Retraites : la journée de manifestations du 7 septembre en vidéos et photos

Je ne vais pas m'étendre sur les chiffres du nombre de manifestants communiqués par les subordonnés de Brice Hortefeux mais je me permettrai juste de dire qu'au fil des années ils se sont discrédités totalement en donnant des chiffres farfelus sans commune mesure avec la réalité. Résultat maintenant tout le monde, y compris la presse, ne retient qu'un chiffre, celui des organisateurs des manifestations qui se rapprochent le plus de la réalité. 

En ce qui concerne la manifestation parisienne, il y a avait tellement de monde, que FO n'a commencé a quitter la place de la République qu'à 18h passées alors que les premiers manifestants étaient partis à 14 heures. De plus étant donné la masse de manifestants présents, le cortège à pris deux chemins différents puisque notamment la CGT a pris le boulevard Voltaire qui l'espace d'une après midi est devenu le Boulevard de la CGT puisque cette organisation occupait le boulevard du début à la fin. Vraiment impressionnant !


Comme prévu, j'étais donc dans la manif, tout d'abord devant les ténors socialistes qui avaient fait le déplacement et la première secrétaire Martine Aubry était là, accompagnée d'Harlem Désir, David Assouline, Benoit Hamon, Vincent Peillon, Claude Bartolone, Anne Hidalgo, Jean-Paul Huchon, François Lamy et tant d'autres. 


C'était la grosse affluence et la bousculade pour approcher et prendre quelques photos. Après cet interlude je suis passé au plat principal et me postant pile poil devant un feu tricolore au milieu de la chaussée ce qui m'a permis de faire quelques photos et vidéos.

Tous les leaders syndicaux étaient ensemble en début de cortège puis vint d'abord la CFE-CGC qui avait mobilisé bon nombre de ses troupes puis la CFDT qui mis plus de 1h30 a défiler devant moi dans un flot continuel de militants. Je dois reconnaitre que j'avais rarement vu ce syndicat aussi fortement mobilisé.





manifestation à Paris contre le projet retraite
envoyé par melclalex. - L'info internationale vidéo.


Puis toujours dans une ambiance bon enfant SUD, l'UNSA prire le relais avec toute autant de détermination et de présence. Les slogans bien sentis, les "chansons" reprises à tue-tête par les militants. J'ai bien aimé les drapeaux SUD Solidaires qui sont de couleurs différentes selon la branche ou le domaine d'activité.




manifestation à Paris contre le projet retraite
envoyé par melclalex. - L'info video en direct.


C'était la journée cauchemar pour le pouvoir qui va sortir sa pochette surprise avec des modifications de texte qu'il avait déjà dans ses cartons. Il s'agira ensuite aux leaders syndicaux d'étudier les suites à donner à cette belle journée de l'été finissant.

Partout en France les français ont montré qu'ils ne voulaient pas de la retraite à 62-67 ans et autant le dire, Eric Woerth est la cible n°1 à égalité avec Nicolas Sarkozy.


Enfin pour conclure, je ne peux passer sous silence la provocation, une de plus, du jeune coq de l'UMP, Benjamin Lancar venu en fin d'après-midi humer l'air de la place de la Nation lieu de dispersion des cortèges. Il n'a rien trouvé de mieux que de solliciter une interview TV devant des syndicalistes médusés et forcément ça a chauffé un moment jusqu'à ce qu'il s'échappe dans une station de métro. Ce jeune homme ne respecte rien et surtout pas les salariés venus défendre leurs idéaux et leur retraite à 60 ans.

Je crois que dans le futur, comme dirait les Tontons flingueurs : "Il va avoir des réveils pénibles".

Comme vous avez été sages, vous avez droit à un diaporama.






Commentaires

  1. Sur son blog, l'idiot populaire Benjamin Lancar en pleurniche encore.

    RépondreSupprimer
  2. celui là c'est un sacré personnage ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.