La réforme des retraites où la débâcle des sentiments

Depuis hier les français savent encore plus que la droite française a fait le choix de l'affrontement avec les salariés en décidant de les faire travailler plus longtemps au mépris des engagements de Nicolas Sarkozy qui prétendait ne pas avoir été élu pour modifier l'âge de la retraite. 

Hier la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi de réforme des retraites, après un débat de dupe avec les élus de l'opposition qui minoritaires n'ont rien pu faire face à l'armada UMP et Nouveau Centre (ersatz de parti politique).

Le gouvernement ne fait pas de sentiment avec les français qui devront attendre 62 ans pour pouvoir partir en retraite et pire encore, avoir 67 ans pour avoir une retraite pleine et entière.


Une personne qui a commencé à travailler à Bac+2 après son BTS à l'âge de 20 ans,  travaillera donc 47 ans (beaucoup de trajets en Métro) pour obtenir une retraite pleine à 67 ans.

Certes le volet pénibilité n'est pas encore validé mais le corps central du projet de loi est maintenant validé et nonobstant les débats parlementaires au sein des 2 chambres, il sera voté à la rentrée.

Alors que la gauche a toujours privilégié l'homme, son bien être en introduisant au fil du 20ème siècle les congés payés et la réduction du temps de travail,  la droite quant à elle a favorisé le productivisme au bénéfice des actionnaires des sociétés employeurs.

Les progrès de la médecine, l'amélioration de la qualité de vie et une alimentation plus saine, une meilleure forme,  aidant, l'espérance de vie a progressé au fil des ans. Au lieu de faire bénéficier les français de ces "gains", le gouvernement préfère augmenter la période de salariat pour des raisons financières qui pèseront à 85% sur les salariés alors que dans le même temps le parti socialiste a démontré qu'il était possible de faire autrement :


Au delà des discours, il y a là un réel clivage entre les points de vues des libéraux et ceux de la gauche, c'est ainsi depuis la nuit des temps de la révolution industrielle.

Nous nous retrouverons probablement le 7 septembre prochain dans la rue pour manifester contre le projet du gouvernement, comme nous y étions le 24 juin dernier.

Avant de nous quitter regardez donc ce petit clip, j'ai bien rigolé.



Wikio

Commentaires

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...