"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" - Paul Eluard

Vincent Peillon, candidat de l'inutile

Voilà donc qu'un professeur de philo enseignant en Suisse, se déclarerait candidat à la primaire à gauche. Allons bon ! 

Vincent Peillon, puisqu'il s'agit de lui, souhaite donc devenir Président de la République, sans projet, sans idée et éloigné des préoccupations des Français travaillant en France. On aura tout vu !

Remarquez avec lui on en a vu d'autres puisqu'il est devenu avec le temps le spécialiste de la trahison politique de "ses amis". Une première fois au congrès PS du Mans ou il trahit Montebourg pour aller à la soupe et rejoindre Hollande à la direction du PS et une seconde fois en 2009 ou il a abandonné Ségolène Royal pour se rallier à Martine Aubry et intégrer la direction du PS.

Bref, si brillant soit-il, Vincent Peillon qui se déclare soudainement candidat n'est sans doute pas celui qu'il faut pour le pays et je doute que lors de cette courte campagne électorale des primaires nous en sachions beaucoup plus sur ses intentions politiques. Un projet de cet ampleur pour la France ne se construit pas en quelques jours. 

C'est un spécialiste en contorsions politiciennes et si l'on en croit les sources autorisées qui s'autorisent à penser, cette candidature serait téléguidée par des esprits revanchards après la défection de François Hollande. La cible visée étant Manuel Valls qui de fait perdrait des suffrages au bénéfice de Peillon. Il s'agirait donc d'une candidature pour faire perdre les autres mais jamais pour gagner. Quand on n'en arrive à ce niveau, alors même qu'il y a tant de difficultés dans notre pays, alors on touche le fond ! C'est proprement inadmissible,

La primaire à gauche n'est pas un congrès du PS !

Et puis preuve que cette candidature vient de nulle part, n'est-ce pas Peillon qui déclarait au printemps dernier :

"J'ai fait vingt-deux ans de congrès et de bureaux nationaux du PS, d'élections, de campagnes, de petites phrases... Ce n'est plus mon envie ni mon agenda"

Alors à sa place je continuerai tranquillement à donner des cours de philo ... seul domaine où, au fond, il excelle.


Partage:

Hollande, c'était pourtant si simple ...

Voilà Hollande ne sera plus Président et veut plus l'être après mai 2017. Hier soir j'étais estomaqué par cette nouvelle improbable car je ne m'y attendais absolument pas. Je pensais qu'il tenterait sa chance avec son bilan qu'il nous déclara bon hier soir.

J'ai de grands et beaux souvenirs de la campagne de 2011/2012. Tout avait commencé en 2011 quand je faisais campagne pour Montebourg lors de la primaire puis à partir de novembre j'avais rejoins la team Hollande avec tous les Leftblogs pour appuyer sa candidature et le porter vers l'Elysée.

Avec mes autres copains des Leftblogs nous avons alors vécu une période fantastique ou l'on écrivait et publiait au minimum un billet de blog par jour pour attaquer Sarkozy et promouvoir Hollande.

C'est une belle et grande période que je garde en mémoire et je vais vous l'avouer j'éprouve une forme d'affection pour Hollande qui a enfin fait gagner la gauche 24 ans après la dernière victoire de Mitterrand. Je suis un socialiste ou sympathisant socialiste depuis mon premier vote et à mes yeux, le seul parti en capacité de gouverner à gauche à toujours été le PS. C'est pourquoi j'ai versé ma larme en 1981 devant mon téléviseur, et en 2012 sur la place de la Bastille.

Malheureusement les vicissitudes de la vie politique font qu'avec le temps, qu'avec la crise qui s'éternise il m'a semblé et il me semble toujours qu'il faut penser au peuple qui te porte à la Présidence et non pas seulement à se comporter comme un gestionnaire comptable d'entreprise devant son compte en T.

Hollande a fait certains choix économiques qui ne sont pas ceux que j'approuve, en privilégiant l'offre, comme les libéraux, il en a oublié ceux qui l'avait élu et les smicards dont le salaire n'a pas eu de coup de pouce depuis 2012, et les retraités dont la dernière revalorisation de leur pension remonte à 2013.

Il a aussi à mes yeux fait une faute avec la loi El Khomri qui est l'exacte contraire d'une politique défendant les salariés. Le résultat est cinglant dans l'opinion puisque sa cote est au plus bas.


