour les autres ménages non immigrés il est de 33 720 € (2 810 € par mois). Le niveau de vie moyen est donc inférieur de 33% pour les ménages immigrés.

Les écarts constatés varient selon l’origine de l’immigré, par exemple l’écart est de 24% pour les immigrés venant d’Europe et de 42,7 % pour les personnes venant du Maghreb 

En matière de pauvreté des immigrés :

- le taux de pauvreté des immigrés est de 36,1% contre 13,4% pour l’ensemble de la population (voir plus haut) ;

- le taux de pauvreté est de 42,7% pour les ménages dont le pays d’origine est en Afrique contre 24 % pour les ressortissants européens.

Démonstration est faite que notre beau pays n'est pas le meilleur du monde et que les écarts se creusent entre les pauvres, de plus en plus pauvres et les riches de plus en plus riches. Malheureusement ce n'est pas avec Nicolas Sarkozy que cela bougera dans le bon sens puisque, bouclier fiscal aidant les riches n'ont pas de soucis à se faire. 

Quant aux 8 millions de pauvres pour eux c'est marche ou crève ! 

J'avais rédigé et publié ce billet début mai et il est parfaitement d'actualité avec cette journée mondiale du refus de la misère c'est la raison pour laquelle je fais cette piqure de rappel.

Source : INSEE les revenus et le patrimoine des ménages

Partage:

0 commentaires avisés:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Un billet au hasard ... ou pas

Comme Macron faites des discours creux avec le générateur de langue de bois

Hier soir avait lieu le premier "meeting" d'Emmanuel Macron, l'homme ni de droite ni de gauche bien au contraire, co...

Lettres recommandées

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com