"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

Primaire à gauche : un premier débat sans réelle surprise

Donc hier a eu lieu le premier grand raout télévisuel des concurrents de la primaire à gauche et chacun a pu apprécier ou pas les prises de position de son champion préféré. 

Personnellement je n'ai pas été déçu par Arnaud Montebourg qui je le pense, à démontré qu'il avait l’étoffe d'un présidentiable tout à la fois sérieux et compétent. Et encore ce n'était que le premier débat, vous allez voir la suite ....

Par contre j'ai trouvé que les candidats avaient du mal à exprimer et développer leurs idées dans un temps bien trop court. On n'aborde pas le sujet du "Made in France" en 1 minute 30 si on veut être sérieux et développer ses arguments et que dire du temps qu'il faudrait pour évoquer sérieusement la 6 ème république préconisée par Montebourg depuis 2001.

Pour le reste, je n'ai pas été trop surpris par les autres candidats, Valls faisant du Valls droit dans ses bottes notamment à propos du 49.3 pour la loi El Khomri, Peillon philosophant toujours autant, Hamon fidèle à lui-même en tant que partisan de la décroissance de l'emploi qui selon lui va disparaître, Pinel a bien défendu ses idées, de Rugy m'a donné l'impression d'être plus écolo-centriste que de gauche, quand à Bennahmias je dois reconnaître que c'est la seule surprise pour moi, il nous a fait son numéro de soliste qui mériterait d'être en première partie du spectacle de Gad Elmaleh et Kev Adams, il avait dû manger un clown à la cantine de TF1 avant le débat.

Comme on dit, la partie reste ouverte et je ne sais pas qui sera vainqueur au soir du 29 janvier prochain ... même si je peux exprimer, comme dirait les sondeurs, "un souhait de victoire", en faveur de Montebourg, 

Le prochain débat arrive vite puisqu'il se tiendra dimanche à 18h. 



Je vous propose de relire la déclaration d'Arnaud Montebourg expliquant les raisons de sa candidature ainsi que quelques clips vidéos de certaines de ses interventions.

"J'ai toujours été constant dans mes convictions et mes combats: contre les paradis fiscaux, contre l'austérité, pour une VIème République, pour le patriotisme économique, pour une Europe enfin au service des peuples.
J'ai l'expérience de l'État, je sais ce qu'on peut en faire, ou pas.
En cet instant, je pense aux ouvriers de Florange, à ces travailleurs précaires aux fins de mois difficiles, à ces professeurs des écoles, ces infirmières, cette France qui travaille ou voudrait travailler ; c'est pour vous que j'ai posé ma candidature. Je demande votre confiance pour écarter l'extrême droite, battre le candidat libéral brutal qu'est François Fillon, et unir les gauches.
Mon projet n'est pas un projet de gestion résignée, c'est un projet de transformation concrète et profonde du système économique et financier, politique et européen, pour reprendre en main notre destin et peser sur nos vies: la grande politique du Made in France, la relance économique et écologique, la sécurité sociale professionnelle, pour nous libérer du chômage de masse, la reconstruction de l'éducation nationale, de la santé, pour faire reculer les inégalités et la pauvreté, une République forte face au terrorisme, dans un pays meurtri, qui saura toujours défendre ses libertés.
Je veux être le président de la volonté et du courage; le courage de rebâtir la France, et l'Europe, avec vous."











Partage:

Macron ou la révolution en carton : 71 centimes de plus par jour pour un Smic !

A en croire ses fans et une partie de la presse bouche bée, comme elle le fut en 2006 devant Sarkozy, Macron serait un homme nouveau avec des idées géniales et vous allez voir ce que vous allez voir avec Macron c'est la révolution ! 

Comme évidemment j'ai tendance à ne croire que ce que je vois je me suis penché sur la super nouvelle mesure prévue par Macron qui doit révolutionner le financement de la Sécurité Sociale.

Il s'agit selon son projet, de supprimer les cotisations salariales maladie (0,75% du salaire brut) et celles de l'assurance chômage (2,4% du salaire brut) ce qui fait donc 3,15% du salaire. C'est chouette ! ... tout en augmentant la CGS de 1,7%. Là, c'est déjà nettement moins chouette.