Je ne sais pas s'il était mal conseillé mais ce sont des erreurs qui auront marquées son quinquennat. Pensez que le jour ou il annonce ne pas se représenter, la loi El Khomri sur la partie facilitant les licenciements économiques prenait effet. C'est un signe.

En votant pour lui en mai 2012, je ne pensais pas, je n'ai jamais pensé que nous en serions là 4 ans 1/2 plus tard. Mais enfin que de gâchis ! Au lieu d'un Macron, banquier d'affaires, comme conseiller économique (2012-2014) ne pouvait-il pas employer et écouter un autre conseiller moins libéral ... et plus socialiste ?

Mais bien sûr tout n'est pas à jeter dans les réalisations mais je crains que les électeurs ne se souviennent que des points noirs. On ne parle jamais des trains qui arrivent à l'heure, c'est ainsi. 

Les indicateurs macro-économiques (sauf le chômage) se sont largement améliorés en 4 ans mais pour le commun des mortels, électeur français, par exemple le % du PIB du déficit public et de la dette sont totalement abstraits alors que pourtant c'est évidemment très important.

Nous allons maintenant passer à autre chose, une nouvelle campagne des primaires va démarrer et comme en 2011 je soutiendrai le projet de Montebourg qui a changé, plus sage, plus professionnel, plus sérieux et surtout il porte un projet bien plus complet.

Après, si Montebourg gagne la primaire je continuerai dans le cas contraire je ne m'embarquerai dans l'aventure qu'avec des assurances. Il n'est en effet pas question que je supporte Valls si jamais il gagnait la primaire. Monsieur 49.3 n'a jamais été mon choix politique et ce depuis des années. Et évidemment Macron fera aussi sans moi.

Merci François, tu as été intègre, sans histoire judiciaire, sans magouille. Je crois qu'au fond tu étais mal entouré, pour le plus grand malheur de la gauche ce qui a entraîné des mauvaises décisions. C'était pourtant si simple de répondre à l'attente ... mais peut-être y avait-il trop d'espoir et d'espérance.







Partage:

Alors, qui de Fillon ou Juppé choisir ?


Vous avez regardé le débat de jeudi soir sans doute et vous hésitez à allez voter dimanche et pour qui ? En définitive je ne vais pas vraiment vous aider dans votre choix puisque ce sont les mêmes à quelques variantes sociétales et économiques près et que de toute façon si l'un des deux gagne le 7 mai 2017 au soir il présidera et gouvernera avec l'autre, c'est Fillon qui le dit. Alors .... 

Et puis souvenez vous que 4 des 5 concurrents perdants de la primaire à gauche ont été ou sont ministres voire premier ministre de Hollande, alors que ....


Pour ma part je n'ai pas changé d'avis, je n'irai pas voter dimanche.




Partage:

Voter Fillon ou Juppé, ou pas ?


Depuis dimanche soir c'est la déferlante dans la presse, les blogs, les réseaux sociaux, les repas de famille, les déjeuners à la cantine avec les collègues, au comptoir des bistrots, en terrasse, au restaurant, bref partout les aficionados de la chose politique ont commenté la surprenante écrasante victoire de Fillon qui a littéralement atomisé ses adversaires au 1er tour de la primaire à droite et renvoyé Sarkozy à sa famille pour notre plus grand bien.

Ne voulant être en reste, je vais mettre aussi mon grain de sel pour vous éclairer (tss tss j'en vois qui rigole là 😂) de mon point de vue qui est sans aucun doute d'une grande banalité pour un électeur de gauche n'ayant pas voté au 1er tour.

Je constate et suis convaincu qu'il n'y a pas d'un côté le vilain Fillon et de l'autre côté un gentil Juppé pour qui il faudrait voter car il serait "moins pire" que son concurrent. Ce sont tous les deux des personnalités dont je n'épouse absolument pas les idées, qui ont été ensemble dans des gouvernements avec Chirac et Sarkozy comme président. 

Il me parait donc évident qu'il faut laisser les électeurs de droite et du centre choisir leur candidat. De toute façon il sera battu par Montebourg qui, après avoir gagné la primaire à gauche, sera soutenu par toute la gauche et les écologistes lors du second tour de la présidentielle (sans aucun doute, hein ?).

