Bloody Sunday : enfin la vérité

Le 30 janvier 1972 est un dimanche de sinistre mémoire pour les Irlandais. Ce jour là, les parachutistes du 1er régiment de l'armée britannique tirent sur une manifestation non-autorisée à Londonderry. Ils assassinent en toute impunité 14 manifestants pacifistes qui n'étaient pas armés.

Hier le premier ministre britannique David  Cameron a déclaré "Ce qui s'est passé le jour du Bloody Sunday était non justifié et non justifiable. C'était mal. Le gouvernement est responsable de la conduite des forces armées. Au nom du gouvernement, je présente mes excuses."

Il a fallu 38 ans pour que l'état britannique reconnaisse enfin la responsabilité de ses soldats dans ce massacre gratuit de catholiques qui manifestaient pour leurs droits civiques dans une Irlande du Nord protestante. 

Cette année 1972 est terrible, la répression fera 470 morts dans des émeutes qui mirent à feu et à sang quelques villes d'Irlande du Nord sous le joug implacable des britanniques. La minorité catholique y est pourchassée, maltraitée, emprisonnée, réprimée et cela depuis plus de 60 ans.

De son côté dans cette guerre qui ne portait pas ce nom,  l'IRA (Irish Republican Army) entre 1969 et 1972 perpétra des attentats sanglants contre l'armée britannique et continuera jusqu'à déposer les armes bien longtemps après ce bloody-sunday.

Il est maintenant tant que les victimes obtiennent réparation.


Wikio

Commentaires

  1. Pour être précis, l'IRA a aussi perpétré des attentats contre des civils. Je me souviens très bien d'un noël (1973 ?) en tant qu'ado habitant à Londres, où tous les restaurants avaient mis du grillage fin sur leur devanture, car la dernière trouvaille de l'IRA était de jeter des bombes à travers les vitres des restaus, sympa. J'ai aussi connu la période (1976) où je traversait Londres deux fois par jour en métro, et apprenait de temps en temps le soir qu'un bombe avait éclaté dans la station X ou Y. Ayant vécu cela, et tout en sachant que le combat des catholiques du nord est en grande partie légitime, et que les protestants peuvent être politiquement exaspérants, j'avoue néanmoins ne pas m'être beaucoup ému du sort des prisonniers de l'IRA, Bobby Sands y compris. Que McGuiness soit devenu un sage politique, tant mieux, il fut un temps où il nous glaçait le sang, au sens propre. Et le "brave" Jerry Adams doit avoir son compte bien rempli de cadavres sur la conscience à commencer par son propre camp, car on défouraillait beaucoup entre "potes" de l'IRA...
    Je suis soulagé de savoir que la paix est péniblement arrivée, mais on peut faire confiance aux "orangistes" pour venir tous les ans jeter de l'huile sur la braise encore chaude... Mais si l'Irlande se pacifie vraiment alors cela montre une fois de plus que le pire n'est jamais sûr et que l'espoir doit être conservé, et ça vaut pour la Palestine par exemple.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée soit immédiatement soit 2 jours après la publication des billets cela ne doit pas vous empêcher d'en poster.

En règle générale, sachez que les commentaires à caractère raciste, antisémite, haineux, injurieux, diffamatoire et pornographique ne seront pas tolérés tout comme ceux révisionnistes et sexistes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...