C'est le congrès du PCF mais tout le monde s'en fout

Ce week-end se déroule le 35ème congrès du Parti Communiste Français mais qui s'y intéresse ? 

Bien peu de monde en réalité. Il y a bien longtemps que les cocos comme on aime à les appeler, n'attirent plus les foules.

Pire encore, ils partent en courant ! Cette semaine plus de 200 militants et élus ont "rendu leur carte" car ils ne s'y retrouvaient plus. Pensez donc ils se disent rénovateurs et "faute de renouvellement, le PC s'est replié sur lui-même; sa cohérence est aujourd'hui faite de souvenir et son poids dans l'espace public est marginal" déclarent-ils. 

Et puis, il y a aussi l'alliance avec le parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui communicateur de talent, accapare l'attention des médias au grand dam des "historiques" du PCF.

Dans mon jeune temps je lisais l'Huma, j'étais membre de la CGT et j'ai connu un PCF fort, puissant, qui en imposait à tous, qui était un parti majeur et représentait tout de même 21% des voix aux élections législatives de 1973. 

Il était dirigé par un Georges Marchais inimitable, un fidèle de l'URSS stalinienne dont il jugeait le bilan "globalement positif".

La lente mais irrémédiable agonie est en route depuis longtemps et surtout depuis que le PCF s'est transformé d'un parti d'opposition en parti de gouvernants avec des ministres dans le gouvernement Mauroy de 1981.

Leur alliance avec le PS leur a été fatale puisqu'un d'un discours résolument révolutionnaire le PCF est passé à une attitude de gestionnaire gouvernemental qui au final ne le différenciait que peu de l'attitude du PS de Mitterrand. 

Et puis les évènements en Europe de l'Est au sein de pays voulant se libérer du joug communiste (Charte 77 en Tchécoslovaquie, le Printemps de Prague, Solidarnosc en Pologne, ...) la chute du mur de Berlin et de l'idéal communiste ont précipité les militants et les électeurs devant la dure réalité du communisme de l'URSS et du pacte de Varsovie soutenu par le PCF.

Et c'est ainsi que des discours flamboyants de Georges Marchais nous sommes passés à ceux lénifiants de Marie-George Buffet, c'est ainsi que le discours révolutionnaire est maintenant audible quand il est tenu par Olivier Besancenot (NPA) ou Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) mais plus entendu quand le PCF le tient.

Il semble que lors de ce week-end le PCF se dote d'un nouveau secrétaire général , si j'osais je dirai que ce n'est pas d'un patron dont le PCF à besoin mais d'idées neuves, mais j'ai trop de respect pour les militants communistes pour le dire.

Wikio

Commentaires

  1. La presse s'y interresse un peu quand même, de façon inversement proportionnel au poids électoral du PCF.
    Les français eux ne s'y interressent pas du tout me semble t-im

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...