Et puis je me souviens qu'à une époque, certains voulaient "faire barrage" à un habitant d’extrême droite de Saint-Cloud en votant Chirac, qui fut donc élu grâce aux électeurs de gauche à qui, il faut bien le dire, il a fait un bras d'honneur en forme de remerciement en appliquant son programme bien droitier dès son élection en avril 2002 alors qu'il avait obtenu un peu flatteur 19,88% au 1er tour.

Alors si vous avez envie d'aller voter, voilà un petit tableau comparatif de leurs propositions respectives, vous constaterez que l'un et l'autre n'ont rien de social puisque sont au menu : 

  • suppression des 35 heures et passage au 39 heures dan la fonction publique;
  • suppression des 35 heures dans le privé et passage à de 35h à 48h à négocier dans les entreprises;
  • augmentation de la TVA à 21% ou 22%; 
  • suppression de 300 000 ou 500 000 postes de fonctionnaires (selon le candidat); 
  • âge de départ à la retraite repoussé à 65 ans;
  • 100 milliards d'économies dans les dépenses publiques;  
  • Suppression de l'ISF; 
  • baisse de l'impôt sur les sociétés;
  • réduction "de charges" sur les entreprises, etc..




Entre la peste et le choléra je préfère m'abstenir dimanche prochain et si vous êtes de gauche je vous invite à faire de même.


Illustration : http://www.birdsdessines.fr/



Partage:

La citation du dimanche [n°259] Jacques Delors

"Il nous faut une véritable union politique c'est le seul instrument pour maîtriser la mondialisation"


Jacques Delors
Ancien Président de Commission européenne
le Monde
1er novembre 1995
Partage:

De gauche ? Voilà pourquoi vous n'irez pas voter à la primaire à droite.

Je ne pense pas un seul instant être en accord avec le contenu des principales propositions des candidats de la primaire à droite telles qu'elles sont présentées ci-dessous.

J'avoue quand même pouvoir trouver certaines de celles-ci intéressantes, notamment celles se rapportant à la réforme des institutions et au cumul des mandats. 

Mais pas d'emballement, il n'est pas question pour moi de cautionner l'ensemble ou un de ces projets par un vote.

Dimanche 20 novembre je reste chez moi et vous ?

(Je vous recommande de cliquer sur chaque image pour l'agrandir) 











Merci à Institut Montaigne pour ces illustrations, qui publie un grand décryptage fort intéressant.


Partage:

Assassinats du 13 novembre 2015 : rien n'est oublié, rien n'est pardonné


Elles étaient radieuses, heureuses de vivre, contentes d'être avec leurs ami(e)s, chéri, copains, famille pour boire un verre ou dîner en terrasse en ce 13 novembre où il faisait une température agréable, un temps idéal pour flâner dans Paris. Elles étaient ravies car ce soir là elles avaient décidé d'aller s'éclater au Bataclan pour une soirée rock & roll avec 1500 fans pour voir leur groupe de rock préféré les Eagles Of Death Metal.

La barbarie, la haine, l'obscurantisme, la sauvagerie a emporté Anna, Michelli, Hélène, Suzon, Hodda, Lola, Marie, Ariane, Charlotte, Nathalie, Marion, Maud, Haalima, Lucie, Djamila et les autres.




Ils étaient tout fou à l'idée d'aller boire un verre en terrasse en ce vendredi 13, avec leur copine et de refaire le monde, de discuter de leur job, de leurs études, de leur amour naissant, de leurs enfants, de la vie. Il désiraient par dessus tout ne pas manquer leur groupe de rock chéri, ils ne tenaient pas en place en attendant qu'ils soient sur scène, ont bu une bière dans un gobelet en plastique comme d'habitude au Bataclan, puis leur groupe fétiche a commencé à jouer, rien ne devait arrêter les riffs de guitare sauf le fanatisme de 3 assassins islamistes.

Grégory, Mohammed, Germain, Mathieu, Alban, Christopher, Eric, Fabien, Mathias, Gilles, Renaud, Hugo, Victor, Manuel ont eu leur vie brisée par la fureur de sauvages fanatisés.


130 morts et 413 blessés : 


Nous ne pardonnons pas, nous n'oublions pas ... Jamais 
We do not forgive - We do not forget ..... Never









Partage:

Montebourg seul recours pour la gauche face aux Trump français ?