Si on transpose tout cela en euros, pour un Smic à 1480,27€ (brut) au 1er janvier 2017 et un salaire de 2500€ (brut) voilà ce que cela représente :
  • Pour un Smic (1480,27€ x 3,15%) -1480,27 = 46,63€ de gain de pouvoir d'achat par mois.
  • Pour un salaire à 2500€ : (2500€ x 3,15%) - 2500€ = 78,75€ de gains

Mais dans le même temps Emmanuel Macron veut augmenter la CSG de 1,7%. Sachant qu'elle n'est appliquée que sur 98,75% du salaire brut cela équivaut donc à 1,67% d'augmentation de la CSG. Ceci donnerait donc :
  • Pour un Smic : 1480,27€ x 1,67% = 24,72€ à payer en plus
  • Pour un salaire de 2500€ : 2500€ x 1,67% = 41,75€ à payer en plus

Au final la super mesure révolutionnaire de Macron ferait donc 3,15% - 1,67% = 1,48% de gain sur le salaire brut. Là encore je vais transposer cela en euros pour que chacun se rende bien compte des sommes en jeu pour un salarié au Smic et un salarié percevant 2500 € :

  • 1480,27€ x 1,48% = 21,91 € de plus par mois (262,92€ sur 12 mois) soit pour un mois de 31 jours : 71 centimes par jour.
  • 2500€ x 1,48% = 37€ de plus mensuellement (444€ pour 12 mois) soit 1,19€ par jour
Ainsi donc la super révolution magique de Macron permettrait à un smicard d’augmenter .... considérablement son salaire de ... 71 centimes par jour. Sans nul doute, les 11% des salariés payés au Smic, soit environ 1,7 millions de salariés, vont se précipiter en avril prochain pour glisser dans l'urne un bulletin de vote Macron.

Plus sérieusement, on constate que cette proposition de Macron n'a absolument rien de sociale puisqu'au contraire elle va augmenter encore davantage l'écart de salaire dans les entreprises.

Enfin et bien évidemment je vous fais grâce des possibles et probables soucis constitutionnels d'une telle mesure.

En conclusion et à la lecture de ces quelques éléments précisément chiffrés vous aurez compris que la fameuse révolution n'est pas pour demain.

Partage:

Ah, voilà 2017 qui commence


Partage:

Arnaud Montebourg : 20 propositions clés et un projet alternatif complet


Dans un mois, le 29 janvier exactement, les sympathisants de gauche choisiront lors du second tour des primaires citoyennes, celui qui représentera la Belle Alliance Populaire lors de l'élection présidentielle d'avril et mai prochain.

Avant cela et pour vous aider dans votre choix, Arnaud Montebourg publie ses 70 propositions de son projet alternatif, réparties en 14 thèmes,


(cliquez pour accéder au site)Les 70 propositions d'Arnaus montebourg
Le projet France est issu d'un travail de longue haleine d'Arnaud Montebourg et son équipe, de multiples rencontres aux 6 coins de la France, de prises en compte des attentes formulées par des centaines de citoyens sur le site internet http://www.arnaudmontebourg-2017.fr/, d'échanges avec des salariés du privé comme des fonctionnaires, des agriculteurs, des artisans, des retraités, des commerçants, des non-salariés, des enseignants, des chefs d'entreprises petites et grandes, des syndicalistes, des élus.

Le projet France correspond à une attente, celle d'une nouvelle France.

Du fond, du concret, du sérieux, du contenu, des idées, voilà donc un véritable projet pour la France.

(cliquez pour agrandir)



Ah au fait le 18 janvier vous êtes les bienvenus au meeting "parisien" d'Arnaud Montebourg (horaire précisé ultérieurement).




Les 22 et 29 janvier participez aux primaires de gauche et choisissez l'alternative, venez voter Arnaud Montebourg.



Partage:

Joyeux Noël à toutes et tous


Joyeux Noël à vous tous qui passez par ici.













Partage:

La citation du dimanche [n°261] Jacques Chirac

"Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute et je bois de la bière"
Jacques Chirac
Février 1995
Libération


Partage:

Le Projet France : Arnaud Montebourg et le Made in France #PrimairesCitoyennes

J'entame une série de billets de blog présentant, en quelques visuels synthétiques, le projet d'Arnaud Montebourg pour la primaire à gauche.
Il s'agit bien évidemment de propositions concrètes déjà évoquées pour la plupart lors du discours de Frangy le 21 août 2016.

