• "Si je viens à mourir pour les idées que j’ai défendues toute ma vie, je ne veux pas que vous pleuriez, ni que votre cœur tremble"
  • "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde"
  • "A notre époque même une seule voix peut-être entendue partout dans le monde"
  • "Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres"
  • "Quand la France rencontre une grande idée, elles font ensemble le tour du monde"

dimanche 23 novembre 2014

jeudi 20 novembre 2014

François Hollande si vous êtes Président, y aura-t-il des primaires pour 2017 ? Oui

Il y a longtemps ..... un peu plus de 3 ans déjà, la gauche (surtout le PS) était en plein débat lors des primaires citoyennes qui allaient tout de même attirer 2,8 millions de Français à sélectionner le candidat qu'ils souhaitaient pour affronter le Président sortant au bilan calamiteux.

Le 15 octobre 2011, juste avant le second tour entre Martine Aubry et François Hollande, le journal Le Parisien publiait une interview du candidat à la candidature, Hollande.

Dans celle-ci on relève avec intérêt la question portant sur les primaires 2017, la voici : 

Si vous êtes président, y aura-t-il des primaires pour 2017 ?

"Oui. C'est un principe désormais inscrit dans le temps et l'espace politique. Nicolas Sarkozy devrait se l'appliquer, mais il ne serait pas sûr d'être désigné. Je comprends sa prudence…"

Cette question et sa réponse sont toujours disponibles sur le site web du Parisien.





La réponse est limpide, expliquée et justifiée, par conséquent point n'est besoin de revenir sur le sujet comme certains frileux le font volontiers en niant la nécessité d'organiser des primaires à gauche en 2017. De quoi auraient-ils peur ?

Il faut toujours respecter la parole, valant engagement, de celui qui est devenu Président de la République ...... 



Nota : merci à @graoum pour cette délicieuse trouvaille.




dimanche 9 novembre 2014

La citation du dimanche [n°189] La Fayette #USA

"Du premier moment où j'ai entendu prononcer le nom de l'Amérique, je l'ai aimée ; dès l'instant où j'ai su qu'elle combattait pour la liberté, j'ai brûlé du désir de verser mon sang pour elle ; les jours où je pourrai la servir seront comptés par moi, dans tous les temps et dans tous les lieux, parmi les plus heureux de ma vie." 

La Fayette

dimanche 2 novembre 2014

dimanche 26 octobre 2014