Depuis hier les commentateurs sont consternés par la victoire de Trump et chacun de donner son appréciation de la situation et critiquant "le populisme" qui nous dit-on serait responsable de l'élection de Trump

Ces mêmes commentateurs, journalistes, éditocrates, blogueurs, découvrent soudainement comme par miracle, que la mondialisation galopante serait après tout l'une des responsables de la victoire de Trump.

Quelle révélation ! Si ces mêmes personnes avaient écouté et lu ce que quelques personnalités écrivent et disent depuis au moins 2011 à propos de la mondialisation heureuse chère à Pascal Lamy, au lieu de se foutre d'eux, ils ne seraient pas surpris par la victoire de Trump, odieux personnage s'il en est pour qui je n'aurai pas voté si j'avais été américain.


"Tout le monde pratique la protection de son système. Les seuls naïfs du système mondial, ce sont les Européens. La Chine est en train de ruiner une grande partie de l’Europe. La France est un paradis fiscal pour les grandes entreprises et un enfer pour les PME". 

Arnaud Montebourg 
le 15 septembre 2011 
Débat des candidats à la primaire


Une fois ceci précisé on observe un programme économique très protectionnisme et tourné vers les citoyens américains, avec :
  • une relance keynésienne, 
  • une augmentation de la dépense publique, 
  • des grands travaux,
  • des baisses d'impôts 
  • des investissements massifs dans les infrastructures américaines (de 500 à 1000 milliards de dollars selon "les experts"), 
  • la création de millions d'emplois publics (25 millions en 10 ans semble t-il), 
  • l'instauration de barrières douanières visant les produits chinois (droits de douane de 45% contre 4,2% actuellement) et asiatiques d'abord et américains ensuite s'ils sont produits ailleurs qu'aux USA, 
  • un départ (ou pas) de l'OMC. 
Bref, Trump ne fait pas que du populisme, il veut mettre en place davantage de protectionnisme au bénéfice de l'emploi de ces concitoyens. Bien évidemment ça ne sera pas simple car les autres pays seront peut-être tentés, par réciprocité, d'instaurer aussi des droits de douanes élevés.

En France et en Europe, la mondialisation heureuse de l'OMC surtout depuis que la Chine y a été intégrée, fait des ravages depuis longtemps mais la droite et la gauche de gouvernement ici ou là en Europe font les sourdes et aveugles et font fi de la colère des peuples, on continue tranquillement comme avant, on gère les déficits, on gère la dette on tente de respecter des accords obsolètes comme celui de Maastricht et ses fameux 3% et advienne que pourra.

Bref on gère pépère comme ci rien n'avait changé, en sous estimant le problème et en privilégiant l'offre à la demande par exemple avec le CICE et le Pacte de Responsabilité qui coûtent des milliards sans effet sur l'emploi.
Alors que dans le même temps le dernier coup de pouce du SMIC remonte à juillet 2012, que les retraites sont gelées depuis 2013, que l'imposition des ménages a colossalement augmenté quand dans le même temps celle des entreprises a baissé et que le chômage a explosé lors de ces 10 dernières années.

Malheureusement, tout cela engendre une attirance des citoyens pour les personnalités politiques qui leur paraissaient les écouter et les voilà votant FN. En France depuis mai 2012, le Front National a obtenu des résultats à chaque élection, des députés, des sénateurs, des conseillers régionaux, des conseillers départementaux, des mairies, comme jamais ce parti n'en n'avait eu et là, au même instant, la gauche de gouvernement perd toutes les élections passant de Waterloo à la Bérezina électorale à chaque élection.

Et quelle est la réponse de la droite et de la gauche à ce vote de rejet ?

A droite ils n'ont toujours pas compris pourquoi ils avaient été battus en 2012 puisque 5 ans plus tard ils ressortent leurs vieilles recettes anti-sociale comme la suppression de l'ISF, la suppression des 35h, suppression de centaines de milliers d'emplois de fonctionnaires, la retraite à 65 ans etc. qui ont pour conséquence de repousser leurs électeurs vers le FN car il n'ont toujours pas compris non plus que gouverner c'est s’intéresser aux gens et pas seulement à la comptabilité publique

A gauche, on voit depuis 2012 une accumulation de bêtises (voir ci-dessus) qui ont poussé les classes populaires vers les extrêmes. Il est certain que ratifier le traité "Merkozy" sans une modification comme l'a fait Hollande alors qu'il disait vouloir le renégocier n'est pas fédérateur, si l'on ajoute le travail du dimanche, les heures supplémentaires minorées, l'inversion des normes pour les accords sociaux, des référendums à l'initiative des minoritaires, des retraites figées depuis 2013, le SMIC sans coup de pouce depuis 2012, le débat sur la déchéance de nationalité ont amené les électeurs de gauche à douter. 