Je commence par le Made in France, sujet sur lequel Arnaud Montebourg a le leadership en France depuis très longtemps et au moins depuis 2011 et son livre "Votez pour la démondialisation" puis ensuite, alors qu'il était ministre, avec "la bataille du Made un France".

Le sujet de la relocalisation prend de plus en plus d'importance dans le monde et notamment dans l'occident qui a vu la mondialisation heureuse de l'OMC, amener délocalisation, chômage de masse et disparition d'usines et d'entreprises un peu partout. Les électeurs ont pris conscience que les dégâts des délocalisations vers l'Asie notamment, nécessitaient une réaction. Alors ils votent maintenant pour des candidats qui veulent plus de protectionnisme, plus de patriotisme économique qui n'a rien à voir avec le nationalisme de certains partis extrémistes. Il n'y a qu'à constater l'élection de Trump et le vote du Brexit pour se convaincre du vote protectionniste.


En France Arnaud Montebourg n'a pas d'équivalent en matière de protectionnisme européen et de patriotisme économique et l'un des seuls qui portent fort la voix de ceux qui en ont assez des excès de la mondialisation et de la faiblesse de l'Europe de Bruxelles, "l'idiote du village global". D'ailleurs son action au sein du gouvernement a été saluée par la presse spécialisée.

Voici donc la fiche synthétique présentant succinctement le Made in France, partie intégrante du Projet France.

(cliquez pour agrandir)



Sous peu nous verrons plus précisément les propositions d'Arnaud Montebourg à propos des marchés publics réservés aux PME.


Partage:

Alep 2011-2016, l'espoir, la guerre, l’anéantissement


Au printemps 2011, ils espéraient plus de liberté, ils souhaitaient la démocratie, ils voulaient exprimer leur envie de vivre libre et ont manifesté dans la paix pour cela. Mais le régime de Bachar Al-Assad ne l'a pas voulu et a entamé la répression des opposants à son régime. Il n'a jamais voulu céder comme l'avaient fait les régimes tunisien et libyen confrontés aux "printemps arabe" de 2011, alors Al-Assad a réprimé, torturé, assassiné, exécuté des dizaines de milliers d'enfants, de femmes et d'hommes épris de liberté.

Comme il n'était pas assez fort militairement pour "regagner" la ville d'Alep, Poutine est venu l'aider avec "ses conseillers militaires" au sol et ses forces aériennes, puis l'Iran est aussi venu apporter son soutien militaire à Al-Assad l'alaouite (variation de l'islam chiite) et puis les milices Hezbollah sont venues elles aussi semer la mort.

Le dernier carré des résistants a cédé sous les bombes, les balles, les obus, les fusils d'assaut, les couteaux.

Al Assad est un barbare meurtrier de son peuple.

RIP









Souvenons nous des propos prononcés par le Président de la République, François Hollande, le 20 septembre 2016 à la tribune de l'ONU : 

"La tragédie syrienne sera devant l'Histoire une honte pour la communauté internationale si nous n'y mettons pas fin rapidement"

Et bien la honte est là ! L'ONU est restée impuissante, comme d'habitude, face à la Russie. La lacheté des membres de l'ONU et l'impuissance voulue des pays occidentaux sont une honte absolue et l'ONU doit être tenue co-reponsable de ces massacres.

Je suis plus qu'ecoeuré, je suis révolté face à l'indigence des gouvernants de ce monde qui manient les mots à la tribune ... sans aucun effet concret sur le terrain. 

Les dictateurs peuvent continuer, ils ne craignent rien.





Mes billets sur la Syrie : http://www.perdre-la-raison.com/search?q=r%C3%A9volution+syrie
Partage:

La citation du dimanche [n°260] Emmanuel Macron

"Il ne serait pas réaliste d'imposer un doublement de la rémunération pour les salariés qui travaillent le dimanche car certaines petites enseignes n'y survivraient pas"


Emmanuel Macron
11 décembre 2014



Nota : Avec Macron travailler plus c'est  ..... sans gagner plus.






Partage:

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Un billet au hasard ... ou pas

Savez-vous combien coûte l'aide aux entreprises via le CICE et les autres exonérations ?

Le Medef a pour habitude de quémander régulièrement auprès des gouvernants se succédant au pouvoir; des allègements, des simplifications,...

Lettres recommandées

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com