Faut-il vraiment croire de Villepin ?

La fracture n'est pas que sociale puisque la majorité présidentielle commence elle aussi à se fracturer. 

Hier nous avions Hervé Morin qui déclarait vouloir "faire émerger un projet et un candidat" pour 2012" ce matin nous avons JL Borloo qui déclare qu'il faut "d'une manière ou d'une autre, regrouper ces centristes, ces socio-démocrates et les écologistes"  et voilà qu'un ancien premier ministre de Jacques Chirac en la personne de Dominique de Villepin sort le canon de 155 et se déclare "mal à l'aise dans la politique menée aujourd'hui par la majorité" et se lance dans la création d'un nouveau (énième) parti politique.




Cessez le feu ou l'empereur fait donner la garde !

Il faut dire que depuis la déroute des armées impériales, dimanche dernier aux élections régionales, certains ont décidé de quitter le côté obscur de la force pour rejoindre les rebelles. Oh bien sûr ils ne sont pas près à décoller pour la planète Tatouine  occupée par les armées rebelles des Jedi socialistes mais tout de même, on sent ici où là poindre quelques velléités indépendantistes annonciatrices du grand big-bang de l'étoile noire.

Pour autant, doit-on croire sur parole ceux qui s'en prennent à la politique du gouvernement alors qu'eux même en on dirigée ou accompagnée une très ressemblante dans les années passées.
Personnellement je suis peu attiré par les soudaines prises de consciences sociales et populistes des dirigeants de la droite française qui n'ont eu que de cesse de rabioter les avantages sociaux négociés et acquis au fil des décennies.

Par conséquent je me garderai bien d'applaudir à deux mains Dominique de Villepin qui avait tout de même réussi l'exploit de faire descendre dans la rue des millions de jeunes, à propos du CPE quand l'un de ses prédécesseurs, tout aussi brillant, avait fait en sorte de paralyser le pays en braquant des millions de personnes sur le dossier des retraites.

Wait &see

Commentaires

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...