Mais la solution à gauche existe en la personne d'Arnaud Montebourg qui porte ses idées sur la démondialisation depuis 2010. En 2016, il est toujours animé de ses mêmes idéaux privilégiant le "made in France", le protectionnisme européen et le patriotisme économique, il formule des idées précises sur le redémarrage de l'économie. Tout cela est très sérieux et bien loin des caricatures, des critiques ad-hominem, des insultes de certains personnages sans intérêt ni envergure que l'on peut découvrir sur les réseaux sociaux contre Arnaud Montebourg.



Au moment d'écrire ce billet je me suis mis à rechercher dans mes archives ce que j'écrivais en 2011. Chose troublante pour moi de constater que ce que j'écrivais en août de cette année là, je pourrais à nouveau le faire en novembre 2016 à quelques mots et noms près.

Extrait de mon billet du 23 août 2011 : " .... Cet homme ne se contente pas de propos policés, il aime à en découdre avec les gouvernants en proposant clairement de faire demain autrement que ce qui est fait depuis tant et tant d'années. Pour sortir de la crise il faut faire autrement et en tout cas différemment de cette entente cordiale consistant à gérer les milliards sur le dos des citoyens, chacun y trouvant son bénéfice sauf les peuples qui eux souffrent depuis un long moment déjà.
Alors Arnaud Montebourg propose une véritable alternative à gauche ce que ni François Hollande ni Martine Aubry ne sont en mesure de faire, mon choix est donc clair et net, c'est celui de la gauche et donc celui de soutenir ici et ailleurs Arnaud Montebourg le seul par qui un véritable changement arrivera et je n'ai aucun doute sur le soutien des Français dont il bénéficierait s'il gagnait cette primaire."


Dans les prochaines semaines je reviendrai en détail sur le projet d'Arnaud Montebourg.


Partage:

Fausse note chez Hollande : Ses fanatiques insultent tous les autres

Leur idole étant au plus mal dans les intentions de vote voilà que les fanatiques hollandolâtres sont passés à la phase agressions, caricatures, insultes, mensonges et bassesse à tous les étages. Ça se passe sur les réseaux sociaux notamment.

Ils se nomment eux même les #GOFH2017 qui est leur hashtag de ralliement, ces personnes font dans l'outrance à longueur de tweet et passent leur temps à insulter tous ceux qui ne sont pas des pro-Hollande.

Autant dire que c'est leur occupation principale et quotidienne vu que le nombre de pro-Hollande s'est réduit comme peau de chagrin, les contradicteurs de Hollande ne manquant pas.

Si jamais la communication digitale de Hollande, sur les réseaux sociaux, s'appuie pour partie sur cette drôle d'équipe nauséabonde autant dire que cela nous annonce des jours pénibles car ces gens là ne parlent pas projet, idées, programme, non, ils agressent en proférant menaces et insultes, en 140 caractères, pour tout argument.

Vous allez maintenant découvrir "une sélection" de ses hauts moments de la communication sur twitter, pas sûr que cela vous donne envie d'y venir ... ou d'y rester. 











Comme cette bande de décérébrés sévit et tire sur tout ce qui bouge, je vous épargne les insultes anti Mélenchon, anti- Hamon et toutes les autres envers tous les candidats de droite de gauche qui seraient des concurrents potentiels de François Hollande. 

Pas sûr que ce genre de personnages soit ce qu'il y a de meilleur soutien pour un candidat, quel qu'il soit. Il y a meilleure publicité, sans aucun doute.




Partage:

Bienvenue

Blog politique à temps partiel. Ici pas de langue de bois ni de phrases creuses mais plutôt le poids des mots sans complaisance et le choc des photos pour illustrer. Enjoy

La citation au hasard

Un billet au hasard ou pas

Avec El Khomri, Valls et Hollande lancent la casse du droit du travail

Fidèles à leur ligne politique Valls et Hollande continuent sur leur lancée. Après la loi Macron déjà largement évoquée sur ce blog...

Lettres recommandées

Copyright © A Perdre La Raison | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com